AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 19 Fév - 21:33
deal with ... argh
jahel & garviel

Troisième fois. Trois fois déjà que tu balances une espèce de petite prune sucrée dans la tête de Nash. La première fois, il s’est retourné, mais il a vu ton sourire moqueur, alors il s’est simplement réinstallé sans un mot. Le seconde fois, environ dix minutes plus tard, il n’a même pas prit la peine de te lancer le moindre regard, et tu as gonfler les joues pour montrer ton ennui. La troisième fois en revanche, tu l’as vu trembler, et tu as compris que ton petit jeu commençait sérieusement à lui pomper l’air. Encore une ou deux fois, et il allait se lever pour te hurler dessus et tenter de te choper, tu le savais et tu t’en réjouissais d’avance. Oh, pas que tu apprécies plus que ça que ton frangin tente de te faire la peau non … Le truc, c’est qu’il représentait une distraction trop tentante dans les moments où il t’arrivait de t’ennuyer. Comme maintenant. Et pourtant, la journée avait plutôt bien commencée. Une mission sur une planète sauvage qui ressemblait à s’y méprendre à Katashan d’ailleurs. Tu t’étais sentie dans ton élément toute la journée ! Alors certes, la journée avait été relativement calme, mais tout de même, tu avais été de bonne humeur jusqu’au retour à la navette. Celle-ci était d’ailleurs déjà posée au sol à votre arrivée au point de rencontre ce qui t’avais étonnée … Normalement, il fallait toujours que tu passes par la radio pour que Garviel se pose pour vous récupérer. Là, pas besoin. Il était déjà là, installé dans la navette à attendre tranquillement. Malheureusement, bien vite tu avais déchanter. Parce que oui, forcément, il y avait une mauvaise nouvelle derrière tout ça. Tu n’avais pas tout compris. Et d’ailleurs, tu n’avais pas écouter la moitié des détails. Tout ce que tu savais c’était que ce fichu coucou en métal avait commencé à avoir des soucis techniques, c’est comme ça qu’ils appelaient ça.  Visiblement, les instruments de vol s’étaient mis à débloquer sévèrement ainsi que la radio, et le dernier message de l’Alizé ordonnait que la navette soit posée au sol le temps qu’ils envoient une autre navette, avec à bord un mécanicien qualifié. Malheureusement, tout c’était y’a déjà deux heures, et selon les prévisions il y en avait encore bien trois à patienter avant de pouvoir enfin bouger de là et de pouvoir rentrer manger un morceau.

Quatrième prune. Tu pourrais presque te mettre à ricaner, mais tu te retiens pour ne rien gâcher. Toi qui n’es habituellement patiente pour rien, tu peux visiblement l’être quand il s’agit d’emmerder l’univers entier et en particulier ton grand-frère. Encore une JJ, aller. Plus qu’une petite. Il t’en reste deux en mains. Sûre de toi, tu gobes la suivante, recrachant le noyaux à tes pieds avant de mettre toute ta force dans le lancer suivant … un “pof” sonore retentit dans tes oreilles et comme prévu, Nash finit par bondir sur ses deux jambes pour te faire face en te lançant un regard noir. “JJ ARRETE CA ! JE VAIS T'ÉCRASER COMME UNE TIKMOSH.” Toi qui étais confortablement installée sur la coque de la navette, tu sautes en bas pour faire craquer tes vertèbres, satisfaite d’avoir réussi ton coup. “▬ Je m’ennuie faut bien que je m’amuse !” Ouais, et qui d’autre que Nash pour satisfaire tes envie de faire des conneries, hein ? C’était une cible facile. D’autant plus qu’il était nerveux comme pas permis l’animal. “▬ Hééé Garviel, c’est quand qu’on s’en va ?”
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Invité
Mar 20 Fév - 17:27
deal with argh
ft. Jahel
Même si les pilotes se sentent généralement plus à l’aise dans un cockpit, Garviel apprécie pourtant cette petite pause forcée. Tout avait commencé lors d’une banale mission d’exploration, comme tant d’autres fois il pilotait la navette transportant les explorateurs et soldats. Seulement l’appareil avait fait des siennes durant tout le trajet. Il avait gardé l’information pour lui afin de n’alerter personne, d’autant plus que Garviel est suffisamment doué pour gérer un souci mineur comme celui-là. De toute façon il n’avait pas le choix, il fallait atterrir le plus vite possible pour constater le souci, et ils étaient trop bas dans l’atmosphère pour faire marche arrière. Les deux pilotes avaient alors profité que les explorateurs étaient parti faire leur boulot tout comme les soldats, pour inspecter leur vaisseau. Le problème s’était avéré être bien plus critique qu’il ne le pensait. L’Alizé les a contacté peut après pour un contrôle de routine dans ce genre de mission et mis au courant du problème mécanique. Mais impossible d’avoir une autre navette et un mécanicien avant de nombreuses heures. Le voilà donc sur une planète inconnue, mais au climat pas si désagréable. Garviel avait donc tenté en vain de procéder à des réparations sommaires, et n’avait réussi qu’à détraquer la radio. Lorsque les explorateurs étaient revenus, ils avaient trouvés les soldats, ceux pas de gardes du moins, en train de jouer aux cartes où se dorer au soleil et les pilotes à peu près dans le même cas.

Garviel en a donc profité pour sortir un peu de son cockpit pour aller lui aussi se prélasser à l’air libre. La température extérieure étant plus que supportable avec un ciel bleu parsemé de quelques nuages. Il ferme les yeux un moment, sentant tout de même certaines personnes un peu trop impatientes. A l’image de Jahel, que le pilote entend clairement lancer des sortes de petite graine vers son frère. Il suit donc avec amusement l’évolution de l’humeur de Nash. Il ne devrait pas tarder à craquer. Comme prévu, il n’en faut pas beaucoup pour faire craquer le colosse Jeager. Le voilà qui se retourne d’un coup sec vers sa sœur. «JJ ARRETE CA ! JE VAIS T'ÉCRASER COMME UNE TIKMOSH. » Garviel referme les yeux, toujours aussi amusé, de toute façon JJ avait le don de savoir commencer exaspérer tout le monde. Mais lui-même devait désormais être un des plus tolérants envers elle, et les plus résistants, il aime généralement entrer dans son jeu. Tout en pensant à ça, il se rend compte que sa chère JJ est particulièrement calme d’ailleurs. Il entend vaguement la réponse qu’elle donne à son frère avant de retomber dans le silence. Puis sans crier gare, la voilà qui l’interpelle. Ça devait arriver, elle a tenu plus longtemps que je l’aurai pensé.

« Hééé Garviel, c'est quand qu'on s'en va ? » Le pilote rouvre les yeux, et sourit vers Jahel. Un haussement d’épaule vient faire office de réponse alors qu’il se redresse. Il est cependant rapidement pris d’une envie de profiter de ce répit pour se dégourdir les jambes. Après avoir pesé l’idée un instant, il ne fait aucun doute que Jahel reste la mieux placée pour l’accompagner. Sûrement que les autres en seront ravis par ailleurs. « JJ ma belle ? » Garviel adore ajouter des qualificatifs de ce genre quand il lui parle, il sait que ça l’a met un peu mal à l’aise. Quand bien même elle n’en laisse souvent rien paraître. Et puis, il ne mentait pas en plus. « Je m’ennuie tout autant que toi, et je pense que la prochaine navette aura du retard elle aussi. » Plusieurs soupirs se font entendre, pas parce qu’ils sont bloqués sur cette planète encore quelques heures, mais parce qu’ils le sont avec une JJ qui va vite devenir intenable. « Ça te dit de me faire visiter un peu les alentours ? Faut que je dégourdisse les jambes, autant que ce soit en découvrant un peu un terrain que je ne connais pas. » Joignant le geste à la parole, le pilote se saisit de son arme de poing et la range dans son étui, puis rejoint Jahel, déjà prête et de toute évidence, heureuse d’avoir trouvé une occupation. « Je te suis, c’est toi la pro ici. »
Revenir en haut Aller en bas
Garviel Vector
❛❛ Cobalt Leader ; Damoclès ❜❜
avatar
ici depuis le : 10/01/2017
Messages : 386
Mer 21 Fév - 16:17
deal with ... argh
jahel & garviel

Un haussement épaule. Voilà la réponse à laquelle tu as droit, et autant dire que c’est loin d’être satisfaisant pour toi. Ca, ça veut dire qu’il en sait autant que toi, autrement dit : rien du tout. Du coup, tu grimaces, surtout que Nash est déjà en train de se réinstaller dans son coin, te laissant dans ton coin, et ton ennui le plus profond. Tu le savais que tu commençais à prendre le chou à tout le monde. Le truc, c’était que c’était ta technique préférée pour éviter de sombrer dans l’ennui … faire chier tous les autres. Et le pire, c’était que c’était drôlement efficace, tiens. D’ailleurs, puisque Nash semble avoir abandonner de suite l’idée de te faire la peau, ton regard est déjà occupé à chercher une nouvelle cible. Tu observes, chacun des membres de ton équipe, ainsi que les soldats qui sont tous là, installés tranquillement autour de toi à profiter du climat de la planète. Tu n’as qu’à choisir ! Heureusement pour eux, Garviel semble t’avoir percée à jour, ou alors s’ennui t-il un peu trop, lui aussi. Toujours est-il que sa voix t’interpelles. “JJ ma belle ?” Et voilà qu’il recommençait, avec ses appellations familières. Il n’y avait bien que lui de toute façon pour t’appeler de cette façon. “Je m’ennuie tout autant que toi, et je pense que la prochaine navette aura du retard elle aussi.” Tu soupires, de même d’ailleurs que tous les autres lorsqu’ils entendent l’annonce du pilote. A croire que tu n’es pas la seule que ça ennui de rester sans rien faire. Ou alors, ils ont juste peur d’être les prochains que tu vas te décider à torturer. “Ça te dis de me faire visiter un peu les alentours ?” Faire visiter … Tu détournes le regard, pour observer ce qui se trouve autour de vous. Encore une fois, comme chez toi, cette planète est recouverte à environ quatre vingt pour cent de forêt … A part des arbres, il n’y a clairement pas grand chose à voir. M’enfin. “Faut que je me dégourdisse un peu les jambes, autant que ce soit en découvrant un peu un terrain que je connais pas.” C’est sûr qu’il devait pas en découvrir tous les jours le pauvre. Tu avais toujours trouver le job de pilote ennuyeux et inintéressant. C’est pas toi qui aurait eu la patience de rester assise dans une boîte de conserve au milieu de l’espace. Et puis toi et la technologie en plus … T’étais du genre à te crasher avant même d’avoir décoller.

Ton regard se repose sur le pilote. Il attrape son arme, pour la fourrer dans son étui avant de sauter au sol et de te rejoindre. Ouep, l’idée te plaisais bien en vérité. Au moins, ça allait te faire bouger, et avec un peu de chance, tu trouverais même autre chose à manger que ces prunes bizarres que tu avais en partie balancer sur ton frangin au lieu de les manger. “Je te suis, c’est toi la pro ici.” Ouais. C’était vrai ça ! T’étais vachement dans ton élément, ici. Du coup, tu choppes un petit caillou au sol que tu balances à l’arrière du crâne de Lycaon. “▬ Hé tête de noeud. Surveille tes petits camarades, oké ?” Il doit gueuler, maintenant. T’insulter, peut-être aussi. De toute façon, ce gars n’a aucun respect. Mais tu t’en fou, et tu l’ignores royalement, attrapant ton équipement que tu remets en place avant de t’avancer vers l’orée de la forêt et de t’y engouffrer avec le pilote sur les talons. “▬ Fais gaffe aux Tikmosh.” Cette phrase, tu la disais à chaque mission, au moins dix fois, et à chaque fois que tu entrais dans une forêt. Tu avais vraiment horreur de ces créatures, et surtout, tu n’avais pas envie de perdre ton pilote bêtement pour un insecte à la noix. “▬ Tu sais qu’y a des nids de Kubrows sauvages, dans le coin ?” Sur le vaisseau, vous en aviez un par équipe d’exploration. D’ailleurs, tu chouchoutais particulièrement celui qui était à ta charge. “▬ Tu veux qu’on aille les voir ?” Si ça se trouve, y’aurait même des bébés à cette époque de l’année !
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Invité
Sam 24 Fév - 12:41
deal with argh
ft. Jahel
Garviel regarde son exploratrice préférée alors qu'elle semble peser quelques instants sa proposition. Il ne se fait pas d'illusions, il ne la connaît que trop bien, elle va accepter. D'ailleurs il ne s'écoule pas plus d'une dizaine de secondes avant qu'elle ne se lève elle aussi et avise son subordonné, celui au caractère de merde. “▬ Hé tête de noeud. Surveille tes petits camarades, oké ?” Le pilote sourit, n'étant pas sûr qu'il s'agisse d'une très bonne idée de le nommer responsable. C'est que Lycaon est du genre à créer des ennuis et les empirer plutôt que de les calmer. Le voilà d'ailleurs qui commence à pester comme pas possible, mais Jahel semble s'en ficher royalement, alors Garviel lui emboîte le pas en haussant les épaules. Il remarque aussi les regards soulagés que les autres lui lancent. Ils vont pouvoir somnoler en paix. Les voilà dans la forêt, et il ne faut pas longtemps pour que la jeune femme lui sorte sa phrase habituelle, qu'il entendait même depuis son cockpit. “▬ Fais gaffe aux Tikmosh.” Il sourit dans la direction de Jahel. « Tu supporte vraiment pas ces saloperies hein !? Au fait, t'as pas peur que  le camp ne soit plus qu'un champ de bataille après avoir confié les rênes à Lycaon ? » Une petite partie de lui reste inquiète tout de même. Il essaie de se rassurer en pensant à la présence des soldats, mais sachant qu'ils ont tendance à avoir un tempérament assez chaud eux aussi, il n'est pas si sûr de lui. “▬ Tu sais qu’y a des nids de Kubrows sauvages, dans le coin ?” Garviel reporte son intérêt vers sa camarade. Non il savait pas, il ne sait pas grand chose de toute manière depuis son cockpit. Surtout quand il est coincé, comme ce fut le cas aujourd'hui, au sol à attendre. Mais Jahel ne semble pas vraiment attendre une affirmation ou négation de la part du pilote et enchaîne. “▬ Tu veux qu’on aille les voir ?”

Il reste un instant à réfléchir, avant de hausser les épaules pour lui même, après tout il n'a rien de mieux à faire.Sans compter qu'il n'avait jamais vu de kubrows sauvages. Seulement ceux dressés par la FEA pour les escouades d'exploration. Garviel se rapproche de JJ et lui pose une main sur l'épaule en souriant. « Pourquoi pas oui ! Les seuls que j'ai vu jusqu'ici sont ceux des explorateurs. D'ailleurs t'as enfin nommé le tiens ? Aux dernières nouvelles vous étiez pas d'accord entre vous ... » Les deux membres de la FEA reprennent donc leur route, écartant des branches et tentant d'être le plus discret possible. Autant c'est chose simple pour l'exploratrice, mais Garviel se montre aussi discret qu'un char d'assaut en forêt. Plusieurs branches craquent encore sous ses pieds, lui valant un regard en arrière de JJ. « Désolé … je suis vraiment pas habitué ... » Son expression montre clairement qu'il s'en veux d'être aussi balourd. Il n'a pas envie d'être mal vu, ou un boulet pour Jahel, mais même en faisant tout son possible, il n'y arrive pas. Il ne fait d'ailleurs pas attention à une racine et se prend les pieds dedans, trébuchant sur quelques mètres avant de tomber sur Jahel. « Heu … j'ai glissé ! On va finir par croire que tu es destinée à me ramasser … Encore que je vais pas m'en plaindre. » Toujours la même chose quand elle est dans les parages, il baratine. En particulier quand il est dans une mauvaise position. Mais Garviel ne cesse de croire qu'elle apprécie qu'il fasse ça.
Revenir en haut Aller en bas
Garviel Vector
❛❛ Cobalt Leader ; Damoclès ❜❜
avatar
ici depuis le : 10/01/2017
Messages : 386
Mar 27 Fév - 14:55
deal with ... argh
jahel & garviel

“Tu supportes vraiment pas ces saloperies, hein !?” En fait, c’était même carrément pire que ça. Tu avais toujours détesté ces petites choses. Sur Katashan, étant donné la configuration de la planète - autrement dit, presque totalement couverte de forêts - les Tikmosh pullulaient. Heureusement, tu n’avais jamais vu personne de ta famille se faire choper par l’une de ces choses, et pourtant, dans le petit village d’où tu venais, ils avaient été nombreux les chasseurs à périr à cause de ces créatures. Nash avait failli, une fois, lorsque tu étais toute petite. C’est ton père qui lui avait sauvé la mise, et c’est d’ailleurs sur ton père que tu avais pris exemple après ça. Après ton entrée dans la FEA, tu avais toujours été relativement méfiante quand à ces trucs là. Mais le pire était arrivé lorsque ton Oméga avait péri sous tes yeux, une Tikmosh accrochée à la gorge. C’était une sombre histoire dont tu n’aimais ni parler, ni te souvenir, mais que tu ne pouvais pas oubliée, surtout que ces évènements avaient permis de faire de toi l’une des plus jeunes Oméga de l’Alizé. “▬ Nan. C’est sans doute les pires bestioles de cette galaxie.” Et autant dire que tu en avais vu, des bestioles. Des grosses, des petites, des féroces, des immenses … bref, de toutes sortes. Mais les Tikmosh, tu les craignais vraiment plus que toutes les autres, et il y avait de quoi.

“Au fait, t’as pas peur que le camp ne soit plus qu’un champ de bataille après avoir confier les rênes à Lycaon ?” Un sourire s’étire sur ton visage. En fait, la réputation de Lycaon te fais toujours bien marrer, il faut l’avouer. Presque aussi mauvaise que la tienne, si ce n’est davantage, en fait. Toi tu avais l’avantage du grade. Lui ? Il passait juste pour un gros emmerdeur bien chiant. Une vraie bombe prête à exploser à tout moment. Pour autant, il était quand même le plus expérimenté du lot. Aglaé était tout nouvelle, Nash aussi. Du coup, oui, Lycaon était pour toi le plus indiqué pour garder les autres … même si c’était un emmerdeur, il savait quand même faire son boulot. “▬ Nan … Ça le fera. Et au pire, ça le fera de l’animation.” Tu hausses les épaules. Oui, oui. Tu t’en fou. De toute façon, si ça n’avait pas été lui, ça aurait sans doute été toi … Alors bon.

L’idée des Kubrows pop instantanément dans ton cerveau. Tu adores ces créatures, et puis de toute façon, il n’y a pas énormément de choses à faire aux abords proches de la navette. En plus, les bébés Kubrows sont juste tout bonnement adorables. “Pourquoi pas oui !” De toute façon, tu avais déjà pris la direction des nids que tu avais repérés en revenant. Tu n’avais pas pu aller y jeter un oeil, Nash était trop pressé de rentrer. Mais là, finalement, tu as tout ton temps. “Les seuls que j’ai vu jusqu’ici sont ceux des explorateurs.” Pas étonnant, il ne sortait jamais. C’est pour ça qu’il était tout pâle … “D’ailleurs, t’as enfin nommé le tiens ? Aux dernières nouvelles vous étiez pas d’accord entre vous …” Ouais, ouais. C’est Lycaon qui faisait son caca nerveux pour ça, puis Nash avait suivi le mouvement. Au final, tu avais choisi de les ignorer tous les deux, et tu avais baptisé ton Kubrow toute seule, comme une grande. “▬ Nazca. C’est une fille.” Et le pire, c’est que tu avais mis un temps fou avant de te décider dans ton coin. Le type de l’élevage commençait même à s’impatienter, tiens, en voyant que tu prenais tout ton temps. Finalement, ça lui allait comme un gant.

Tu écartes quelques branches, histoire de te frayer un chemin, tâchant de faire le moins de bruit possible afin de ne pas faire fuir les Kubrows qui trainent dans les parages. Cela dit, derrière toi, Garviel lui semble avoir un mal fou à en faire de même. Les branches craquent. Les feuillent crissent. Ses pas sont lourds. Une vraie catastrophe qui te pousses à finalement te retourner pour lui lancer une regard lourd de sens. “Désolé … Je suis vraiment pas habitué …” Malgré tout, tu souris. De toute façon, ce n’est pas grave, ce n’est pas comme s’il s’agissait d’une mission d’une importance vitale. C’était juste une balade. Tu continues donc, faisant quelques pas de plus avant d’entendre un espèce de vacarme derrière qui te force à te retourner encore une fois. La scène qui se déroule sous tes yeux t’arrache un rire lorsque tu vois Garviel trébucher, tentant plusieurs fois de se remettre droit sans succès, avant de finalement s’échouer comme un espèce de cachalot à l’agonie … sur toi. “Heu … J’ai glissé !” Tu te remets à rire, quand bien même il est en train de t’écraser. “On va finir par croire que tu es destinée à me ramasser … Encore que je vais pas m’en plaindre.” Et voilà qu’il recommence. Tu t’arrêtes de rire un instant. La situation est finalement un peu gênante. Vous voilà à terre, tous les deux, l’un sur l’autre pratiquement. Du coup, tu te sers de ton bras, et de l’un de tes genoux pour le pousser, et le faire basculer sur le côté, t’installant sur lui quelques secondes. “▬ De toute façon, t’as pas le droit de te plaindre. C’est ça, où je te laisse à terre.” Tu relèves la tête, lorsque quelque chose détale à quelques mètre de votre position. Tu reconnais aussitôt un Kubrow, et tu soupires. Tout ce boucan avait dû en faire fuir pas mal. “▬ Tu devrais sortir plus souvent, tu vas bientôt oublier comment on marche à force de squatter ton cockpit.” Tu te redresses finalement, pour te remettre debout, et tu lui tends la main. “▬ En plus, ça te ferais pas de mal de bronzer un peu, tsé.”
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Invité
Mar 27 Fév - 17:26
deal with argh
ft. Jahel
Le rire naturel et franc de Jahel fait oublier au pilote ses maladresses. Là où il se sentait penaud et incapable, il se voit rassurer de savoir que sa camarade ne lui en tiens pas rigueur, mieux, que cela l’amuse gentiment.  Garviel note cependant encore une fois que sa remarque met la jeune femme mal à l’aise, autant par ses paroles que de la situation. Ou alors d’un mix des deux. A cette idée, le cœur du pilote semble s’accelerer légèrement tandis que JJ le repousse pour prendre sa place au-dessus ajoutant au malaise entre eux sur l’instant. Toutefois, il ne fait rien pour la repousser, et reste sagement à la dévisager alors qu’elle lui parle. “▬ De toute façon, t’as pas le droit de te plaindre. C’est ça, où je te laisse à terre.” Garviel sourit et décide au final de pousser le jeu un peu plus loin. « Ah, rester à terre avec toi dans les parages ça me va aussi tu sais ! » Conscient de ne pas arranger les choses, il décide de ne rien ajouter d’autre. Il se demande même pourquoi il s’est senti obligé de répondre ça. Le pilote masque son malaise par un sourire vers Jahel. « En plus je me plains moins que toi je suis sûr ! » Bon, ce n’est peut-être pas totalement vrai, mais c’est possible. Par contre les gens qui râlent contre elle sont légions, ça c’est clair et net.

“▬ Tu devrais sortir plus souvent, tu vas bientôt oublier comment on marche à force de squatter ton cockpit.” Elle n’a pas tort et il le sait, le revers de la médaille des pilotes. La plupart des gens pensent que vivre dans notre cockpit, nous convient alors que c’est très loin d’être le cas. Tous les pilotes aiment prendre l’air, seulement au sein de la FEA, on en a pas souvent l’occasion. “▬ En plus, ça te ferais pas de mal de bronzer un peu, tsé.” Garviel hausse un sourcil, il ne se pense pas particulièrement pale pourtant. « Ouais je suis assez d’accord avec toi en fait. Mais le commandement ne nous laisse pas vraiment le choix. Même quand on pilote une navette au sol on doit rester dans le cockpit pour être prêt à décoller au plus vite. C’est usant, au point que mes yeux supportent parfois mal la lumière du soleil. Moi qui viens d’un monde désertique et lumineux c’est difficile. » Le pilote attrape la main de l’exploratrice, qui l’aide à se relever en le tirant vers elle. Garviel pose une main sur son bras pour finir de se mettre debout et la dévisage, avec un sourire en coin. « Après si tu veux, je peux tenter de me crasher un peu plus souvent ! Ca nous fera une nouvelle balade en tête à tête comme la dernière fois ! » Il se retourne alors que de nouveaux bruits se font entendre, probablement les kubrows qui prennent la fuite devant tout se tapage. « Ah, on dirait que je viens de faire fuir toute la pampa du coin. Si ces foutus méduses spatiales pouvaient en faire de même … »
Revenir en haut Aller en bas
Garviel Vector
❛❛ Cobalt Leader ; Damoclès ❜❜
avatar
ici depuis le : 10/01/2017
Messages : 386
Mar 27 Fév - 23:40
deal with ... argh
jahel & garviel

Sa main se pose dans la tienne, et tu le tires vers toi pour l’aider à se redresser. Sa main vient se poser sur ton bras, et il se met à te dévisager, tout en souriant, ce qui de nouveau, à le don de te mettre mal à l’aise. Encore une fois. “Après si tu veux, je peux tenter de me crasher un peu plus souvent ! Ca nous fera une nouvelle balade en tête à tête comme la dernière fois !” C’est à ton tour de sourire cette fois. La dernière fois, oui. Tu t’en souviens parfaitement. En fait, c’était le jour où tu l’avais rencontré, bloqué dans son appareil sur le point d’exploser, puis, pris pour cible par des tarés qui avaient bien failli vous tuer tous les deux. D’ailleurs, il était rentré blessé. “▬ T’es pas obligé de risquer ta peau pour ça, suffit de demander tu sais.”

Des bruits se font entendre, pas loin derrière Garviel qui d’ailleurs se retourne. Tu aperçois de loin un autre Kubrow qui prend la fuite. “Ah, on dirait que je viens de faire fuir toute la pampa du coin. Si ces foutues méduses spatiales pouvaient faire de même …” Tu plisses les yeux. Les méduses spatiales. C’était loin d’être parmi les créatures que tu voyais souvent, pour des raisons plus qu’évidentes. Pour autant, tu savais que ces trucs là étaient dangereuses. Comme à peu près la moitié des bestioles que tu croisais … en fait. “▬ Ils sont pas tous comme ça.” Tiens, les Sagyars par exemple ! De vrais saletés. Et forcément, eux ne prenaient pas peu pour un peu de bruit, bien au contraire. C’était plutôt le genre à sauter sur l’origine du tapage. “▬ Mais j’avoue que tes bestioles là …” Bon en fait, toi, tu étais assez cinglée pour adorer croiser ce genre de créatures. Bien sûr, tu savais que c’était dangereux, mais tu étais généralement très confiante quand à tes compétences en matière de chasse. Et surtout, tu avais une sainte horreur de devenir le gibier d’un autre chasseur. “▬ T’as déjà vu un Obaki ?” Tu te remets subitement en marche, lui passer devant pour reprendre ton chemin en direction des nids, avec encore un peu l’espoir de voir quelques bébés Kubrows. Oui, tu y tenais. “▬ C’est un espèce de gros oiseau sans plume super agressif. Ils vivent sur les planètes sèches.” De vrais saletés. Et en plus, ils étaient super gros. Au moins trois fois ta taille.

Tu fais encore quelques mètres, tâchant encore et toujours d’éviter de faire trop de bruit. Puis, subitement, apercevant ton premier nid, tu t’arrêtes pour te baisser un peu et te cacher derrière un espèce de gros buisson épais. Tu aperçois ce qui te semble être un mâle, aux aguets devant le nid, et derrière une femelle occupée à nourrir son seul et unique petit. Histoire d’éviter tout soucis, tu te redresses très vite lorsque Garviel te rejoins, et tu l’attrape par la combinaison, au niveau du torse pour le tirer à toi et l’obliger à se baisser, puis à se cacher. Ton doigt se pose alors sur tes lèvres pour lui indiquer de ne plus faire de bruit, puis tu lui désignes la direction des Kubrows dans leur nid. “▬ Tu vois, il en reste au moins un.” Tu lui souris, mine de rien plutôt fière d’en avoir trouver un, après ce vacarme. D’ailleurs, tu prends le temps d’observer les créatures quelques minutes. “▬ Alors, ils sont pas super beaux ?” Cela dit, à peine cela dit, le mâle semble avoir flairer quelque chose … peut-être bien votre odeur d’ailleurs, puisqu’il se met à aboyer frénétiquement, ce qui force bientôt la femelle et son petit à prendre la fuite. “▬ Ah … merde.” Va falloir trouver autre chose que les Kubrows, maintenant. “▬ Bon, bah. Il reste toujours les chutes d’eau …”
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Invité
Mer 28 Fév - 18:39
deal with argh
ft. Jahel
“▬ T’es pas obligé de risquer ta peau pour ça, suffit de demander tu sais.” Le pilote sourit à la remarque, et compte bien la prendre au mot. Après tout, il apprécie grandement sa compagnie, autant en profiter dirait-il. Une idée soudaine le prend par la même occasion, mais Garviel n'ose pas en parler immédiatement, préférant donc attendre un peu plus tard pour revenir sur le sujet. Jahel de son côté, semble prise dans ses pensées, ou ses souvenirs, à la mention de la différente faune que chacun rencontre. “▬ Ils sont pas tous comme ça.” Garviel l'aurait facilement parié, sans compter qu'il a déjà eu quelques mésaventures avec des bestioles diverses. L'exemple le plus parlant étant tout simplement les vers des sables. Sans avoir été la cible de ces créatures, il les avait vu à l’œuvre sur Yschor. Un véhicule entier avait été gobé net par un ver, et il en est resté longtemps fasciné autant qu'effrayé. “▬ Mais j’avoue que tes bestioles là …” Ouais, dans le genre tueurs de pilotes, ces saletés de méduses sont en tête de classement. Garviel avait déjà eu affaire à elles, et à chaque fois ce n'était pas qu'un simple affrontement, il devait y mettre tout son talent, tel qu'il en sortait lessivé comme après trois jours de nuit blanches. « Ouais, elles ont eues pas mal de mes amis pilotes, et j'ai failli y rester pas mal de fois. Dix minutes de combat contre elles me mettent autant en nage qu'un footing de deux heures. L'odeur te ferait fuir loin ah ! » Toujours à son habitude, le voilà en train de remettre une couche d'humour lorsqu’un sujet dévie trop vers le morne.

“▬ T’as déjà vu un Obaki ?” Il cherche dans ses souvenirs un instant avant de voir vaguement un souvenir ressurgir, sans trop de conviction. « Non, ça ne me dis rien, c'est un félin? » Il lui semble que c'est le cas, mais il est loin d'avoir de bonnes connaissances sur le sujet. Après tout, ce n'est pas son domaine, mais bien celui de Jahel, qui lui apporte justement la réponse.“▬ C’est un espèce de gros oiseau sans plume super agressif. Ils vivent sur les planètes sèches.” Donc il avait tout faux, et il n'arrive pas à empêcher un rire devant ce fait. « Ahahah, mauvaise pioche ! A part les vers des sables de mon monde natal je suis un peu une quiche en matière de faune. Et ne me mords pas ! Je suis pas sûr d'être comestible ... » Garviel aime aussi faire référence à la manie de sa camarade, consistant à manger tout ce qui passe à sa portée. Il appuie d'ailleurs la phrase un clin d’œil complice, toujours avec le même sourire. Le pilote continue sa progression laborieuse, toujours quelques pas derrière Jahel, dans les bois avant de soudain être agrippé par elle pour le forcer à se baisser.

Il lui faut un instant pour comprendre, voyant finalement devant lui, pas très loin de leur position, un petit kubrow accompagné de ses parents. Du moins est-ce la déduction qu'il fait. Garviel reste là à observer le couple sauvage, émerveillé. “▬ Tu vois, il en reste au moins un.” Un acquiescement vient répondre à la phrase de l'exploratrice tandis qu'il continue d'observer attentivement. Il pourrait rester là à les observer encore longtemps, comme quand il était enfant et qu'il scrutait le désert en quête de ver. “▬ Alors, ils sont pas super beaux ?” Le pilote reporte son attention sur JJ. « Si, ils sont superbes. Comment tu fais pour les dénicher comme ça … j'aurais aimé t'avoir avec moi sur Yschor pour dénicher des vers. Je passais mon temps à observer le désert pour en voir. » Sa voix semble en revanche un peu trop porter, et le trio s'enfuit d'un coup sans demander son reste. “▬ Ah … merde.” Garviel en profite pour se redresser dans un craquement d'articulation qui le fait grimacer. « C'est ma voix virile qui les impressionne ! Plus que mes déjà vieux os qui couinent en tout cas. » Il en profite également pour s'étirer un peu, chose qu'il fait régulièrement sous peine d'être rapidement mal à l'aise  dans un cockpit. “▬ Bon, bah. Il reste toujours les chutes d’eau …” La joie se lit de nouveau sur le visage du pilote, l’expédition n'est pas terminée. Mais peut être est-ce tout simplement le fait d'être en tête à tête avec l'exploratrice. « Allons-y alors, on pourra même piquer une tête ! C'est carrément mieux qu'un rencard sur le Nexus ici en fait ! »
Revenir en haut Aller en bas
Garviel Vector
❛❛ Cobalt Leader ; Damoclès ❜❜
avatar
ici depuis le : 10/01/2017
Messages : 386
Mer 28 Fév - 19:25
deal with ... argh
jahel & garviel

Tu lèves les yeux, histoire de jeter un œil au soleil pour tenter d’évaluer un peu l’heure … Il décline depuis déjà deux heures, et pour toi, il restait encore à peine une heure avant qu’il ne soit totalement couché, laissant place à la nuit noire, étant donné qu’il n’y avait pas de lune pour apporter ne serait-ce qu’un peu de luminosité nocturne ici. “Comment tu fais pour les dénicher comme ça … j’aurais aimé t’avoir avec moi sur Ychsor pour dénicher des vers. Je passais mon temps à observer le désert pour en voir.” C’est marrant, tu faisais pareil avec les Sagyars de Katashan. Le truc, c’est que toi, tu as un avantage certain pour dénicher les bestioles … et là dessus, tu tapotes le bout de ton nez avec ton doigt. Il était là, ton petit secret. “▬ J’ai du nez.” Petit cadeau de ta planète, super utile pour les chasseurs, comme toi. “▬ J’ai un odorat plus développé que la normale. Je peux sentir une odeur à environ … un bon kilomètre.” Plus ou moins, quoi.

Enfin, peu importe maintenant. Ton nez justement, te dis qu’à peu près tous les Kubrows de la zone ont bel et bien pris la fuite et sont désormais trop loin. Hors de question de s’éloigner davantage de la navette et des autres, surtout avec la nuit qui n’allait pas tarder à tomber. Du coup, tu te rabats sur les magnifiques chute d’eau pure que tu as aperçues, en revenant à la navette, justement. Tu avais d’ailleurs pris le temps de t’arrêter quelques secondes pour t’y rafraîchir et boire un coup. L’idée à peine proposée, semble plaire à Garviel. “Allons-y alors, on pourra même piquer une tête ! C’est carrément mieux qu’un rencard sur le Nexus ici en fait !” C’était certain. De toute façon, tu n’avais jamais trouvé le Nexus très attrayant. Il était comme l’Alizé, en plus grand, et avec plus de monde. C’était tout. Bon, il y avait aussi plus d’animations … mais ça restait un gros tas de ferraille. “▬ Ouep, mais tu pourras pas y emmener toutes tes conquêtes.” Disons que c’était beaucoup moins accessible, quoi. Et puis, un peu loin. Enfin tout dépendait de la position de la flotte, en vérité.

Ta main vient alors attraper le poignet du pilote. Tu l’entraînes à ta suite, alors que tu rebrousses chemin, pour finalement prendre une toute autre direction. Oui, tu t’éloignais un peu de l’équipe et du campement de fortune, mais ça restait à un peu moins d’un kilomètre, ce qui te paraissait plutôt acceptable. Tu longes un petit sentier, rapidement, histoire de ne pas perdre de temps sur ce qu’il reste de lumière solaire, et puis, à un moment, tu sors du petit chemin pour déboucher sur une espèce de clairière au milieu de laquelle se tient un petit lac d’eau claire, dans lequel s’écoule bruyamment une chute d’eau impressionnante. Tu lâches finalement Garviel pour délaisser ton équipement contre un rocher, avant de venir tremper des doigts dans l’eau. Elle est fraîche. Pas glacée, mais fraîche. Finalement, tes yeux se reposent sur le pilote. “▬ Tu sais nager au moins ?” Tu lui souris. Moqueuse. Revenant encore une fois sur le fait qu’il ne sortait pas énormément. Puis, ta main vient balayer la surface de l’eau et tu envoies une belle quantité d’eau sur ton compagnon de balade du moment.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Invité
Jeu 1 Mar - 17:17
deal with argh
ft. Jahel
Le pilote ne peut s'empêcher de rire intérieurement à la déclaration de Jahel sur son odorat sur-développé. Il se dit qu'une telle mutation ne doit pas être pratique tout les jours. En particulier dans un endroit aussi restreint que l'Alizé. Elle doit en sentir passer des odeurs ça oui ! Mais il se garde bien de faire la remarque, qui ne ferait certainement rire que lui sur le moment. Il ne souhaite pas la vexer non plus. Cela dit, il admet volontiers que c'est un avantage plus que certain pour son travail d'exploratrice. Garviel se concentre sur l'idée de la cascade, qui lui plaît vraiment bien. Un bon endroit pour se détendre tranquillement en attendant la navette. “▬ Ouep, mais tu pourras pas y emmener toutes tes conquêtes.” Jahel marque là un bon point, cependant le pilote n'est pas décidé à la lâcher aussi facilement. Mais l'exploratrice ne le laisse pas répondre et l’entraîne à sa suite en direction de la cascade, du moins le suppose t-il.

Garviel profite donc du trajet pour sortir l'une de ses fameuses petites piques vers la jeune femme. « Ce n'est pas tout à fait vrai, regarde, il y a toi non ? » Fier de lui, il continue à la suite de sa camarade. Il espère néanmoins ne pas être trop éloigné du site de la navette. Mais il fait confiance à Jahel pour savoir s’orienter, car lui était déjà perdu, et prévoir le temps de trajet nécessaire à leur retour pour ne pas être en retard. Le trajet ne prend pas beaucoup de temps, mais le rythme imposé par JJ n'est pas loin de lui donner un point de côté. Heureusement qu'il s'imposait, ainsi qu'au reste de l'escadron, des exercices physiques régulièrement. Sans quoi il serait déjà à bout de souffle et prostré contre un arbre à haleter. Heureusement, la course effrénée se termine alors qu'ils débouchent sur une clairière. Garviel y voit aussi un lac approvisionné par la fameuse cascade.

L'exploratrice lâche enfin son poignet et il peut enfin se tenir correctement. Son premier geste est de reprendre le contrôle de son souffle tout en observant les lieux. Le petit coin est agréable, parfait pour un séjour en vacance en fait. Il avise aussi Jahel qui enlève son équipement pour s'approcher de l'eau. Garviel s'approche d'elle tout sourire, s’apprêtant à dire quelque chose. Il est cependant interrompu par sa comparse qui l'éclabousse d'eau tout en le raillant. “▬ Tu sais nager au moins ?” Ses mains se mettent en travers de son visage pour éviter les éclaboussures. Mais cela n'empêche pas qu'il soit touché. Il constate alors que l'eau est plutôt bonne. Un peu froide tout de même au premier coup. Surtout pour quelqu'un comme lui sensible au froid. Mais rien d'insurmontable. Un plan se dessine donc rapidement dans son esprit. S'approchant encore plus de Jahel, et se débarassant de son équipement par la même occasion, il en profite pour la surprendre et la soulever légèrement du sol avant de prendre un grand élan pour plonger dans l'eau avec elle. « Tu vas pouvoir constater par toi même mon exploratrice préférée ! » L'instant d'après, un grand plouf se fait entendre alors que les deux disparaissent sous l'eau. Garviel ne remonte cependant pas à la surface immédiatement, et nage en sous marin de longues secondes afin de réchauffer ses muscles. Lorsqu'il émerge, il est au centre du lac. « Ah ! Tu l'as pas vu venir avoue ? Elle est plutôt bonne en tout cas ! »
Revenir en haut Aller en bas
Garviel Vector
❛❛ Cobalt Leader ; Damoclès ❜❜
avatar
ici depuis le : 10/01/2017
Messages : 386
Jeu 1 Mar - 22:04
deal with ... argh
jahel & garviel

A peine la question posée, que comme toi, le pilote pose tout son équipement au sol avant de s’approcher de toi. Tu as beau avoir du flair, tu l’avoues tu ne le sens pas arriver lorsqu’il te soulève. “Tu vas pouvoir constater par toi même, mon exploratrice préférée !” Il prend finalement un peu d’élan, avant de se jeter avec toi dans le lac. L’entrée dans l’eau est saisissante, surprenante, l’eau n’est pas glacée, mais elle reste relativement froide, tu t’agites donc quelques secondes sous la surface avant de remonter aussitôt, écartant les cheveux qui barrent ton visage. Garviel remonte quelques secondes après toi, au beau milieu du lac. “Ah ! Tu l’as pas vu venir, avoue ? Elle est plutôt bonne en tout cas !” Tu fronces les sourcils, légèrement mécontente de t’être laissée avoir aussi facilement. Il fallait dire que généralement, c’était toi qui faisait ce genre de plaisanterie douteuse. “▬ Elle est bonne, oui !” Du moins, une fois que le corps était habitué à la température un peu fraîche. Tu continues de bouger un peu, pour te réchauffer davantage, avant de subitement disparaître sous la surface. Puis, sous l’eau tu nages jusqu’au pilote que tu agrippes subitement pour le faire couler, avant de remonter. Il ne tarde évidemment à remonter à son tour, effectivement, contre toute attente, il savait bel et bien nager.

“▬ Je t'emmènerais sur ma planète un jour !” Encore une fois, tu replaces plus ou moins correctement tes cheveux qui ne cessent de venir s’inviter dans tes yeux. “▬ Il y a un lac immense près de mon village, et profond en plus.” Même toi tu avais toujours eu du mal à t’y aventurer sans boire la tasse une ou deux fois. Tu souris, finalement, avant de t’approcher pour le contourner, puis finalement, tu passes tes bras autour de son cou pour te coller dans son dos et ton menton se pose sur épaule. “▬ Heureusement que t’étais là … T’imagines, j’aurais du passer des heures à m’ennuyer et à lancer des prunes sur Nash.” Ouais, clairement, nager et te balader dans la forêt, c’était quand même nettement plus marrant que tenter de rendre chèvre la totalité de l’équipe … même si ça restait quand même assez plaisant à voir, quand tu parvenais à tes fins. Nash et Lycaon étaient tes cibles préférées d’ailleurs. Quand tu énervais l’un, ou l’autre, ça finissait toujours en belle bagarre générale. Bref. C’était drôle. “▬ Tu devrais venir à terre plus souvent. J’aime bien moi t’avoir dans les pattes.” Même s’il n'était pas doué. Et qu’il faisait trop de bruit. Beaucoup trop de bruit. “▬ Même quand on se fait tirer dessus.”
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Invité
Ven 2 Mar - 17:03
deal with argh
ft. Jahel
Garviel rit en voyant la tête de l'exploratrice. Il semblerait qu'elle s'en veille de s'être faite avoir aussi facilement. Elle devait vraiment penser qu'il ne savait pas nager où se montrerait trop timide pour faire le coup. A moins qu'elle n'y ait pas pensé tout simplement. On a toujours cette fâcheuse tendance à baisser sa garde en présence d’alliés et amis surtout. Lui même par exemple ne se soucie nullement de ce qui pourrait lui arriver dans ce territoire inconnu. Jahel est là pour ça et c'est tout ce qui lui importe. Il a une confiance aveugle envers elle. “▬ Elle est bonne, oui !” S'esclaffant, le pilote continue de barboter et ne remarque pas Jahel qui l'attaque par en dessous, le tirant sous l'eau. Il a juste le temps de fermer la bouche pour ne pas boire la tasse. Toujours souriant, il remonte à la surface en quelques coups de jambes.

“▬ Je t'emmènerais sur ma planète un jour !” Garviel entend à peine la phrase alors qu'il est encore en train de dégager l'eau de ses yeux. Notant qu'elle semble faire appel à quelques souvenirs de chez elle, il ne l’interrompt pas, se contentant de nager tranquillement sans bruit tout en l’écoutant. Il n'avait pas beaucoup eu de détails sur la vie de JJ avant qu'elle n'arrive sur la flotte. Sa curiosité est donc piquée à vif et ses oreilles sont grandes ouvertes. “▬ Il y a un lac immense près de mon village, et profond en plus.” Malgré toutes ses années de service dans la FEA, sans compter celles qu'il a passé en fugue, Garviel a toujours du mal à se représenter les grands espaces maritimes. Chez lui, il n'y avait comme mer que le désert. “▬ Heureusement que t’étais là … T’imagines, j’aurais du passer des heures à m’ennuyer et à lancer des prunes sur Nash.” Le changement de sujet le prend légèrement de court, tout comme les bras de sa camarade qui viennent l'entourer depuis son dos. Il la sent se presser contre lui alors que son visage vient se poser sur son épaule. Cette proximité le surprend particulièrement par sa propre réaction, son cœur s'étant emballé. Il en a même oublié d'agiter les jambes pour ne pas couler et manque de boire la tasse avant de se ressaisir.

« C'est vrai que ton monde semble plus intéressant que le mien. J'aimerai le visiter oui, avec toi. » Le rouge lui monte aux joues. Il ne sait plus trop quoi dire, quoi faire. Il a juste l'impression de s'enfoncer de plus en plus dans un terrier à mesure qu'il parle et des événements. “▬ Tu devrais venir à terre plus souvent. J’aime bien moi t’avoir dans les pattes.” Garviel ferme les yeux et sourit légèrement, le fait de savoir qu'elle l'apprécie suffisamment pour qu'elle dise cela lui fait plaisir. « Plaisir partagé tu sais. Les jours sont moins long quand tu es dans les parages ! »  Oui, le pilote apprécie vraiment beaucoup l'exploratrice, au point qu'actuellement, il ne sache même plus où situer cette relation. “▬ Même quand on se fait tirer dessus.” La remarque lui fait échapper un petit rire, et tourner la tête vers elle. Le mouvement le fait se dégager légèrement de l'étreinte, mais son visage se retrouve alors en face du sien. A quelques centimètres. Si proches que leurs nez sont sur le point de se toucher. Garviel avale sa salive de nervosité tout en plongeant ses yeux dans ceux de Jahel. «JJ … Je ... » Puis, cessant de lutter contre lui même, il laisse légèrement tomber sa tête de manière à ce que leurs fronts se touchent, et avance alors ses lèvres vers celles de l'exploratrice, jusqu'à ce qu'elles se frôlent.
Revenir en haut Aller en bas
Garviel Vector
❛❛ Cobalt Leader ; Damoclès ❜❜
avatar
ici depuis le : 10/01/2017
Messages : 386
Ven 2 Mar - 18:53
deal with ... argh
jahel & garviel

“C’est vrai que ton monde semble plus intéressant que le mien. J’aimerais le visiter oui, avec toi.” Oh. Étrange comme cette phrase ne résonne pas de la même manière que toutes les autres. Que toutes ces petites remarques amusantes, mais à la fois tellement … adorable qu’il a l’habitude de te sortir. Non, là, ça semble plus vrai, et plus profond. Pourtant, comme toujours, tu tâches de ne pas relever, et de ne pas réagir. Préférant garder ton ton et ton expression habituelle. Il rit, lorsque tu évoques les coups de feu, référence à votre toute première rencontre qui à l’époque était loin d’être aussi amusante étant donné les circonstances. Pourtant, tu mets rapidement ce souvenir de côté, pile au moment en fait où le pilote tourne la tête vers toi. Comme plus tôt dans la forêt, la proximité entre vous deux est source de gêne chez toi. Non pas que tu sois d’un naturel timide, bien au contraire non … Pourtant, tu te sent rapidement comme oppressée, lorsque ton coeur accélère subitement dans ta poitrine. Son visage est si proche du tiens, que par instinct - tu ne vois que ça - tes yeux se mettent immédiatement à fixer ses lèvres. Et lui qui ne te lâche plus du regard. Et qui finit même par pencher davantage la tête vers toi, ses lèvres venant effleurer les tiennes. C’est sans doute ce moment, qui met le feu aux poudres, dans le mauvais sens du truc, d’ailleurs. Lorsque tu le sens proche, si proche, bien trop proche. Tu sais ce qu’il veut, et tu sais ce qu’il attends … Sauf que si tu es connu pour ta gourmandise, et ta connerie, tu es loin d’être connue pour un quelconque romantisme, ou même encore moins une expérience dans ce domaine. Alors, oui, les relations physiques primitives - secouer la baguette comme c’était appelé chez toi - ça allait. Tu connaissais. Mais quand il s’agissait d’y mettre à la fois du coeur, et des sentiments là … C’était tout autre chose, clairement. Du coup, au lieu de te lancer, tu fais tout l’inverse. Tu le lâches complètement, et tu recules subitement de quelques très gros centimètres, pour finalement lui tourner le dos.

Tu souffles un grand coup. Peut-être que si ça avait été n’importe qui d’autre, ça aurait été plus facile, mais là … C’était Garviel, et autant dire qu’il était loin d’être n’importe qui. Evidemment, que tu l’appréciais. En fait, le soucis venait de là. Ce n’était pas seulement ça. Le truc c’est que tu n’avais pas de mot pour qualifier ce qu’il pouvait représenter pour toi. Pourtant, tu le sais, que tu avais envie de l’embrasser. Evidemment, ses lèvres t’avais faites immédiatement envie, mais c’est comme ça, tu étais loin d’être simple comme fille. Voilà. Ouais. Sauf que maintenant que t’as reculer, tu regrettes. Maintenant, tu te dis que t’étais vraiment bien, tout contre lui, tes bras autour de son cou. Vraiment bien, oui. Alors, indécise à souhait, tu te retournes une nouvelle fois. Tu ne dis, rien du tout. En fait, tu te précipites de nouveau vers lui, tu te places face à lui cette fois et tes bras reviennent se placer autour de son cou, sauf que cette fois, tu n’attends pas. Tu viens immédiatement poser tes lèvres sur les siennes, pressant ton corps contre le sien, pour finalement totalement t’abandonner ce baiser, oubliant totalement tes appréhensions, ou tes questionnements.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Invité
Sam 3 Mar - 14:25
deal with argh
ft. Jahel
Leurs lèvres étaient si proche, pour finalement s'éloigner si vite. Garviel reste pétrifier en voyant Jahel se détourner et mettre de la distance en eux. Une grande tristesse l'envahit, ses yeux se baissent alors que ses pensées vagabondes dans tout les sens. A t-il tout fichu en l'air ? Doit-il dire adieu au lien qu'il y avait entre eux ? S'y est-il prit trop tôt ? Autant de questions qui l'assaillent alors qu'il commence à nager vers le bord du lac. Pour y faire quoi ? Il ne sait pas, retourner a la navette peut être. C'est toujours mieux que rester planter comme un idiot au milieu du lac. Il sert les dents alors qu'il est pris de tic nerveux, clignant des yeux rapidement, et peinant a calmer les tremblements de ses mains. Garviel ne jette même pas un regard vers l'exploratrice, il n'en a pas le courage. Mais il est tout de même attiré par le bruissement de l'eau, Jahel devant elle aussi sortir se dit-il. Mais il n'en est rien. Et lorsqu'il se retourne, il la voit nager vers lui. Le pilote ne sait plus vraiment quoi penser. Durant un instant, l'idée qu'il se prenne une baffe lui vient à l'esprit. Mais tout est balayé, toutes ses mauvaises pensée, tout ses doutes, lorsque Jahel l'entoure de nouveau de ses bras et vient coller ses lèvres contre les siennes.

Un instant surpris par ce retournement de situation, Garviel s'abandonne rapidement à ce baiser. Ses bras entoure l'exploratrice contre lui alors qu'il lui rend son baiser, y mettant de plus en plus de passion. Il n'arrivait pas vraiment à comprendre comment il avait pu ne pas voir cette relation évoluer dans ce sens depuis tout ce temps. Mais maintenant qu'il y était, tout était normal. Depuis leur rencontre, ils ne s'étaient pour ainsi dire plus lâchés d'une semelle. Passant leur temps ensemble, même en mission lorsqu'ils polluaient les communications de tout le monde pour leurs petits échanges de piques. Garviel ferme les yeux et prolonge le baiser encore de longues secondes, et est forcé de le rompre, à son plus grand regret, pour reprendre son souffle. C'est alors qu'il est pris d'un fou rire, nerveux. Impossible de s'arrêter au point qu'il en a les larmes aux yeux. Sa main vient se poser sur la joue de Jahel, qu'il caresse tendrement tout en riant.

« Mince, tu m'as fichu une de ses frousses tu sais … mais je suis heureux. Que tu éprouves la même chose que moi. » Et encore le terme de frousse n'est pas assez fort. Sur le moment, il se serait bien jeté du haut de la cascade en fait. Garviel vient alors déposer un nouveau baiser sur les lèvres de la jeune femme. « Parce que je n'arrive plus à ne pas penser à toi depuis un moment déjà. Bien que je n'arrivais pas encore à comprendre pourquoi. J'aurais du saboter une navette il y a des mois pour cette balade. » Le retour de son humour habituel lui permet de terminer de reprendre sa contenance, bien qu'il soit toujours pris par quelques spasmes de rire et qu'il soit devenu incapable de dévier son regard de Jahel.
Revenir en haut Aller en bas
Garviel Vector
❛❛ Cobalt Leader ; Damoclès ❜❜
avatar
ici depuis le : 10/01/2017
Messages : 386
Sam 3 Mar - 19:58
deal with ... argh
jahel & garviel

Tu ne fuis plus. De toute façon, ce n’est pas dans ta nature. Tu sais que c’est stupide, d’avoir fait marche arrière au dernier moment … surtout que ce n’est pas comme si tu avais pu ignorer qu’il y avait toujours eu un petit quelque chose de particulier, entre toi et Garviel. Et c’était comme ça depuis le jour de votre première rencontre, pratiquement. Lui, il n’avait jamais été de ceux qui te regardent de travers. Il n’avait jamais poser sur toi le moindre regard négatif, bien au contraire. Il était toujours là pour partager tes rires et pour être le parfait complices de tes plaisanteries douteuses. Il savait y faire avec toi, tout simplement et il avait en quelques sortes apprivoiser la “sauvage” que les autres voyaient en toi depuis longtemps déjà. Et puis, il y avait ces petits mots, glissés de temps à autre au détour d’une phrase, d’une discussion, ou même d’une plaisanterie. Les surnoms. Les remarques qui ne manquaient jamais leur cible, même si tu n’avais jamais ô grand jamais relever, ou même vraiment réagi devant lui. Ca avait évolué, au fil du temps. Sans que tu ne t’en rendes réellement compte, c’est vrai. Peut-être qu’il était temps. Et peut-être que c’était pour ça que tu t’étais éloignée dans un premier temps … par peur de tout perdre si les choses venaient à être plus concrètes, et si les non dits devenaient finalement bel et bien clairs.

Il ne te repousse pas. Il aurait pu, après ta réaction. Mais non. Non, en réalité, ses bras viennent ’enrouler autour de toi et il t’attire encore un peu plus tout contre lui, tandis qu’il répond à ce baiser que tu lui offres, y mettant de seconde en seconde davantage de passion, de fougue aussi. Est-il utile de préciser que personne ne t’avais jamais embrassée de cette manière, avant lui ? Pas vraiment. Il dure, encore et encore, des secondes qui passent bien trop rapidement à ton goût, avant qu’il ne recule légèrement, rompant votre baiser pour reprendre son souffle. Tes paupières s’ouvrent alors doucement, tandis qu’il se met à rire, nerveusement sans doute ce qui t’arraches un sourire. Voir même un rire alors que sa main se pose sur ta joue humide pour caresser délicatement ta peau. “Mince, tu m’as fichu une de ses frousses... mais je suis heureux. Que tu éprouves la même chose que moi.” Tu baisses légèrement les yeux, finalement un peu honteuse pour ce que tu avais du lui faire endurer pendant cette minute d’hésitation. Tu te mets à sa place, du moins tu essaies, et tu réalises que tu serais sans doute devenue folle si ça t’étais arrivé. Ses lèvres viennent de nouveau brièvement embrasser les tiennes. “Parce que je n’arrive plus à ne pas penser à toi depuis un moment déjà. Bien que je n’arrivais pas encore à comprendre pourquoi. J’aurais du saboter une navette il y a des mois pour cette balade.” Cette fois, c’est toi qui te mets à rire de bon coeur. C’est vrai que ça aurait pu être bien plus tôt, si tu avais au moins essayer d’ouvrir les yeux. Cela dit, tu ne regrettes rien. Ce moment, tu ne l’échangerais pour rien au monde. Absolument rien. “▬ Je suis désolée … Je sais pas pourquoi j’ai reculer, c’était stupide.” Surtout que c’est pas comme si tu n’avais pas eu envie de l’embrasser. Bien au contraire. Et puis, s’il avait penser à toi de son côté, tu devais bien avouer que tu en avais fait de même du tiens. Combien de fois son prénom t’étais t-il revenu en tête, sans raison apparente ? Ou même le son de sa voix. Combien de fois tu ne t’étais pas remise à rire, alors que tu étais seule, en te remémorant une discussion, un morceau de phrase, un tout petit moment ? Maintenant que tu prenais le temps d’y réfléchir vraiment, tu te rends compte que c’était devenu récurrent. Pour ne pas dire pratiquement quotidien, en réalité. “▬ Ne te réjouis pas trop vite, le pilote.” Tu lui souris de nouveau, malicieuse, cette fois. “▬ Tu sais pas dans quoi tu t’embarques.” A vrai dire, toi non plus. Mais tu t’en fichais, ça n’avait rien d’effrayant, bien au contraire. C’était attirant. Et tu avais envie de t’y perdre, tout simplement.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Invité
Lun 5 Mar - 19:33
deal with argh
ft. Jahel
NAyant enfin réussit à retenir son rire nerveux, Garviel se laisse tranquillement flotter sur l'eau, sourire béat sur le visage alors que Jahel lui répond. “▬ Je suis désolée … Je sais pas pourquoi j’ai reculer, c’était stupide.” Il est vrai que sa réaction l'avait bien perturbé, et complètement déprimé. Il est donc bien tenté d'avouer que la réaction première de JJ était stupide, surtout au vu de la fin. Ça lui aurait évité d'être à deux doigts d'aller enfouir sa tête dans le terrier le plus proche. Mais s'il y a bien une chose que l'on sait du pilote, c'est qu'il est peu, très peu, rancunier. Il pardonne vite, c'est bien pour ça qu'il est plutôt apprécié, avec son humour particulier, au sein de l'Alizé. « Stupide ou pas, disons que seul le résultat final compte ! Mais c'est vrai que si tu pouvais éviter de me faire le coup trop souvent ça m'arrangerait, la déprime ne me va pas très bien au teint. » Voilà justement le fameux humour refaire surface, pas étonnant alors qu'il nage actuellement sur son petit nuage de bonheur. D'ailleurs, il y resterai bien plus longtemps sur cette planète s'il le pouvait. Savoir qu'une navette ne devrait vraiment plus tarder à arriver désormais l'ennuie grandement. “▬ Ne te réjouis pas trop vite, le pilote.” Le pilote en question hausse un sourcil devant le sourire de Jahel, surtout au vu du petit air malicieux qui en sort. “▬ Tu sais pas dans quoi tu t’embarques.” La remarque le fait rire de nouveau. C'est vrai, mais ce n'est pas comme si cela le dérangeait plus que ça.

« Oh tu sais, je m'adaptes à tout moi ! Et puis, je t'ai déjà un peu apprivoisé ma petite sauvageonne ! » Il ne l'avait jamais considéré comme une sauvage contrairement à la plupart des membres d'équipages de l'Alizé, mais ne se privait pas d'y faire quelques références bien placées pour l'embêter. « Sans compter que toi aussi tu risques d'avoir des surprises, pour tout te dire, je suis pas certain de vouloir te présenter mes parents. Quoique, la tête qu'ils tireraient vaudrait sûrement le détour. » Oui définitivement, l'idée n'était pas si mauvaise. Si ça pouvait aussi leur faire comprendre qu'il n'avait pas besoin d'eux pour se trouver une partenaire. Garviel en avait assez de recevoir des messages d'eux lui proposant un super parti. Le pilote plonge alors sous l'eau avant de remonter d'un coup, soulevant Jahel jusqu'à la déposer sur la berge avant de se pencher vers elle et l'embrasser de nouveau. « Pour commencer, il faudra t'attendre à ce genre d'attaque surprise. » un clin d’œil vient ponctuer la phrase tandis qu'il s'allonge à côté de celle qu'il aime.
Revenir en haut Aller en bas
Garviel Vector
❛❛ Cobalt Leader ; Damoclès ❜❜
avatar
ici depuis le : 10/01/2017
Messages : 386
Mar 6 Mar - 13:39
deal with ... argh
jahel & garviel

“Oh tu sais, je m’adaptes à tout moi ! Et puis, je t’ai déjà un peu apprivoisée ma petite sauvageonne.” Ça, c’était pas faux. Il te connaissais plutôt bien, oui. Il savait y faire, quoi. Le truc, c’est que tu restais toi, et que toi, tu étais particulièrement imprévisible. Il venait encore d’en avoir la preuve pas moins de deux minutes auparavant et il n’avait l’air d’avoir apprécier la surprise pour cette fois. Evidemment, tu doutais que ce genre de chose en particulier ne se reproduise mais quand ça te concernait, on était à l’abri de rien. “Sans compter que toi aussi tu risques d’avoir des surprises, pour tout te dire, je suis pas certain de vouloir te présenter mes parents. Quoique, la tête qu’ils tireraient vaudrait sûrement le détour.” Ses parents … maintenant que tu y pensais, tu ne savais rien de la famille de Garviel. Toi c’était facile, il y avait Nash, et tu ne te privais pas pour dire que tes parents étaient des gens simples, des chasseurs. Tu ressemblais beaucoup à ta mère. Nash, lui, c’était ton père tout craché. Facile de savoir à quoi s’attendre comme ça. Bref, maintenant qu’il avait commencé à t’en parler, tu étais curieuse. Seulement, tu n’as pas le temps de poser la moindre question, Garviel disparaît subitement sous l’eau tandis que tu es encore plongée dans tes pensées. Une nouvelle fois, il parvient à te surprendre lorsqu’il remonte d’un coup pour te soulever. Tu laisses échapper un cri de surprise, d’ailleurs, avant qu’il ne te repose finalement sur la berge, se penchant vers toi pour t’embrasser encore une fois. Tu ne faisais même plus attention au temps avec tout ça … L’ennui que tu avais ressenti en attendant près de la navette avait totalement disparue, tu étais totalement accaparée par sa présence, ses baisers, aussi. “Pour commencer, il faudra t’attendre à ce genre d’attaque surprise.” Tu te remets à rire, tandis qu’il bascule sur le côté pour s’allonger à côté de toi te laissant observer le ciel qui déjà commence à s’assombrir. “▬ Moi ça me va !” De toute façon, tu étais pratiquement certaine de vite t’y habituer, voir de faire la même chose.

Tu te redresses légèrement, prenant appui sur tes coudes avant de tourner la tête vers le pilote. “▬ Ils sont comment tes parents ?” Décidément, ça t’intéressais ça. Pas que tu ais peur de quoi que ce soit, tu n’avais jamais été du genre à te soucier de l’avis des autres, et ce serait surement la même chose avec les parents de Garviel. Peu importe qui ils étaient, ou ce qu’ils étaient. “▬ Les miens sont cools.” Les parents Jeager, c’était un couple de grands enfants. Alors oui, papa était prudent, et maman avait de l’autorité mais en dehors de ça, maintenant que leurs enfants étaient grands, ils avaient lâcher beaucoup de leste, estimant que toi, ou Nash étiez parfaitement capable de vous gérer seuls. Et ils avaient entièrement raison.

Tu bouges de nouveau, et comme précédemment dans la forêt, tu viens t’installer à califourchon sur le pilote. “▬ Mon père ressemble à Nash. Si tu le rencontres un jour, il risque de te serrer beaucoup trop fort dans ses bras, avant de te lancer un truc beaucoup trop lourd. Je te conseille d’esquiver, si ça arrive.” Tu ris de nouveau, en te souvenant de la première fois qu’il avait ça à Nash. Le pauvre, il avait failli finir écrabouillé sous une marmite géante. “▬ Ma mère te feras manger jusqu’à ce que t’éclates.” Tu finis par te pencher en avant pour venir de nouveau chercher ses lèvres. “▬ J’ai vraiment plus envie que cette navette vienne nous chercher tu sais … Tu crois qu’elle est déjà là ?”
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Invité
Jeu 8 Mar - 12:53
deal with argh
ft. Jahel
“▬ Moi ça me va !” De toute manière le pilote ne se ait pas d'illusions. Lui aussi allait devoir s'y faire, car autant Jahel semble un peu déboussolée par ses attaques surprises, autant elle est capable de s'adapter très vite. Il ne faudra pas longtemps avant qu'elle ne contre attaque, l'ambiance dans l'Alizé va être amusante pour eux deux. Peut être moins pour le reste de l'équipage en revanche, qui vont devoir faire avec. Sans compter les ragots des jaloux qui se demanderont comment Jahel avait bien pu réussir à faire fondre le pilote. D'ailleurs, le voilà déjà dans ses pensées en train de chercher quel petit coup il pourrait bien faire à sa désormais compagne une fois sur le vaisseau. Un sourire se dessine sur ses lèvres alors qu'il pense aussi aux communications qui vont être encore plus saturées durant les mission. “▬ Ils sont comment tes parents ?” Garviel tourne la tête vers l'exploratrice, il se souvient alors qu'elle ne doit pas connaître ses origines. A vrai dire, il ne sait trop comment répondre à  la question, et reste pensif afin de tenter de formuler correctement ses mots. « Hum … ce sont des personnes à l'allure noble, sévère aussi. Ils ne pensent qu'à leurs petites affaires, et on tenté de m'élever dans cette optique, sans se soucier de ce que moi je voulais. Du coup j'ai trompé la vigilance des gardes et me suit enfuit. » Le pilote note le regard interrogateur de JJ, après tout, elle doit maintenant se demander pourquoi il y avait des gardes, pourquoi sont-ils autant obsédés par leurs affaires ect. « Ma famille dirige la Granze, la plus grande compagnie d'exploitation de granule de l'Alliance. C'est une des familles les plus influentes de l'Alliance d'ailleurs, ils ont des yeux et des oreilles partout. Même dans la flotte. Je te dis pas la dispute qu'on a eu lorsqu'ils ont eu vent de ma présence ici. »

Le pilote en profite pour raconter de nombreux détails de son histoire à Jahel, qui semble écouter avec grande attention. Elle a toujours été curieuse de toute manière, et maintenant qu'ils se sont avoués leurs sentiments, elle doit certainement avoir encore plus envie de tout savoir sur lui. De son côté, il ne se fait pas prier pour tout lui dire, il n'aime pas avoir des secrets, tout l'inverse de ses parents. Après avoir terminé, il écoute lui aussi avec attention ce que lui dit la jeune femme sur ses propres parents, sa famille. “▬ Les miens sont cools.” Oh ça il s'en doute en réalité. Il n'y a qu'à voir les deux enfants pour se douter que les géniteurs doivent être sympathique. Car Garviel apprécie bien Nash. “▬ Mon père ressemble à Nash. Si tu le rencontres un jour, il risque de te serrer beaucoup trop fort dans ses bras, avant de te lancer un truc beaucoup trop lourd. Je te conseille d’esquiver, si ça arrive.” Voilà son rire revenir à la charge, il imagine bien la scène. Déjà que la poignée de main de son frère manquait de lui broyer tout les doigts … « Je prend bonne note de ça ! Mes doigts ont déjà peur de serrer la main de Nash, alors un câlin. » De ce qu'il entend déjà, il doute finalement de vouloir présenter sa propre famille. Les clash seraient inévitables. Et la horde de gardes du corps de ses parents risqueraient de prendre la mouche trop facilement. “▬ Ma mère te feras manger jusqu’à ce que t’éclates.”  Son sourire ne disparaît toujours pas, cette phrase lui fait comprendre d'où provient cette manie qu'à Jahel de manger tout ce qui tombe à portée de sa main. « Je vois, tout s'explique … » Garviel la laisse se pencher et s'approcher de ses lèvres, il a envie de les embrasser encore et encore, mais se retient pour écouter sa compagne. “▬ J’ai vraiment plus envie que cette navette vienne nous chercher tu sais … Tu crois qu’elle est déjà là ?” Le pilote réfléchit un instant, il en a presque oublié la navette en fait. « Hum, on est loin du site de rassemblement ou pas ? Si on est pas très loin j'aurai reconnu le bruit ! Dans ce cas, ça veut dire que non, et qu'on a encore un peu de temps rien qu'à nous ! » Garviel vient alors goûter de nouveau les lèvres de Jahel, au début c'en est presque un frottement, puis il accentue le baiser jusqu'à l'attirer complètement contre lui.

_________________
'cause in a sky full of stars
Revenir en haut Aller en bas
Garviel Vector
❛❛ Cobalt Leader ; Damoclès ❜❜
avatar
ici depuis le : 10/01/2017
Messages : 386
Jeu 8 Mar - 17:03
deal with ... argh
jahel & garviel

Des nobles. Ses parents étaient visiblement des personnes importantes, d’ailleurs, si tu prêtais attention à ce genre de chose, tu aurais peut-être déjà entendu parler d’eux, d'après ce qu’il t’explique sur leur compte. Ce n’était pas n’importe qui, ils étaient à la tête d’une importante compagnie mais … Rien à faire, tu n’arrivais pas du tout à voir Garviel en héritier d’une telle famille. Tu comprends qu’il n’est pas du tout comme ses parents lorsqu’il t’annonce qu’il a tout simplement pris la fuite pour leur échapper. Clairement, vous ne veniez pas du tout du même milieu, mais évidemment pour toi, ça n’avait aucune importance. Toutefois, tu comprends sa remarque quand au fait de te présenter un jour à ses parents … Il est clair qu’il ne valait mieux pas, du moins, pas dans un premier temps. Tu n’étais certainement pas le genre de fille que ces gens là voulaient pour leur fils.

Tu décides bien vite de mettre tout ça de côté. Tu n’avais jamais été du genre à faire grand cas des différences qui pouvaient exister entre toi, et les autres. Tu étais comme tu étais, ça plaisait, ça ne plaisait pas, tu t’en fichais. L’important actuellement était que ta façon d’être, de faire, d’agir semblait plaire à Garviel, autrement, il ne serait sans doute pas là, et ne t’aurais jamais embrassée. Au final, c’était la seule chose qui comptait et tu comptais bien profiter au maximum de cette évolution dans votre relation qui jusqu’ici, avait été amicale, rien de plus. D’ailleurs, tu te sais déjà plus à l’aise. Comme si les baisers, et paroles échangées depuis tout à l’heure avaient fait sauter toutes les barrières qui s’étaient installées entre vous. Si précédemment, tu t’étais sentie mal à l’aise lorsqu’il t’étais tombé dessus, tu n’avais eu cette fois aucune gène à basculer et à t’installer au dessus de lui. Ni même à te pencher en avant pour venir lui dérober un baiser de plus. Au final, tu pouvais bien passer encore plusieurs longues heures ici, sur cette planète, avec lui. Ça ne te dérangeais plus du tout. Au contraire. Tu n’avais pas envie de retourner à la navette, tu n’avais pas non plus envie de remonter à bord de l’Alizé, du moins pas maintenant. Surtout qu’il allait falloir que tu affrontes et les regards des autres, et les questions de ton équipe de curieux. “Hum, on est loin du site de rassemblement ou pas ? Si on est pas très loin, j’aurais reconnu le bruit ! Dans ce cas, ça veut dire que non, et qu’on a encore un peu de temps rien qu’à nous !” Tu lèves légèrement les yeux, observant le ciel, puis les alentours. Tu t’étais arrangée pour ne pas t’éloigner, par sécurité, et histoire de rentrer rapidement si ça s’avérait nécessaire. “▬ Moins d’un kilomètre.” En clair, ce n’était pas beaucoup, et cette navette ne devait donc pas encore être là. Les autres devaient donc encore être à la navette en train de s’ennuyer comme des rats crevés.

Toutefois, tu les oublies bien vite, tout comme tu oublies cette histoire de navette et de distance lorsque Garviel vient de nouveau chercher tes lèvres. Elles s’effleurent un instant, puis il t’attire à lui, et ce baiser prend alors un tout autre sens. La douceur, fait alors place à un plus de passion, d’envie à tel point que tes lèvres en viennent à quitter les siennes pour venir embrasser sa mâchoire, sa gorge … jusqu’à être interrompue par un craquement, non loin de vous deux. Tu relèves alors vivement la tête, observant les bois qui s’étalent devant toi. Tu soupires finalement, en apercevant un Kubrow qui s’est approché, pour finalement détaler en te voyant te redresser. “▬ J’y crois pas, voilà qu’ils reviennent jusqu’ici pour nous déranger ceux là.” Tu souris, et puis ta main se pose sur le torse du pilote, tu remontes doucement, pour finalement agripper sa le tissu de son haut entre tes doigts et tirer dessus pour le forcer à se redresser. “▬ T’es complètement trempé …” Comme toi, mais toi, tu t’en fichais. Les tenues d’explorateurs étaient faites pour ça, ça n’était clairement pas le cas de celle des pilotes, en revanche.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Invité
Ven 9 Mar - 19:27
deal with argh
ft. Jahel
Le pilote répond au baiser que vient lui dérober Jahel en se penchant sur lui. Ses mains se posent sur son visage et replacent les mèches rebelles qui viennent lui chatouiller le visage. “▬ Moins d’un kilomètre.” Un instant de malice se dessine dans les yeux de Garviel alors que la réponse lui convient parfaitement. A cette distance il sait qu'il est capable d'entendre le ronronnement caractéristique d'une navette en phase atterrissage. Il peut donc se concentrer sur son moment privilégié avec la jeune femme, et laisse échapper un soupir de surprise et un frisson alors qu'elle commence à lui déposer des baisers dans le cou. Il est sur le point de se laisser complètement prendre au jeu lorsqu'un craquement lui fait faire un bond. Seulement, sa position l'empêche de bouger correctement, et il manque de faire tomber l'exploratrice dans la foulée, encore. “▬ J’y crois pas, voilà qu’ils reviennent jusqu’ici pour nous déranger ceux là.” Sauf que au sol comme il est, avec l'herbe haute, il s'avère incapable de voir de quoi peut bien parler Jahel. Il essaie bien de se tordre pour comprendre ce qu'il se passe, sans succès. « C'est quoi ? Je vois rien de là moi ! Y a un truc qui galope là non ? » L'instant d'après, le voilà tiré de manière à le redresser comme s'il n'étais qu'un sac à patate. Comme quoi, malgré les apparences, la jeune femme à bien plus de force qu'on le pense.

A cet instant, Garviel remarque un bout de fourrure détalant à toute vitesse. « Ah, c'était un kubrow pervers d'accord ! » Les quelques mouvement qu'il effectue produisent un son de vase, tant sa combinaison est trempée, d’ailleurs sa compagne ne tarde pas à s'en rendre compte. “▬ T’es complètement trempé …” Autant cela ne l'a pas dérangé jusque là, autant maintenant qu'il en prend conscience, il ne sent plus que ça. « M'en parle pas, j'ai l'impression de patauger dans un marais. NAN MAIS REGARDE ! On dirait que j'ai un bide énorme ! » En effet, en se relevant tout l'eau était descendue vers le bas, gonflant ses hanches et son estomac, du moins la combinaison à cet endroit, comme une baudruche. Toujours prêt à rigoler, le pilote appuie légèrement dessus voir le résultat. Rien ne se passe. « C'est bien la première fois que je me plaint de l'absence de trou dans ma combinaison tiens. Je vais devoir faire le poirier. » Joignant le geste à la parole, Garviel commence son numéro d'équilibriste. Le premier essaie est calamiteux, mais le second est concluant. L'eau commence alors par sortir de son col en abondance. Puis, faisant mine de perdre l'équilibre, il s'approche à tout vitesse de Jahel avant de venir l'embrasser de nouveau tout en se laissant tomber au sol. Là, il s'abandonne et la couvre de baisers, le front, les lèvres, les joues et dans le cou. « Dis ! Une fois rentré, ça te dit d'aller chercher à manger au Nexus et de se faire un repas tranquille dans ta chambre ou la mienne ? Juste nous deux ? »
Revenir en haut Aller en bas
Garviel Vector
❛❛ Cobalt Leader ; Damoclès ❜❜
avatar
ici depuis le : 10/01/2017
Messages : 386
Sam 10 Mar - 12:37
deal with ... argh
jahel & garviel

Sous toi, Garviel se met subitement à bouger dans les sens, à se tordre de façon un peu bizarre pour tenter de voir de quoi tu parles exactement. C’est vrai que comme ça, il ne peut pas réellement avoir de visuel sur la bestiole qui rôde entre les arbres et les buissons, à quelques mètres devant ton nez. La situation te fais sourire et tu finis par le tirer vers toi, afin qu’il se redresse, là, en penchant un peu la tête il peut enfin apercevoir l’animal qui prend la fuite après tout ce remue ménage. “Ah, c’était un Kubrow pervers d’accord !” C’est quand il bouge une nouvelle fois que tu remarques le son que produit sa combinaison. Il est vrai que celles des pilotes sont bien plus imposantes que les vôtres … moins pratiques, aussi. La tenue des explorateurs est légère, tu peux bien aller dans l’eau sans soucis, tu n’auras même pas l’impression d’être mouillée, du moins pas plus que ça … La sienne en revanche, c’est autre chose. L’eau semble s’être engouffré à l’intérieur sans possibilité d’en ressortir. “M’en parle pas, j’ai l’impression de patauger dans un marais. NAN MAIS REGARDE ! On dirait que j’ai un bide énorme !” Tu ne peux pas t’empêcher de te mettre à rire quand tu constates qu’en effet, l’eau a carrément fait gonfler la combinaison produisant un effet ballon plutôt marrant à voir… Il se met alors à appuyer dessus ce qui produit tout juste quelques vagues, mais sans plus. “C’est bien la première fois que je me plains de l’absence de trou dans ma combinaison tiens. Je vais devoir faire le poirier.” … Faire le poirier. Tu plisses les yeux, tentant de comprendre où il voulait en venir exactement avec son histoire de poirier. Lui, il se redresse, te forçant à te bouger et à t’asseoir dans l’herbe tandis que tu l’observes.

Effectivement, il se met subitement à tenter de faire le poirier, sous ton regard amusé. La première fois, il se rate totalement et tu te retiens de te mettre carrément à rire. La seconde fois en revanche, il y parvient à la perfection et tu comprends mieux la manoeuvre lorsque toute l’eau se déverse par le col de la combinaison … C’était une technique comme une autre, après tout. Pas la plus simple, mais pourquoi pas ? D’ailleurs, à un moment, il finit par perdre son équilibre, du moins tu le penses puisqu’il finit par s’approcher de toi très rapidement en se laissant retomber au sol. Inversant les rôles alors qu’il se retrouve au dessus cette fois-ci, c’est lui qui vient te couvrir de baisers durant quelques instants. Tu soupires, tandis que tu sens ses lèvres embrasser ton cou. “Dis, une fois rentrés, ça te dis d’aller chercher à manger au Nexus et de se faire un repas tranquille dans ta chambre, ou la mienne ? Juste nous deux ?” Juste vous deux, rien que vous deux … tu dois avouer que l’idée est plus que tentante, en réalité. D’ailleurs, maintenant qu’il se met à re parler du retour, tu penches la tête sur le côté pour de nouveau observer le ciel et tu te rends compte qu’il commence à faire sombre … On y voit encore clair, pour le moment, mais tu sais que d’ici peu, il fera nuit noire ce qui n’est pas forcément une bonne nouvelle sur ce genre de planète assez sauvage. “▬ Ça me dit oui … même si pour le moment, c’est toi que j’ai envie de dévorer.” Nouveau sourire malicieux, cela dit, tu n’en fais rien et tu roules sur le côté pour finalement te remettre sur tes jambes, offrant ta main au pilote. “▬ Mais pour ça, il faut rentrer. Il commence à faire sombre, il faut qu’on soit de retour à la navette avant la nuit … par sécurité.” Tu n’avais pas spécialement envie de mettre fin à tout ça … malheureusement, tu n’avais pas tellement le choix. Hors de question de prendre le moindre risque. “▬ Promis, une fois rentrés … je te laisses plus t’échapper.”
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Invité
Lun 12 Mar - 19:36
deal with argh
ft. Jahel
Même si proposer de la nourriture à Jahel est généralement une valeur sûre, le pilote n'est pas sûr que sa proposition soit acceptée. Après tout, ils viennent à peine d'entamer leur relation. Il a peur d'aller un peu vite en besogne. Mais en même temps, ils se connaissent déjà très bien l'un et l'autre. Il n'y a pas grand chose de neuf à apprendre et faire au milieu du reste du personnel. C'est pour cela qu'il propose un petit à tête à tête à la jeune femme. Le coup de la nourriture est simplement là pour enjoliver un peu le rendez-vous. “▬ Ça me dit oui … même si pour le moment, c’est toi que j’ai envie de dévorer.” Garviel rit de bon cœur devant cette remarque. Cette proposition, enfin, le sous entendu qui va avec car il n'a pas spécialement envie de servir de plat de résistance, ne lui est pas désagréable. « J'ai bien envie de te dire de te servir, mais je vais sûrement avoir un goût de poisson pourri, enfermé comme je suis dans ma combinaison trempée. » S'il n'avait pas été avec Jahel, tout le monde l'entendrait pester à tout va devant cette situation inconfortable. Mais la présence de JJ lui permet d'oublier même ce genre de désagrément. Une bonne douche une fois rentré sur l'Alizé sera tout de même nécessaire. Hors de question qu'il se pointe au rendez vous sans s'être dégagé de cette humidité qui commence à le démanger.

L'exploratrice roule de manière à pouvoir se mettre debout aisément, Garviel comprend par ce simple geste de quoi il en retourne. Leur petite escapade est terminée. Il attrape la main tendue et se lève à son tour. “▬ Mais pour ça, il faut rentrer. Il commence à faire sombre, il faut qu’on soit de retour à la navette avant la nuit … par sécurité.” Il est vrai qu'avec tout ça, il n'a pas vu le temps passer. Un coup d’œil dans le ciel lui permet de voir que la lumière commence à décliner. Nul doute que la nuit n'est effectivement plus très loin. « Eh ben, le temps passe vite quand on est ensemble. Heureusement que t'es une pro dans ce domaine, je me serais fait avoir. » Non pas qu'il ne sache pas reconnaître la nuit qui tombe, mais plutôt qu'il est du genre à ne pas faire attention à ce détail. Sans compter qu'il a l'habitude de l'obscurité, quand on pilote dans l'espace il faut souvent se fier aux scanners plus qu'aux yeux. Un bruit attire son attention à ce moment là, et Garviel reconnaît ainsi l'approche de la navette. Au moins ne vont-ils pas avoir à attendre des heures de plus. “▬ Promis, une fois rentrés … je te laisses plus t’échapper.” Nouveau sourire, lui aussi ne compte pas lui laisser le temps de s'éclipser. Il ne faudra pas longtemps avant que les ragots ne fusent après tout ça. Déjà que tout ceux qui les attendent à la navette ne vont pas se priver de leur petit commentaire. « La navette approche de toute façon. Et puis, plus vite on est rentré, plus vite on se retrouve en tête à tête ma belle ! Je vais faire des jaloux ! » Il s’engouffre ensuite dans les bois derrière Jahel, d'un pas cadencé afin de ne pas faire attendre trop longtemps tout le monde. « Oh et j'espère que ton frère n'est pas du genre archi protecteur. Je veux pas finir broyé en deux ... »

_________________
'cause in a sky full of stars
Revenir en haut Aller en bas
Garviel Vector
❛❛ Cobalt Leader ; Damoclès ❜❜
avatar
ici depuis le : 10/01/2017
Messages : 386
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Sauter vers :