struggle • rylee.
lienlien
× ANNEXES RAPIDES ×
ALLIANCE
SYNDICAT
CORPORATION MARCHANDE
BESTIAIRE
HIERARCHIE MILITAIRE
TECHNOLOGIES
UNION GALACTIQUE
EMPIRE RAHIRIEN
CHRONOLOGIE
EQUIPEMENT
VAISSEAU DE LA FEA
NANOFORCE
RACES JOUABLES
× RECHERCHES DE RPS ×
MASCARADE recherche actuellement un RP. Elle est Officier, sur L'Endurance. Contactez la par MP !
× RPS LIBRES ×
Il n'y a actuellement aucun RP libre disponible.
× MUSIQUE DU FORUM ×
× DISCORD ×



 

Liam Parrish
❛❛ Sniper ; Escouade Echo ❜❜
avatar
ici depuis le : 28/01/2017
Messages : 27
Jeu 28 Déc - 11:56
struggle
liam & rylee

Tu frappes. Tu frappes. Tu n’arrêtes plus de frapper, et tant pis pour tes muscles douloureux à cause de l’effort trop intensif, tant pis pour tes doigts, tes mains toutes entières qui malgré leurs protections souffrent de ton acharnement. Tu continues, encore et encore, pendant de longues, très longues minutes. C’est un petit rituel. La première chose que tu fais, quand tu ne pars pas en mission, quand tu ne dois pas embarquer aux aurores. Tu viens dans cette salle, et tu frappes ce sac de sable de toutes tes forces, jusqu’à épuiser le peu d’énergie que tu as le matin, tant que tu n’as avaler un bon petit déjeuner. Sans doute pour ça d’ailleurs, qu’une fois que tu as cessé de frapper, que tu as pris ta douche, tu vas au self pour te gaver comme un ogre. Ces petites séances, elle te servent à la fois d’entrainement, pour te maintenir en condition, mais aussi et surtout à te vider la tête pour éviter que tu ne finisses par imploser. Etre sur les nerfs, c’est loin d’être bon pour toi. Mais tu accumules toujours un peu trop. Et puis, rien ne s’arrange. Tu es prisonnier, moins que ne l’es ton frère, mais tu l’es quand même. Forcé de jouer les espions. Forcé d’être un traître pour toutes les personnes qui t’entourent. Forcé, oui, parce que tu n’as pas d’autre choix que de te soumettre et de faire ce qu’on te dis te faire si un jour tu veux espérer revoir ton frère un seul morceau. Ils te tiennent. Ils te manipulent. Et tu as l’impression d’être surveillé en permanence. D’ailleurs, c’est sans doute le cas, tu te dis que l’enfoiré auquel tu dois faire tes petits rapports te fais surveiller. Evidemment, qu’ils n’ont pas confiance. Tu n’es pas comme eux. Tu n’es pas avec eux. Tu es leur otage. Le truc c’est que tu fais rien pour essayer de te tirer de ce mauvais pas, simplement parce que tu t’en fou, de toi. Tout ce qui t’importe, c’est Joshua… Tu t’es toujours oublié, au profit de ta famille.

Un dernier coup. Le sac s’éloigne sous la force de cet ultime coup de poing, avant de revenir vers toi. Tu l’attrapes pour l’arrêter, le stabiliser, avant de retirer les bandages qui couvrent tes doigts. Ils sont abimés. Tu saignes. Mais tu ne fais rien pour ça. Tu te contentes d’observer les égratignures, et de les bouger, avant de finalement attraper tes affaires. Une douche rapide, pratiquement pas chaude pour te motiver. Et puis, tu prends le chemin du réfectoire. Là, comme toujours, tu rempli ton plateau des choses qui te font envie, tu ne prends jamais vraiment la même chose. Tout dépend de tes humeurs, sans doute. Le truc régulier, c’est la quantité de nourriture que tu places devant toi, avant d’aller t’installer dans un coin. Seul. Loin de l’équipage déjà présent. Tu ne te lies à personne, au sein de ce vaisseau. Oh, ce n’est pas que ce n’est pas ton genre, que tu n’aimes pas avoir des amis … Non. Tu te juges toi-même indigne d’avoir le moindre “ami” sur l’Endurance. De quel droit ? Tu n’es pas vraiment loyal envers eux, même si finalement, parfois, tu aimerais l’être. Tu te sens bien ici mine de rien. Tu t’es fais à la vie sur ce vaisseau, et aux missions au sein de l’escouade dans laquelle on t’as affecté. Tu n’avais jamais songé à être soldat, jamais. Mais maintenant que t’es dedans, c’est finalement pas plus mal.
Made by Neon Demon

_________________
I have kissed honey lips, Felt the healing finger tips. It burn like a fire, This burning desire. I have spoke with tongue of angels, I have held the hand of the devil. It was warm in the night, I was cold as a stone. But I still haven't found what I'm looking for.
Revenir en haut Aller en bas
Rylee Callahan
❛❛ ARA ; Éclaireuse ; Escouade Echo ❜❜
avatar
ici depuis le : 26/12/2017
Messages : 18
Ven 29 Déc - 1:43

Liam & Rylee

    struggle


Je prenais petit à petit mes marques sur l’endurance. D’un autre coté, je savais comment ça fonctionnait. Je savais quoi repéré, quoi dire ou quoi faire pour me faire ma petite place. Il n’avait pas fallu beaucoup pour que je me fasse ma place auprès des membres de notre équipe. Enfin de presque tous. Seule celui qui m’intéressait ne me parlait pas. Les autres sautaient sur la nouveauté, comme si un besoin de chair fraiche s’était fait sentir. Mais lui… D’un autre côté, il restait à l’écart de tout le monde. Pas que de moi. Encore une preuve de son manque d’expérience en tant qu’espion. Il ne savait pas se mélanger avec les autres. Il restait dans son coin. Pas comme ça qu’on récoltait des informations. Pas étonnant non plus qu’on l’ait si vite cramé. Il ne savait pas se montrer discret. Ou ne voulait pas le faire. Je sentais qu’il n’était pas vraiment là de son plein grè… Sinon, pourquoi passer tant de temps seul. Encore ce matin, alors que les reste de l’escouade a pris son petit déjeuner ensemble, lui n’était pas là. Ils sont tous partis faire un tour, m’invitant au passage. Je trouvais une excuse pour rester. Le fait que je venais d’arriver m’aidait un peu. Je pouvais ainsi prétexter avoir des choses à faire pour mon arrivée et mon installation. Une excuse qui ne marcherait plus d’ici la semaine prochaine. Il allait falloir que je fasse une avancée pour pouvoir rester près de Liam sans éveiller les soupçons. Le chef était peut-être au courant et me laissait faire ce que je voulais, mais pas les autres. Et s’ils se posaient des questions, ma cible s’en poserait aussi.

Je le trouvais finalement dans la salle de sport, alors qu’il boxait un sac. J’aimerais pas être à la place de celui-ci. Il était seul. Pas ici que j’allais apprendre quelque chose. A part peut-être qu’il semblait avoir une colère en lui qui ne cherchait que le moindre prétexte pour se déverser. Je restais dans le coin, gardant un oeil sur lui sans qu’il ne me remarque. Quand il partit en direction des douches, je pris la direction du self. C’était l’heure du repas, et s’il le prenait seul, il le prenait quand même. Je retrouvais le reste de l’escouade, posant mon plateau au milieu d’eux. Je ne loupais pas l’arrivée de Liam, qui, après avoir rempli son plateau, alla s’installer à une table. Seul. Je donnais un coup de coud au camarade à ma droite. « Hey, pourquoi il vient pas avec nous Parrish ? » Ce dernier haussa les épaules. « Je sais pas, il se mélange jamais avec nous. Après c’est un bon soldat, alors on se plaint pas vraiment. » Ouais, pas comme ça que j’allais apprendre quelque chose. Je pris une mine boudeuse, presque naïve. « Faut faire quelque chose, on peut pas le laisser comme ça. » Il eut un sourire, puis un rire. « Qu’est ce que tu veux faire ma jolie ? On a autre chose à faire nous. » Bon au moins, maintenant, je me ferais passée pour la fille naïve qui n’aimait pas laissé ses camarades seuls. Parfait. « Moi je vais essayer quelque chose ! » Glissais-je avec un sourire. Je me levais et attrapais mon plateau, à peine entamé.

J’arrivais alors devant lui, tout sourire. « La place est libre ? » Je ne lui laissais pas le temps de répondre que je posais déjà mon plateau. Je captais au passage le regard du chef d’escouade qui ne perdait pas une miette. Je lui rendis son regard, tentant de lui faire comprendre qu’il ferait mieux de regarder ailleurs. Je reportais mon attention sur Liam, m’asseyant devant lui. « J’ai pu parler avec tout les membres de l’escouade sauf toi. C’est dommage quand même. » Je lui fis mon plus beau sourire, avant de lui tendre la main au dessus de nos assiettes. « Du coup, je me présente officiellement. Je suis Rylee. »

_________________
    brave enough to love you

    There's some things I should have said. I was too afraid. It was just so hard to let you know. Now it's all too late. What we had was beautiful. I didn't want to wreck it all. Every day I think about the truth. Stripped away the walls I built. Like no one ever has. The hardest part's we'll never know, if we were meant to last. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Liam Parrish
❛❛ Sniper ; Escouade Echo ❜❜
avatar
ici depuis le : 28/01/2017
Messages : 27
Sam 30 Déc - 16:48
struggle
liam & rylee

La bouffe, sur la flotte était l’un de ses gros plus. Pratiquement à volonté durant les heures de repas, chacun prenait ce qui lui plaisait, dans la quantité qu’il voulait. Généralement, ton plateau à toi était bien rempli. T’avais toujours faim. Et puis, ça te changeais. A une époque, tu te contentais généralement d’un seul et unique repas par jour, histoire nourrir ton frère, puis ta mère, de payer les médicaments de cette dernière, aussi. Tu n’avais jamais su ce que c’était que de manger à ta faim, avant d’arriver sur ce vaisseau. Tu soupires, en levant légèrement la tête. Ton regard passe très rapidement sur la table qui se trouve non loin de la tienne, une table bien remplie. En fait, c’est le reste de ton escouade. Ceux avec lesquels tu pourrais manger sans problèmes, mais que tu te refusais de trop approcher parce que tu te sentais bien trop mal à l’aise pour ça. Tu captes quelques regards. Tu comprends qu’on parle de toi, et un instant tu sens ton cœur s’emballer. Tu ne sais pas ce que c’est que de faire illusion. On t’a appris à te conduire comme un soldat, à te battre, à te servir de n’importe quelle arme, mais mentir et jouer un jeu c’était différent. Ça devait venir de toi, et tu savais bien que t’étais pas vraiment doué à ça. Parfois, tu te demandais si les gens qui gravitaient autour de toi n’avait pas de soupçons. C’était ridicule. Tu n’avais jamais rien fais pour mettre la puce à l’oreille de quelqu’un. Tu es discret … même lorsqu’il fallait que tu rendes un rapport à cet espèce d’enfoiré qui ne pouvait pas s’empêcher de te rappeler que lui et ses potes tenaient Joshua, et qu’ils étaient tout à fait capable de le balancer au beau milieu de l’espace si tu te montrais pas coopératif.

“La place est libre ?” Tu sursautes. Toi qui étais perdu dans tes sombres pensées, tu es très subitement interrompu par une jeune femme que tu reconnais aussitôt. C’est la nouvelle. Elle était là depuis quelques jours seulement, du coup, pour le moment c’était comme ça que tu l’appelais dans ton esprit. Pourtant, t’avais retenu son nom. C’était pas parce que tu ne te donnais pas la peine de faire ami-ami avec les autres que tu ignorais tout d’eux, ou que tu fermais totalement tes oreilles à leurs discussions. Tu lui lances un étrange regard. Normalement, personne ne venait jamais te déranger. A croire qu’ils avaient compris que tu préférais la solitude. Tu faisais bien ton boulot, en dehors de ça, on te foutais la paix … Normalement. Visiblement, elle n’avait pas encore compris le truc. Peut-être que personne lui avait expliquer. T’en savais trop rien. Toujours est-il qu’elle ne te laisse même pas le temps de répondre, elle pose son plateau face au tiens, et s’installe. Allons bon. “J’ai pu parler avec tous les membres de l’escouade sauf toi. C’est dommage quand même.” Un peu plus, et tu aurais pu lui rire au nez, tiens. Dommage. Si seulement elle savait à quel point il valait mieux rester loin de toi. Tu avales une bouchée de ton assiette, tout en restant silencieux. Par semblant de politesse, tu te retiens de lui dire que tu ne parles pas, ou presque pas. Et que ça t’intéresse pas. “Du coup, je me présente officiellement. Je suis Rylee.” Comme si tu l’ignorais. Surtout que son arrivée n’était pas passée inaperçue. Une femme, une femme comme elle qui plus est … un joli minois au beau milieu d’une escouade de bonhommes, ça faisait un minimum de bruit. Tu avais surpris quelques commentaires, loin d’être réellement poli ou respectueux, d’ailleurs. Les gars étaient pas des gentleman, c’était clair. “Je sais.” Tu poses finalement ta fourchette. Et puis, tu prends le temps d’avaler l’intégralité de ton gobelet d’eau fraîche, tout en l’observant, sa main toujours tendue. “Pourquoi t’es là ?” Tu reposes le gobelet, t’affaissant un peu plus sur la chaise inconfortable du réfectoire, sans la lâcher une seconde du regard. “A cette table, je veux dire. On t’as pas dis que j’aimais ma solitude ?” En fait, t’étais certain qu’on lui avait parlé de tes habitudes. Le dernier nouveau ne t’avais jamais approché, justement parce qu’on lui avait dit qu’il valait mieux pas tenter et ce dès son premier jour de service. Tu reprends alors ta fourchette, piquant dans une frite de légume avant de la porter à ta bouche. “Ethan. Mais je suppose que t’es au courant.”
Made by Neon Demon

_________________
I have kissed honey lips, Felt the healing finger tips. It burn like a fire, This burning desire. I have spoke with tongue of angels, I have held the hand of the devil. It was warm in the night, I was cold as a stone. But I still haven't found what I'm looking for.
Revenir en haut Aller en bas
Rylee Callahan
❛❛ ARA ; Éclaireuse ; Escouade Echo ❜❜
avatar
ici depuis le : 26/12/2017
Messages : 18
Ven 5 Jan - 21:43

Liam & Rylee

    struggle


Je devais l’avouer, aller au devant de lui, ce n’était pas la méthode la plus discrète. Et peut-être pas non plus celle que nous apprend le manuel. Oui, elle ne faisait pas du tout partie du protocole. D’un autre côté, c’était ça l’infiltration, il fallait tenter, oser, innover, improviser. Et ça je savais parfaitement faire. Liam s’enfermait dans sa bulle, personne ne l’atteignait. Il me fallait un contact, une base. Puisqu’il n’y avait rien de déjà établi, je devais moi-même établir ce lien. Alors autant se lancer devant lui. Je m’installe donc devant lui, sans lui laisser le temps de me répondre. De toute façon, à sa tête, il m’aurait envoyé bouler. Je ne lui en laisse donc pas le temps, pose mon plateau et me présente en lui tendant ma main. « Je sais. » Je me doutais bien qu’il connaissait mon nom. Après tout, pas tout les jours qu’il y a des nouveaux dans l’équipe. Mais vu qu’on avait pas parler ensemble, il me semblait logique de commencer par là. Il ne sert pourtant pas ma main, se contentant de poser sa fourchette et de boire son gobelet d’eau. Il se contente de me fixer, sans prendre la peine de faire un geste vers moi. Bon… Ca va être compliqué cette histoire… « Pourquoi t’es là ? » Pire, il s’éloigne, s’adossant à sa chaise. Au moins, il ne rompt pas le contact visuel, vu qu’il continue à me fixer. Une chance, il en faut plus pour me mettre dans l'embarras. Je retire ma main, sans me départir de mon sourire. « A cette table, je veux dire. On t’as pas dis que j’aimais ma solitude ? » Je lève les sourcils, continuant à le regarder en souriant. Okay, je devais l’avouer, traitre ou pas, je l’aimais bien ce type. Je ne répond pas encore, me contentant de le fixer, tout comme lui le fait. Mais il finit par se pencher en avant, se remettant à manger. « Ethan. Mais je suppose que t’es au courant. » Mon sourire s'agrandit, devenant encore un peu plus amusé.

Je finis par l’imiter, reprenant à mon tour ma fourchette. « Je suis au courant. » répondis-je en fronçant le nez. Je fourrais ma fourchette dans mon assiette de riz avant de la porter à mes lèvres. Je prend le temps de manger ma bouchée avant de lui répondre. « C’est un mensonge. Personne n’aime la solitude. » Je mâchais lentement, continuant à le fixer. En fait, je ne savais pas vraiment ce que j’allais obtenir de lui comme ça… Mais bon, autant rester sur ma lancée, puisque c’est tout ce que j’avais sur lui. « Dans la vie, on est jamais seul par choix. Soit on est quelqu’un qui a trop souffert à cause des autres et on s’isole pour éviter de souffrir encore. Soit on s’isole pour éviter de faire souffrir les autres. » J’attrapais alors mon verre d’eau, prenant le temps de boire une longue gorgée d’eau. « Alors, tu te situes dans laquelle de ses deux catégories ? » Bon, avec ça, il risquait de vouloir encore moins me répondre. Mais d’un autre côté, j’avais une nouvelle excuse pour me pointer régulièrement devant lui. J’allais me faire passer pour l’assistante sociale de service, mais d’un autre côté, on m’avait pris pour pire déjà.


_________________
    brave enough to love you

    There's some things I should have said. I was too afraid. It was just so hard to let you know. Now it's all too late. What we had was beautiful. I didn't want to wreck it all. Every day I think about the truth. Stripped away the walls I built. Like no one ever has. The hardest part's we'll never know, if we were meant to last. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Liam Parrish
❛❛ Sniper ; Escouade Echo ❜❜
avatar
ici depuis le : 28/01/2017
Messages : 27
Dim 7 Jan - 21:28
struggle
liam & rylee

Oh elle avait du culot, il fallait l’avouer. Une sacrée dose, d’ailleurs. Assez pour s’asseoir face à toi, et s’adresser à toi comme si elle te connaissais depuis toujours, pratiquement. Tu dois l’avouer, finalement, c’est aussi agaçant qu’agréable. C’est bizarre, mais c’est comme ça. T’as jamais prétendu être normal, comme gars. Loin de là, en fait. C’est pour ça que tu lui réponds. Parce que oui, il y avait pire que ta façon actuelle de la recevoir ; il y avait le silence dans lequel tu avais l’habitude de te murer. Et tu aurais tout aussi bien pu te taire, tout simplement, continuer de manger en l’écoutant parler jusqu’à avoir finir ton repas. Mais tu n’étais pas si méchant. Même si en réalité, tu continues de te demander pourquoi elle est là, pourquoi elle s’adresse à toi, et pourquoi, elle tente de te connaître, au moins un peu.

Ton regard dévie vers la table où se trouve installée le reste de l’escouade, évidemment, ils n’en perdent pas une miette. Tu te doutes que certains ont même commencé à lancer les paris sur le temps qu’elle aurait, avant de se faire éjecter. Sauf que pour une fois, tu n’es pas d’humeur à leur donner raison. Qu’elle reste. Qu’est-ce que ça changeait à ta vie, après tout ? “Je suis au courant.” Ouais. Tu le savais qu’elle savait. Et le pire, c’est qu’elle à l’air d’être plutôt fière d’elle. Elle sourit. A croire que la situation l’amuse sans que tu ne comprennes réellement pourquoi, en fait. Tu l’observes un petit instant, repoussant légèrement ton plateau pour te concentrer sur elle. “C’est un mensonge. Personne n’aime la solitude.” Cette fois, c’est toi qui souris. Pire, tu souffles du nez. Elle est marrante. C’est comme si elle avait plusieurs casquette tiens. Un soldat, qui jouais au psy en même temps qu’elle donnait dans le social. T’auras tout vu, tiens. “Dans la vie, on est jamais seul par choix. Soit on est quelqu’un qui a trop souffert à cause des autres et on s’isole pour éviter de souffrir encore. Soit on s’isole pour éviter de faire souffrir les autres.” Et voilà qu’elle continuait avec sa psychologie. Le pire dans tout ça, c’était qu’elle était le vrai. T’étais pratiquement certain que si les choses n’étaient pas ce qu’elles étaient actuellement, tu serais en train de manger avec le reste de l’équipe à l’heure qu’il est. T’étais pas un mauvais gars. C’est la vie qui avait de toi ce que tu montrais aujourd’hui. La vie, et les types qui tenaient ton frère en otage, évidemment. “Alors, tu te situes dans laquelle de ces deux catégories ?” Tu tends la main pour attraper un morceau de ton assiette, que tu viens grignoter en silence. T’étais un peu des deux, sans doute. T’avais pas eu la vie facile avec ta mère malade, ton frère un peu difficile. Tu avais dû assumer un rôle que tu n’avais pas choisi, qu’on t’avais imposé, et maintenant, on t’imposais encore de faire des choses dont tu n’avais concrètement pas envie mais … Quel autre choix avais-tu que d’obéir à ces enfoirés ? Josh était ta seule et unique famille à présent. Tu tenais à lui. Tu ne pouvais pas juste vivre ta vie, et le laisser mourir.

Tu soupires en relevant le nez. Evidemment, il était hors de question que tu te confies à cette nana que tu ne connaissais pas. Tu ne pouvais que garder ça pour toi. Du coup, tu te renfermes encore un peu dans ta coquille. “Peut-être que j’en ai juste rien à foutre.” Faux, absolument faux. Pourtant, c’était bel et bien l’impression que tu donnais depuis ton arrivée ici, alors … Ouais, c’était plutôt crédible en vrai. “Quoi, t’es venue ici pour régler mon cas désespéré ?” T’as conscience de pas être sympa du tout avec elle. Le pire, c’est qu’elle est plutôt mignonne. Personne aurait envie de l’envoyer bouler avec son jolie sourire et sa bouille d’ange. Mais finalement, est-ce qu’elle est pas mieux loin de toi ? Evidemment que si. Tout le monde était bien mieux loin de toi. Peu importe que ce soit vrai, ou pas, tu l’avais décidé, et tu t’y tenais. “J’ai mes raisons, c’est tout ce que tu dois savoir. C'est quoi ton diagnostic, Docteur ?”
Made by Neon Demon

_________________
I have kissed honey lips, Felt the healing finger tips. It burn like a fire, This burning desire. I have spoke with tongue of angels, I have held the hand of the devil. It was warm in the night, I was cold as a stone. But I still haven't found what I'm looking for.
Revenir en haut Aller en bas
Rylee Callahan
❛❛ ARA ; Éclaireuse ; Escouade Echo ❜❜
avatar
ici depuis le : 26/12/2017
Messages : 18
Lun 15 Jan - 20:13

Liam & Rylee

    struggle


Il m’écoute. Et réagis. En souriant, en riant presque. Bon d’accord, ce serait un rire moqueur, mais pour une première prise de contact, c’est pas plus mal. Au moins, le jour où je le prendrais en filature, s’il me chope, je pourrais toujours dire que je m’inquiétais de sa solitude. Bon, il fallait y aller pour qu’il me chope, j’étais douée quand même. Mais le secret pour rester en vie dans ce métier, c’est d’assurer ses arrières. Bref, je lui livre donc ma psychologie de comptoir tout en mangeant le contenu de mon plateau. Dans le fond, je ne dis que des vérités. L’être humain n’est pas fait pour vivre seul. Il y a bien quelques espèces extra-terrestre qui sont véritablement heureuse dans la solitude la plus complète, mais elles restent tellement seules, qu’on ne les connait pas suffisamment pour véritablement en parler. Je finis donc mon analyse en lui demandant dans quel catégorie de personnes ils se trouvent donc. Je dois l’avouer, au vu de comment il m’a accueillie à sa table, je ne m’attends pas vraiment à une réponse. Pourtant, à ma grande surprise, il lève la tête et ouvre la bouche. « Peut-être que j’en ai juste rien à foutre. » Bon, une réponse pareille, c’est comme pas de réponse du tout. Mais il continue la conversation, ce qui est déjà pas si mal que ça. « Quoi, t’es venue ici pour régler mon cas désespéré ? » Un sourire étire mes lèvres alors que j’avale une autre bouchée de mon assiette. Peut-être que dans le fond, c’est ce qu’il aimerait que je fasse. On ne dit jamais rien au hasard dans la vie… Et même s’il se montre sec et vraiment pas sympa, j’ai l’impression de toucher quelques choses du doigts. Sûrement aussi parce que j’étais persuadée que l’espionnage ne collait pas du tout à son profil. « J’ai mes raisons, c’est tout ce que tu dois savoir. C'est quoi ton diagnostic, Docteur ? » Je portais mon verre d’eau à mes lèvres avec un sourire. Déjà, il se rétractait sur le fait qu’il n’en avait rien à foutre. Et puis, en posant une question, il relançait la conversation. Il me semblait que je l’avais bien ciblée.

Je reposais mon verre avant de reprendre. « Sans réponse clair de ta part, aucun psy ne peut émettre un diagnostic. » J’attrapais un morceau de pain que je machais avant de répondre. « Par contre, j’ai un remède. Efficace à 100 % ! » Je fis même un clin d’oeil. Si je n’étais pas devenue agent de renseignement, j’aurais pu gagner des millions à faire de la psychanalyse. J’avais raté une sacrée carrière… « La sociabilisation. » Articulais-je, comme si je délivrait un secret d’état. J’en avais déjà annoncé. Et je vous assure que j’avais la même mine sérieuse. Le morceau de pain dans ma main en moins. Et je ne mâchais pas non plus. Mais sinon, tout pareil. « Pour t’y aider, j’ai même une proposition à te faire. Je viens manger avec tout les midis, sans exception. » Comme ça, je viendrais squatter tout les jours, pourrait tâter son état d’esprit, mais serait libre de le suivre le reste de la journée.



_________________
    brave enough to love you

    There's some things I should have said. I was too afraid. It was just so hard to let you know. Now it's all too late. What we had was beautiful. I didn't want to wreck it all. Every day I think about the truth. Stripped away the walls I built. Like no one ever has. The hardest part's we'll never know, if we were meant to last. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Liam Parrish
❛❛ Sniper ; Escouade Echo ❜❜
avatar
ici depuis le : 28/01/2017
Messages : 27
Mar 6 Fév - 10:54
struggle
liam & rylee

“Sans réponse claire de ta part, aucun psy ne peut émettre un diagnostic.” Allons bon. Finalement, elle n’était pas si douée que ça, en réalité. Tu agites la tête de gauche à droite, lentement, comme pour signifier une espèce de déception. “Par contre, j’ai un remède. Efficace à 100% !” Et le pire dans tout ça, c’est qu’elle a l’air vachement fière de sa petite trouvaille. Sans doute pour ça que tu te concentres sur elle pour écouter ce qu’elle a à te dire maintenant. D’ailleurs notons que tu accordes rarement autant d’attention à quelqu’un … Elle avait peut-être bien réussi son coup, après tout. “La sociabilisation !” Elle articule exagérément et semble même détacher chaque syllabe du mot pour que tu le comprennes bien. Et mine de rien, elle parvient quand même à arracher t’arracher un sourire. Forcément, elle insiste. Elle continue sur sa lancée, comme si ta solitude finalement lui posait réellement un soucis majeur. Le truc, c’est que toi, t’as toujours vécu comme ça. Non. En fait, ce n’est pas la vérité … Il y a une époque durant laquelle tu étais un Liam bien différent. Malheureusement, les choses avaient mal tournées pour toi, c’était comme ça. C’était la vie, comme tu avais l’habitude de le dire. Tu n’étais pas du genre à te plaindre. “Pour t’y aider, j’ai même une proposition à te faire. Je viens manger avec toi tous les midis, sans exception.” Bon, elle avait du culot. Ça, on ne pouvait que le lui reconnaître, en effet. Elle ne te connaissais pas. Elle venait de débarquer sur ce vaisseau, et déjà, elle s’attaquait à un gros poisson. Un cas désespéré, en fait. Elle avait de l’énergie. Ça se lisait sur son visage, dans ses yeux. Et sur le coup, en réalité, tu ne sais pas trop quoi répondre à ça … Tu peux refuser. Continuer de jouer le gros têtu, mais tu as cru comprendre que ça ne fonctionnait pas des masses avec elle. La preuve, malgré tes tentatives de rejet, elle était toujours là, assise à ta table en train de te parler. Tu pouvais aussi accepter. Te taire et laisser faire. Avec un peu de chance, elle finirait par se lasser assez vite de ton manque de conversation mais en même temps … Est-ce que tu le devais ? La laisser venir manger à ta table tous les midis, c’était la voir se fatiguer pour rien dans ses tentatives de te sortir de ton mutisme et surtout, c’était l’empêcher de profiter des autres, et de la possibilité de se faire des amis parmi eux. Surtout qu’au fond, ces gars là n’étaient vraiment pas de mauvais bougres, au contraire.

“Pourquoi tu ferais ça ?” Et puis il y avait aussi, ouais. Pourquoi ? Elle sortait de nul part, elle débarquait, et elle semblait déjà se donner comme mission de sortir le paumé de l’équipe de son trou de solitude. “T’es un peu bizarre comme nana …” Carrément étrange même. Mais en même temps, plutôt mignonne, aussi. Sans doute. “Tu devrais plutôt te consacrer à te faire des potes avec ceux là.” D’un signe de tête, tu désignes le reste de l’équipe, à table, en grande discussion animée. “Au moins eux sauront te donner quelque chose en échange de ton temps et de ton énergie. Pas comme moi.”
Made by Neon Demon

_________________
I have kissed honey lips, Felt the healing finger tips. It burn like a fire, This burning desire. I have spoke with tongue of angels, I have held the hand of the devil. It was warm in the night, I was cold as a stone. But I still haven't found what I'm looking for.
Revenir en haut Aller en bas
Rylee Callahan
❛❛ ARA ; Éclaireuse ; Escouade Echo ❜❜
avatar
ici depuis le : 26/12/2017
Messages : 18
Dim 18 Fév - 18:16

Liam & Rylee

    struggle


Je continuais de le fixer avec un sourire. Mes yeux scrutant les siens. Il me semblait le voir céder. C’est bien ce qui me semblait, son profil ne collait pas à celui de l’espion. Et puis je devais l’avouer, je l’aimais bien aussi. Je ne le voyais pas collecter des informations. D’autant plus que solitaire comme ça, ils ne devaient pas collecter grand chose. En dehors de la teneur des missions de son escouade. Enfin, notre escouade, actuellement. Mais encore fallait-il qu’il accepte. Parce que je vois l’étincelle dans son regard changer. Il cherche le moyen de me faire changer d’avis. Ou une raison pour se pousser lui-même à refuser. « Pourquoi tu ferais ça ? » Ah bah voilà, il se met à chercher une raison à mon envie de passer du temps avec lui. Pas comme ça je pouvais lui fournir une réponse honnête. Du moins pas totalement. [color:83d7=color=cornflowerblue]« T’es un peu bizarre comme nana … » Mon sourire s'élargit. Bizarre, ce n’était pas folle. Donc, il ne repoussait pas encore totalement. Et puis oui, j’étais bizarre. Je n’allais pas le nier. Je l’étais même sans jouer un rôle, alors bon. « Tu devrais plutôt te consacrer à te faire des potes avec ceux là. » Je suis du regard la direction qu’il me montre. Là où sont attablés Glenn, L.O.L.A. et le reste de l’équipe. Je savais que je n’aurais pas vraiment de mal à m’entendre avec eux. Je l’avais vite su. Mais c’était de lui dont j’avais besoin. Ca pourrait presque être romantique si ce n’était pas si calculé. Je reporte mon attention sur lui. « Au moins eux sauront te donner quelque chose en échange de ton temps et de ton énergie. Pas comme moi. » Mon sourire ne disparait toujours pas. C’est le moment d’être convaincante.

Je pose mes coudes sur la table, coinçant mon menton dans le creux de mes mains. Je papillonne alors des cils. « Mais c’est toi le plus beau d’entre tous. » Glissais-je en prenant le ton d’une demoiselle énamourée. Ce qui ne me ressemblait pas non plus… Je poussais un soupir avant de baisser les main, attrapant de nouveaux mes couverts. « Pourquoi est-ce qu’il devrait y avoir une raison à tout ? Je pourrais pas juste être une fille qui supporte pas de voir les autres seuls ? » Je portais ma fourchette à ma bouche, avant de faire une grimace. Mon assiette avait refroidie et c’était maintenant mauvais. Du moins, plus que ça ne l’était déjà de base. J’attrapais mon morceau de pain, en détachant un morceau. « Ou alors j’ai vraiment eu un coup de foudre pour toi. » Plaisantais-je une nouvelle fois en lui faisant un clin d’oeil. Il allait finir par croire que c’était ma véritable raison. Et dans un sens, il pouvait le croire. C’était très bien pour ma couverture. « Et puis, les autres m’ont acceptés plutôt facilement. Pas toi. Tu es un défi bien plus intéressant. » Je fourrais alors mon morceau de pain de ma bouche. Je regardais mon assiette. « Cette nourriture est déjà pas excellente, mais froide c’est encore pire… » Marmonnais-je. J’attrapais alors mon dessert. En espérant que la mousse au chocolat serait meilleur. A l’image de cette délicieuse conversation.




_________________
    brave enough to love you

    There's some things I should have said. I was too afraid. It was just so hard to let you know. Now it's all too late. What we had was beautiful. I didn't want to wreck it all. Every day I think about the truth. Stripped away the walls I built. Like no one ever has. The hardest part's we'll never know, if we were meant to last. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Liam Parrish
❛❛ Sniper ; Escouade Echo ❜❜
avatar
ici depuis le : 28/01/2017
Messages : 27
Lun 19 Fév - 11:26
struggle
liam & rylee

Tu étais en train de te dire que si tu continuais sur ta lancée, que si tu continuais d’être désagréable, tout en jouant la carte de celui qui s’intéresse vraiment de ses décisions … ça pourrait fonctionner. Tu n’étais clairement pas le cheval sur lequel il fallait parier dans cette équipe de toute façon. Les autres étaient plus accueillants, et le pire c’est que la moitié de l’équipe quasiment était composée d’androïdes qui étaient vraisemblablement bien plus humains au niveau du comportement que toi qui l’était vraiment. Et pourtant, à peine ta réplique sortie de ta bouche, que déjà tu remarques que c’est vraiment pas la peine de tenter de lui faire changer d’avis. Non, non, non. Suffit de la regarder. Elle sourit. Et son sourire reste là, bien accroché à ses lèvres pendant tout le temps de ton petit discours tout à fait inutile.

Tu balances finalement ton couvert dans ton assiette. Ça t’avais couper l’appétit, tiens. Toi qui avait l’habitude d’avoir le dernier mot, avec elle, tu n’y parvenais vraiment pas. Elle était coriace. Ça il fallait le reconnaître. D’ailleurs, tu sens qu’elle est déjà en train de préparer le reste de son argumentation. Elle n’en a pas fini avec toi. Elle place ses coudes sur la table, et puis elle te fixe bizarrement. “Mais c’est toi le plus beau d’entre tous.” … Ok, en plus, elle se payait ta tête. Sérieusement quoi. Et le pire, c’est que tu étais si peu habitué à ce genre de remarque, que tu étais certain d’avoir au moins un peu rougis. Elle soupire après ça. Et puis elle enchaîne. “Pourquoi est-ce qu’il devrait y avoir une raison à tout ? Je pourrais juste être une fille qui supporte pas de voir les autres seuls.” Ok, donc, en soit, c’était déjà une raison. Une raison que tu aurais pu juger acceptable, si finalement, elle n’était pas si peu crédible à tes yeux après cette remarque. Cela dit, une nouvelle fois, tu évites de faire la moindre remarque, préférant garder le silence puisque de toute manière, elle trouvait une parade à chaque fois que tu ouvrais la bouche pour défendre ta condition d’homme solitaire. “Ou alors, j’ai vraiment eu un coup de foudre pour toi.” Là, tu sais immédiatement qu’elle fait de l’humour. Tu ne te feras pas avoir deux fois ! Heureusement d’ailleurs, si ça avait été vrai, elle se mettait malheureusement dans de beaux draps avec toi … Tu avais abandonner l’idée de vivre, et celle de faire ta vie, de fonder une famille, et ce depuis bien longtemps. “Et puis les autres m’ont acceptée plutôt facilement. Pas toi. Tu es un défi bien plus intéressant.” Voilà qui était subitement bien plus crédible. Le reste de l’escouade Echo était visiblement plutôt sympa. Si tu décidais un jour, de t’asseoir avec eux pour le repas, tu sais que tu n’aurais sans doute pas la moindre remarque, tout juste quelques regards surpris. Mh. “Cette nourriture est déjà pas excellente, mais froide c’est encore pire …” Effectivement, c’était de la nourriture de vaisseau, quoi. Rien à voir avec un grand buffet plein de nourriture fraîche. Mais tu t’y étais habitué. De toute façon, tu te plaignais rarement. Voir jamais. “Si tu parlais moins, tu aurais pu manger plus vite.” Et chaud, donc. Evidemment, elle avait passer les trois quarts du repas à papoter, pas étonnant que son assiette ai eu le temps de refroidir. Tu l’observes un instant, tandis qu’elle semble se rabattre sur le dessert. La mousse au chocolat du vaisseau est une valeur sûre. Du coup, tu attrapes aussi la tienne. “Tu peux.” Lâches-tu finalement, en plantant ta cuillère dans la mousse généreuse. “Manger en face de moi. Si tu veux.” De toute façon, avais-tu vraiment le choix, hein ? Pas vraiment. “Mais ne t’attends pas à avoir droit à de grandes discussions animées comme avec eux. Ou encore à des repas particulièrement agréable. Je ne suis pas très bavard.” Ni très démonstratif. Tu manges. Tu te tais. Tu te lèves. Tu fais ce que tu as à faire. Point. “Je pari que tu abandonneras bien vite.”
Made by Neon Demon

_________________
I have kissed honey lips, Felt the healing finger tips. It burn like a fire, This burning desire. I have spoke with tongue of angels, I have held the hand of the devil. It was warm in the night, I was cold as a stone. But I still haven't found what I'm looking for.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Jamaica struggles to fight crime
» Building homes a struggle in Haiti
» VTES Player's Guide
» QCF Nantes votre avis SVP !
» Vampire : The Eternal Struggle (Présentation)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
》Pioneer's Legacy. :: × la flotte × :: ↪ L'Endurance :: Salle de repos-
Sauter vers: