AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[An 586] Père et fille.

 :: × LA FLOTTE × :: ↪ Le Nexus :: Hangars
Mar 6 Mar - 19:37
père et fille
ft. Ashlynn
Le trajet jusqu'au port de la FEA n'avait pas été de tout repos pour l'escouade Tallart. Ils avaient perdu une des leurs. La jeune Talia, une des éclaireurs, tuée par des gars du pirates, le Syndicat certainement. Bien que beaucoup ont tendance à le juger insensible, il n'en est rien. Eobard tient énormément à ses soldats, et la mort de l'un d'entre eux est un crève cœur pour lui. Pas pour rien qu'il s'était occupé personnellement des obsèques et du rapatriement du corps vers la famille. En revanche, l'administration de son côté n'attends pas. Durant le trajet, on lui avait donné plusieurs dossiers de soldats pour remplacer le trou laissé par Talia. Bien que n'ayant pas vraiment le cœur à le faire, il savait que le moment était propice à ce genre de choses. Période calme et retour dans les frontières de l'Alliance. Alors il avait épluché les dossiers un par un jusqu'à en avoir les yeux qui piquent. Du moins l’œil restant. Par curiosité, il avait aussi regardé ceux des personnes déjà affectées. Grand bien lui en a pris lorsqu’il tomba sur un nom familier. Trop familier. Ses jurons avaient portés si fort dans le vaisseau que plusieurs soldats étaient venus voir ce qu'il se passait, avant de sortir la tête sous les bras pour éviter les objets leur arrivant dessus. Ashlynn. Sa fille s'était engagée dans la FEA comme soldat. Elle suivait ses pas, il le savait, il s'en doutait. Ce qui le dérangeait, c'était de la savoir sous la responsabilité d'un autre gars. Sans compter que sa petite enquête sur le lieutenant en question avait donné des résultats peu convainquant. Alors il avait fait jouer ses relations, jusqu'à obtenir le changement d’affectation de sa fille, qui sera donc sous sa responsabilité, à lui. Eobard ne peut tolérer qu'un autre donne des ordres à sa fille. Oh elle n'aura pas de traitement de faveur non, mais il est son père, c'est à lui que revient le devoir de la garder en vie. Personne d'autre ne peut prétendre à ce titre. Surtout pas ce péquenot du Prométhée au taux de pertes loin d'être acceptable !

Le voilà donc sur les quais du Nexus, attendant sa nouvelle recrue avec impatience. Autour de lui, il ne trouve que d'autres soldats, aucun gradés, à quelques exceptions près. Eobard regarde la troupaille avec un dédain, non pas dirigé vers eux, mais vers leurs supérieurs. Il avait toujours accueillit en personne ses nouvelles recrues, c'est le devoir du chef d'escouade. Ceux qui envoient les autres à leur place ne sont que des minables ne méritant pas leur garde. Finalement, les navettes arrivent enfin. Deux appareils, d'où sortent rapidement un grand nombre de personnes. Eobard est surpris de voir le nombre de nouvelles têtes, les pertes avaient du être importantes. Rien que l'explosion du Prométhée avait du creuser de grands trous dans les effectifs. Le Lieutenant s'adosse à un conteneur tout en observant les arrivants. Dans la foule, il lui faut un certain temps avant d'apercevoir la tignasse caractéristique de sa fille. Celle-ci semble en pleine discussion avec un autre soldat. Sûrement un type de l'escouade du Prométhée, qui lui explique qu'elle n'est plus affectée à leur escouade. Eobard sourit, la perspective que Ashlynn ne soit pas au courant de sa nouvelle affectation le fait sourire, elle va avoir une sacrée surprise. Il s'approche donc dans son dos alors que les types du Prométhée s'en vont, la laissant en plan. Là, il l'entoure de son bras artificiel et la plaque contre lu avant de lui frotter les cheveux, geste qu'il faisait régulièrement quand il allait la voir. « Alors gamine, tu veux devenir soldat ? Bienvenue dans l'escouade Tallart donc, t'as un paternel à rendre fier ! »

MADE BY KA
Revenir en haut Aller en bas
Eobard Tallart
❛❛ Lieutenant ; Escouade Tallart ; Damoclès ❜❜
avatar
ici depuis le : 19/02/2018
Messages : 62
Mar 6 Mar - 22:41
Ashlynn & Eobard

père et fille

Les aurevoirs avaient été pour le moins déchirants pour ta maman. Pourtant, elle n’était pas du genre fragile, ta mère, loin de là. Dans beaucoup de ses attitudes, de ses postures, de ses habitudes, on sentaient nettement le soldat qu’elle avait été jadis. Sauf quand ça te concernais, en fait. Tu étais son point faible. Tu avais beau avoir grandi, elle ne cessait de te voir comme sa toute petite fille, son bébé rien qu’à elle. Elle avait même du mal à te partager avec ton père, les rares fois où il venait te rendre visite, pour dire. A croire qu’elle t'avait faite toute seule, parfois. Elle avait toujours été contre ton envie de devenir soldat, et de suivre les traces de ton père en entrant dans la FEA. Le truc, c’est que ta décision, tu l’avais prise depuis longtemps. Alors oui, elle avait essayé de te faire changer d’avis à de nombreuses reprises, et têtue, caractérielle comme tu étais, ça avait souvent fini en conflit si bien que tu t’étais littéralement mise à éviter le sujet. Dés que ça revenait sur le tapis, tu fuyais, tu trouvais une parade, tu changeais de sujet, bref, tu faisais tout pour ne pas en parler avec elle. Au fil des mois, elle avait cessé de revenir là dessus, pensant sans doute - à tort évidemment - que tu avais abandonné l’idée. Malheureusement, la sentence pour ainsi dire, était tombée le jour où c’est elle qui avait reçu la réponse à ta candidature. Il avait fallu que tu ré-aborde le sujet, tout ça pour lui expliquer ton point de vue et lui faire comprendre qu’avec ou sans sa permission, tu comptais bien t’en aller, de toute façon. Elle avait donc été forcée d’abdiquer. Elle t’avais même gratifier d’une crise de larmes qui t’avais pratiquement briser le coeur, mais tu avais tenu bon, et tu l’avais laissée sur le pas de la porte pour prendre ton envol.

Bien évidemment, dans la FEA, hors de question de placer une si jeune recrue directement dans une escouade de soldats. Tu avais donc eu une période, bien trop longue à ton goût durant laquelle tu avais été entraînée, par dessus l’entrainement que tu t’étais déjà toi même imposé. Tu avais été formée aux protocoles de la FEA, à son fonctionnement. Tu avais été testée, aussi, pour évaluer tes compétences, ton niveau. Tu n’étais bien entendu pas la meilleure, mais tu te défendais, c’était un fait. A ton arrivée, tu avais encore quelques lacunes avec les tirs en situation. Pour tirer sur une cible fixe, tout allait bien … mais quand on te mettait face à une cible mouvante, c’était tout autre chose. Heureusement, tu avais eu le temps de revenir là dessus, et de t’améliorer, même si, ce qui ressortait de tout ça, c’était surtout ton agilité, ton aise sur le terrain pour te déplacer, te repérer, et surtout, le combat au corps à corps. Tu avais d’ailleurs d’or et déjà un gros faible pour les magnifiques lames énergétiques que l’on t’avais fichues sous le nez à l'entraînement. Tu avais hâte de vraiment tester ça en situation.

Ton affectation était tombée il y a quelques jours. Tu avais espérer l’Alizé, histoire pouvoir au moins côtoyer ton père et lui montrer de quoi tu étais capable, malheureusement, avec l’incident à bord du Prométhée, il semblait que ce vaisseau ait besoin de chair fraîche, c’est donc là que tu avais été placée, dans une escouade de soldats qui avait, selon ce que l’on t’avais dis, perdue pas mal de gars ces dernières semaines. La déception avait été masquée par le fait qu’enfin, tu allais avoir une place à part entière, devenir Soldat, et en terminer avec cet entraînement. Et pourtant … les ennuis, appelons ça ainsi, avaient débutés dès le voyage en navette jusqu’au Nexus, lorsque l’un des soldats devant intégrer le Prométhée, comme toi, t’avais indiquer que non, tu n’étais plus affectée à ce vaisseau, et qu’une autre nana avait pris ta place à la dernière minute. Le pire, c’est qu’il t’avais annoncer ça quelques minutes à peine avant l’arrivée sur le Nexus, si bien que ça avait eu l’effet de t’agacer au plus haut point et que tu avais passer le reste du trajet à lui hurler dessus en lui fichant le document attestant de ton affectation sous le pif. “▬ Je sais quand même où je vais du con.” Ce à quoi il n’avait répondu qu’en haussant les épaules avant de descendre de la navette. Tu l’avais suivi, et finalement, il t’avais indiquer une jeune femme, venant de la seconde navette du doigt. “C’est elle qui te remplace. Désolé Tallart, mais je te le dis, t’as été réaffectée.” Finalement, il s’était éloigné de toi, rejoignant son escouade du Prométhée, celle qui devait être la tienne. Tu avais attendu, quelques minutes, plantée seule au milieu du bain de foule, observant un soldat plus vieux compter ses recrues avant de les emmener. Non, il ne manquait personne … Et surtout pas toi. Cependant, tu n’avais pas eu le temps de te mettre à paniquer, ni même de te mettre à questionner tout le monde pour trouver où tu devais aller puisqu’un bras puissant était venu entourer tes épaules pour t’attirer. Une main vient alors frotter tes cheveux, défaisant le semblant de coiffure que tu avais sur la tête et par ce geste, tu reconnais immédiatement la personne qui vient t'accueillir. “Alors gamine, tu veux devenir soldat ? Bienvenue dans l’escouade Tallart donc, t’as un paternel à rendre fier !” La voilà l’explication à ton soudain changement de vaisseau, et d’escouade : ton père. Il était du genre impressionnant, d’ailleurs, ton papa. Il était massif, il en imposait, et cette partie de son corps, désormais faite de métal le rendait pour le moins … effrayant, pour certains. Toi, tu avais l’habitude. C’était ton père après tout. Et d’ailleurs, ça t’empêche pas de lui sauter au cou, pour le serrer brièvement contre toi. Il fallait dire que tu n’avais pas vu ton cher papa depuis … un très long moment. “▬ Alors c’est toi le coupable.” Ton doigt vient tapoter plusieurs fois son épaule. “▬ Je commençais à me demander comment j’allais m’en sortir.” Finalement, tu étais plutôt rassurée, et contente de savoir que non seulement, tu étais sur l’Alizé, mais qu’en plus de ça, tu allais bosser sous les ordres de ton père. “▬ Je croyais que ton équipe était complète au fait, qu’est-ce qui s’est passé ?” C’est qu’il en était fier de son escouade, et ça te rendais du coup encore plus curieuse de les rencontrer.

_________________
hypnose

Nous savons au moins déja une chose, c'est que l'homme est merveilleux, et que les hommes sont pitoyables. (la nuit des temps ; barjavel)
Revenir en haut Aller en bas
Ashlynn Tallart
❛❛ Éclaireur ; Escouade Tallart ❜❜
avatar
ici depuis le : 19/02/2018
Messages : 63
Mer 7 Mar - 19:05
père et fille
ft. Ashlynn
Eobard rit alors que sa fille se jette à son cou pour l'étreindre. Il la serre ainsi contre lui un instant avant de l'observer attentivement. Voilà un bon moment qu'il ne l'a pas vu, et au delà des dangers qui vont la guetter désormais, il est particulièrement heureux de l'avoir à ses côtés. Car s'il y a bien une chose qui met à mal sa décision de rester dans la FEA, c'est bien l'absence de sa fille, sa petite Ash. Le lieutenant va devoir faire attention à ne pas se montrer trop gaga par ailleurs. Il a sa réputation à tenir, celle du gros dur fonce dans le tas et à la remontrance facile. “▬ Alors c’est toi le coupable.” Le père sourit de toute ses dents, bien entendu qu'il est le coupable ! Hors de question de laisser sa fille dans une autre escouade que la sienne. “▬ Je commençais à me demander comment j’allais m’en sortir.” Il hausse un sourcil, il la connait suffisamment pour savoir qu'elle aurait causé un tel scandale qu'elle n’aurait pas mis longtemps à se trouver une place quelque part. C'était sa fille après tout, elle tient largement de lui sur ce point. « Tu penses bien que dès que j'ai vu passer ton dossier, l'autre cruche du Prométhée pouvait bien aller se faire voir pour t'avoir dans son escouade. » Bon en l’occurrence, c'est surtout ses supérieurs à lui qui en ont eu plein le dos de le voir insister pour une recrue. Après une bonne journée à les soûler, il a rapidement obtenu ce qu'il voulait. « Sans compter que j'ai vu les résultats de son escouade, ils te méritent sûrement pas, ils valent rien ces types. » Les mots sont un peu dur en vérité, mais pour quelqu'un d'aussi critique qu'Eobard, il ne peut dire autrement. C'est surtout l'amateurisme du lieutenant qui l'a choqué. Pourtant il ne s'agit pas d'un bleu.

“▬ Je croyais que ton équipe était complète au fait, qu’est-ce qui s’est passé ?” La question le douche d'un coup. Eobard s'en tire avec une espèce de grimace, avant de finalement baisser sa garde devant  Ash. « J'ai perdu Talia durant une mission, une mission de merde. » Bien que tout le monde lui ait bien dit qu'il n'est en aucun cas fautif, il n'est pas du tout d'accord. Talia était sous ses ordres, sous sa responsabilité, si elle est morte, c'est qu'il a foiré quelque chose. C'est cet état d'esprit qui lui a permis de s'améliorer depuis toutes ces année. « Du brouillard partout avec un orage qui a foutu en l'air la navette bien avant atterrissage. On a tout été dispersés. C'est des gars de l'autre escouade, Delly, qui l'ont retrouvé. » Autant que Ash soit rapidement au courant que la mort peut survenir n'importe quand,  en particulier quand il ne sera pas là pour la couvrir. Un avertissement donc. « Heureusement y avait quelques pirates planqués dans des grottes, j'ai pu passer mes nerfs sur eux. » Sur ce, il entoure sa fille d'un bras sur les épaules et la tire contre avant de déposer un baiser sur sa tempe. « Je suis content de te voir en tout cas ! Tu m'as toujours manqué tu sais. » C'est peu dire même, il en veut terriblement à son ex femme d'avoir tout mit en œuvre pour lui mettre des bâtons dans les roues à chaque visite. « La navette pour l'Alizé ne devrait pas tarder en tout cas, tu feras la connaissance du chef de l'escadron Cobalt, qui veille sur nous depuis les airs. Une fois à bord on fera le traditionnel repas d'intégration avec le reste des gars. Ils sont cool tu verras ! »

MADE BY KA
Revenir en haut Aller en bas
Eobard Tallart
❛❛ Lieutenant ; Escouade Tallart ; Damoclès ❜❜
avatar
ici depuis le : 19/02/2018
Messages : 62
Jeu 8 Mar - 1:16
Ashlynn & Eobard

père et fille

“Tu penses bien que dés que j’ai vu ton dossier, l’autre cruche du Prométhée pouvait bien aller se faire voir pour t’avoir dans son escouade.” Et bien, c’était ton père tout craché ça, tiens. Il était du genre à prendre ce qu’il avait envie d’avoir, et il fallait reconnaître que tu avais hérité de ça de lui … comme une grande partie de ta personnalité, en fait. Oh, il ne t’avais pas ratée, c’était clair. Alors certes, il n’avait pas été présent, mais le moins que l’on puisse dire c’est que malgré tout, tu lui ressemblais énormément à ton papa. Evidemment, tu n’es pas mécontente de cette attention, bien au contraire. En plus d’être aux côtés de ton père, et de rattraper un peu le temps perdu, tu savais bien qu’il ne raterait aucune occasion de t’en apprendre toujours plus et ça tombait bien, parce que c’était ce que tu avais toujours voulu. “Sans compter que j’ai vu les résultats de son escouade, ils te méritent sûrement pas, ils valent rien ces types.” Tu te mets à ricaner, un court instant. Tu n’allais certainement pas contredire ton père, d’autant que même si tu étais contente d’avoir changer de vaisseau et de te retrouver dans l’équipe de ton géniteur, ta fierté n’avait toujours pas oublié que personne n’avait pris la peine de prévenir. Et bien ce crétin dans la navette t’avais énervée.

Cependant, bien vite, tu te rends compte que quelque chose cloche. On ne pouvait pas dire que tu avais vécu aux côtés de ton père, mais ça ne t'empêchais pas de le connaître. Son escouade, il en était fier, oui, très fier. Si fier qu’il t’avais déjà parler d’eux à plusieurs reprises, depuis qu’il avait rejoint la FEA. Tu avais l’impression de déjà en connaître certains, tiens. Les plus vieux, sans doute. Tu savais donc que cette équipe était complète. Or, voilà qu’une place était libre, puisque tu venais de l’intégrer. La question fait mouche, et tu remarques immédiatement le changement d’expression sur le visage de ton père. Tu le connaissais assez pour savoir qu’il tenait à eux. Et surtout, qu’il se sentait responsable de chacun d’eux. Un peu comme un père de famille, en moins chaleureux, forcément. Même s’il cachait bien son jeu, tu le savais. “J’ai perdu Talia durant une mission de merde.” … Owh. Forcément. Tu avais un instant espérer qu’il s’agisse d’autre chose, mais un membre de cette escouade était bel et bien mort. Il t’explique alors brièvement cette fameuse mission, le brouillard, l’incident, les difficultés. La pauvre Talia avait simplement été retrouvée morte par d’autres soldats. C’était un métier dangereux, et ça tu le savais. D’ailleurs, tu avais parfaitement conscience que tu pourrais bien être la prochaine, si tu ne faisais pas attention. Tu soupires légèrement, tandis qu’une nouvelle fois, le bras de ton père passe autour de tes épaules. Il t’attire à lui, et vient déposer un baiser sur ta tempe. Tu fermes les yeux un instant … tu n’étais plus une petite fille, mais avoir ton père avec toi, tu adorais ça. Alors tu avais pris l’habitude de profiter de chaque moment, et même encore aujourd’hui, peu importe que tu saches que tu allais maintenant le voir tous les jours, ou presque. “Je suis content de te voir en tout cas ! Tu m’as toujours manqué tu sais.” Tu le savais. Et tu le savais d’autant plus que c’était la même chose pour toi. Dur pour toi d’être séparée de ton papa, et de ne le voir que si peu … “▬ Tu m’as manqué, aussi.” Tu redresses un peu la tête. “▬ Je suis désolée pour Talia, papa …” Il ne montrait rien. Il était comme ça. Un gros dur. Dans son métier, avec son grade, c’était sans doute comme une protection et puis de toute façon, tu ne voyais pas ton père autrement que comme ça. Et c’est comme ça que tu l’aimais. Pourtant, toi, tu savais bien que cet homme là avait des sentiments. Et tu savais que cette mort avait dû le toucher. Pire, à tous les coups, une part de lui devait se sentir responsable … Tu tapotes alors son épaule, geste de réconfort, à ta façon. “La navette pour l’Alizé ne devrait pas tarder en tout cas, tu feras la connaissance du chef de l’escadron Cobalt, qui veille sur nous depuis les airs. Une fois à bord, on fera le traditionnel repas d’intégration avec le reste des gars. Ils sont cool tu verras !” Il n’y avait pas à dire tu avais réellement hâte de rencontrer tout ce beau monde. Tu avais des noms, des prénoms en tête … c’est tout. Ton père t’avais parler d’eux, à diverses occasions, mais la dernière fois remontait à loin, déjà. Du coup, tu profites de l’attente avant l’arrivée de la navette pour continuer de questionner. “▬ Elle a beaucoup changer ton équipe, dis ?” Tu n’avais plus tout en tête, c’était clair. Si tu avais su que tu allais les rejoindre, tu aurais sans doute fait plus d’efforts de mémoires mais là … “▬ T’as eu de nouvelles recrues ? Et t’as encore tes anciens gars … comment ils s'appellent déjà ? Y’avait pas un Henry … non. Un truc en “i” je crois.” Bref, t’avais oublié.

_________________
hypnose

Nous savons au moins déja une chose, c'est que l'homme est merveilleux, et que les hommes sont pitoyables. (la nuit des temps ; barjavel)
Revenir en haut Aller en bas
Ashlynn Tallart
❛❛ Éclaireur ; Escouade Tallart ❜❜
avatar
ici depuis le : 19/02/2018
Messages : 63
Ven 9 Mar - 19:20
père et fille
ft. Ashlynn
Le sujet sur la perte de Talia ne s'éternise pas trop heureusement. Sa fille est capable de percer son malaise et fait en sorte d'abréger le moment gênant rapidement. C'est que s'ils ne sont pas vu autant qu'ils l'auraient souhaités tout les deux, ils se connaissent tout de même bien. “▬ Tu m’as manqué, aussi.” Bien qu'il le sache déjà, le simple fait de l'entendre ravi le cœur du vieux père en lui. C'est toujours le soucis lorsque l'on est loin d'une personne, on a peur d'être oublié, de ne finalement plus autant compter pour la personne qu'on aime. “▬ Je suis désolée pour Talia, papa …” Voilà qui clos justement le sujet, bien qu'Eobard ne puisse s’empêcher une pensée fataliste. « T'en fait pas Ash, c'est pas la première fois que ça arrive. » Et ça ne sera pas la dernière non plus. Eobard va d'ailleurs devoir faire en sorte que sa fille ne soit pas la suivante. Elle est la prunelle de ses yeux et il une part de lui, à sa grande honte, préfère voir toute son escouade mourir plutôt que sa petite fille. Il ne faut pas longtemps avant qu'Ashlynn ne prenne de nouveau la parole, prête à en apprendre un maximum avant même d'avoir posé les pieds sur le vaisseau. L'enthousiasme de sa fille fait sourire le vieux soldat. “▬ Elle a beaucoup changer ton équipe, dis ?” La question pourtant simple, force Eobard à réfléchir un instant, cherchant dans sa mémoire la dernière fois où il avait parlé de ses soldats à sa file. Dans le but évident de savoir qui elle ne connaît pas encore. Durant ses visites, il lui parlait souvent de son escouade, en particulier car Ash elle même posait tout un tas de question. Elle adorait se représenter chacun des membres de l’escouade Tallart, comme si elle souhaitait déjà y être. Nul doute qu'elle a du s'imaginer des situations de combat en compagnie de certains des plus anciens membres de la Tallart.

“▬ T’as eu de nouvelles recrues ? Et t’as encore tes anciens gars … comment ils s'appellent déjà ? Y’avait pas un Henry … non. Un truc en “i” je crois.” Seulement autant est-elle capable de s'imaginer un visage ou une personnalité, autant les prénoms avec Ashlynn, c'est une autre paire de manches. Un rapide passage en revue de ses hommes fait comprendre à Eobard que sa fille tente de parler de Charlie. C'est vrai que ce dernier est dans l'escouade depuis quelques temps maintenant, et semble s'y plaire. « Je crois que tu connais presque tout le monde, sauf Lindsay, qui est arrivée il y a peu aussi. » Il a beau chercher, il ne voit aucune autre nouvelle tête récente autre que la jeune Lind. Il l'aime bien d'ailleurs, elle a un tempérament assez proche d'Ash. Sûrement une des raisons pour laquelle il l'avait choisit. En plus de son talent pour les explosions. Eobard adore les explosions, ça rajoute du drama et de l'intensité. « Et je pense que tu veux parler de ce bon vieux Charlie. Mais n'hésites pas à l'appeler Henry, il va adorer. Parle lui aussi de la fois où il a choisit un direction au pof héhé ! » Nul doute que Ash comprenne tout de suite de quoi il veut parler, mais elle aura rapidement vent des tournures de phrases parfois bizarres de Charlie. Sans compter que son père la connaît. Il sait qu'elle ira rapidement mettre en application ce qu'il vient de lui dire. Et il a hâte de voir le résultat. Une navette atterrit alors qu'une voix annonce qu'elle fera la liaison jusqu'à l'Alizé. « Voilà notre taxi ! » Eobard entame alors un pas rapide jusqu'à la navette, là bas il pousse Ash jusqu'au cockpit afin de lui présenter les pilotes. « Ash, voilà nos anges gardiens. Garviel Vector, leader de l'escadron Cobalt accompagné d'un de ses meilleurs pilotes, Arkan. Les gars, voilà Ashlynn, ma fille » Les deux nommés la saluent en souriant et Arkan ne peut s'empêcher une boutade envers son leader. « Par contre si vous avez besoin d'aide aérienne, demandez pas Garviel hein ! Sinon vous allez devoir aller le chercher une fois qu'il se sera crashé ... » Eobard part d'un grand rire en se remémorant les nombreuses fois où Vector avait fini au sol. Il ramène ensuite sa fille à l'arrière du vaisseau.« Arkan a pas tout à fait tort haha. Les crash et Garviel c'est une longue histoire d'amour tu verras. »

MADE BY KA
Revenir en haut Aller en bas
Eobard Tallart
❛❛ Lieutenant ; Escouade Tallart ; Damoclès ❜❜
avatar
ici depuis le : 19/02/2018
Messages : 62
Sam 10 Mar - 11:55
Ashlynn & Eobard

père et fille

L’escouade de ton père, tu avais toujours eu un peu l’impression de la connaître par coeur. Bon, d’accord, les noms, les prénoms comme toujours c’était pas ton truc, mais ça, ton papa il avait l’habitude. Tu t’y étais beaucoup intéressée, à chacune de ses visites, c’est toi qui demandait des nouvelles de ces gars sans même les connaître, et ton père n’avait jamais refuser de te parler d’eux. Tu savais qu’il cachait le détail de ses missions, mais ça, en tant que fille de deux soldats, tu avais toujours été parfaitement capable de comprendre le pourquoi du comment. “Je crois que tu connais presque tout le monde, sauf Lindsay, qui est arrivée il y a peu aussi.” Oh, alors comme ça, il avait quand même eu une autre toute nouvelle recrue avant toi. Une fille, en plus. C’était plutôt rassurant, en vérité, de savoir que tu ne serais pas esseulée comme nana au sein de cette escouade. Tu avais plutôt de la chance, les filles chez les soldats c’était quand même vachement plus rare que les hommes. Après, forcément, avec ton caractère, tu savais que tu n’aurais eu aucune difficulté de ce côté … M’enfin. “Et je pense que tu veux parler de ce bon vieux Charlie.” Ah, oui. Charlie, c’était ça. Pas Henry, Charlie. “Mais n’hésites pas à l’appeler Henry, il va adorer.” De toute façon, te connaissant, tu allais le faire sans même t’en rendre compte. Ou alors ce serait un autre prénom en “i” … “Parle lui aussi de la fois où il a choisit une direction au pof héhé !” Tu souris à ton père, comprenant bien qu’il s’agit d’une plaisanterie que tu comprendrais sans doute le moment venu, cela dit, tu gardes ça de côté. Il te connais assez pour savoir que tu n’hésiterais pas une seconde à replacer ça, juste pour voir. “▬ Noté !”

Une navette fait finalement son apparition, se posant non loin de toi et ton père tandis qu’une voix féminine annonce que cette dernière fait la liaison avec l’Alizé. “Voilà notre taxi !” Ton père passe en premier, et tu le suis de près jusqu’à monter à bord de cette nouvelle navette, bien moins remplie que la précédente pour ton grand plaisir. Toutefois, au lieu de te laisser t’installer de suite, sa main se place dans ton dos, et il te pousse vers l’avant, vers le cockpit. “Ash, voilà nos anges gardiens. Garviel Vector, leader de l’escadron Cobalt accompagné d’un de ses meilleurs pilotes, Arkan. Les gars, voilà Ashlynn, ma fille !” Les deux pilotes t’offrent alors tous les deux un sourire en guise de salut tandis que lève une de tes mains pour dire bonjour. “Par contre si vous avez besoin d’aide aérienne, demandez pas Garviel hein ! Sinon vous allez devoir aller le chercher une fois qu’il se sera crashé …” Ton père se met alors à rire de bon coeur, et de ton côté, tu te contentes d’un sourire compatissant et taquin envers le pilote ouvertement mais gentiment moqué par ses collègues avant que ton père ne te ramène à l’arrière. “Arkan a pas tout à fait tort haha. Les crash et Garviel c’est une longue d’amour tu verras.” Toujours en souriant, tu t’installes tranquillement à une place, en soupirant. Le voyage jusqu’ici n’avait pas été de tout repos il fallait bien l’avouer. “▬ Vector, comme les dirigeants de la Granze ?” Tu désignes l’avant de la navette d’un signe de tête. Le nom de Vector était connu dans l’Alliance, et étant donné que tu avais toujours vécu dans un port d’attache de la flotte, tu n’avais pas pu passer à côté de ça. Du coup, lorsque tu l’avais entendu dans le cockpit, tu n’avais pas pu t’empêcher de faire le rapprochement. “▬ Comment se fait-il que quelqu’un qui porte un nom pareil se retrouve pilote ici ?” A côté des nombreuses planètes que possédait cette compagnie, de leur richesse évidente et de leur supposé pouvoir … c’était plutôt bizarre. Cela dit, tu n’insistes pas plus sur le sujet, préférant revenir à ce qui t’intéresse davantage : les gens avec lesquels tu allais travailler. “▬ Et … mince, Lindsay c’est ça ? Elle est là depuis quand ? Elle a quel âge ? Elle est comment ?” Et c’était reparti pour les questions.

_________________
hypnose

Nous savons au moins déja une chose, c'est que l'homme est merveilleux, et que les hommes sont pitoyables. (la nuit des temps ; barjavel)
Revenir en haut Aller en bas
Ashlynn Tallart
❛❛ Éclaireur ; Escouade Tallart ❜❜
avatar
ici depuis le : 19/02/2018
Messages : 63
Lun 12 Mar - 19:31
père et fille
ft. Ashlynn
Autant sa fille a du mal avec la plupart des noms, autant les plus importants, où les plus connus, sont bien gravés dans sa tête. Cependant, Eobard ne pensait pas qu'elle ferait le lien directement entre le pilote et la Granze. Certes le nom des Vector est très connu au sein de l'Alliance, il est normal qu'elle ait entendu parler d'eux. “▬ Vector, comme les dirigeants de la Granze ?” Le soldat acquiesce de la tête pour lui confirmer sa déduction tout en s'installant aussi bien que possible dans un des nombreux sièges de l'appareil. “▬ Comment se fait-il que quelqu’un qui porte un nom pareil se retrouve pilote ici ?” Il hésite un moment avant de répondre. Après tout, il ne sait pas si le pilote souhaite que l'on parle de sa vie à tout le monde. Mais encore une fois, il n'arrive pas à cacher quoique ce soit à sa fille. Eobard prend tout de même soin de ne pas donner trop de détails. La cas de la garde du corps en autre. Elle le saura bien assez vite. « Il a préféré balancer la cuillère en argent tendue par ses parents pour se consacrer à ce qu'il avait vraiment envie de faire, piloter. » Une part du soldat admire cette décision, car il faut du courage pour faire ce genre de choses. Surtout que le pilote n'était pas encore adulte lors de sa fugue. « D'ailleurs, heureusement qu'il a pris cette décision, sinon on serait privé de notre meilleur élément dans ce domaine ! Crois moi, tu vas vite adorer le savoir lui et son escadron à veiller sur nous. »

Il sait que Ash s’intéresse avant tout à sa nouvelle escouade. Qu'elle veut tout savoir. C'est pour cela que son père met l'accent sur ce qui entoure justement les soldats, comme son discours sur le pilote. Elle doit bien comprendre que tout est une question de travail d'équipe, et pas seulement entre soldats. Mais bien avec toutes les instances de la FEA. Les soldats veillent sur les explorateurs et les pilotes sur eux. “▬ Et … mince, Lindsay c’est ça ? Elle est là depuis quand ? Elle a quel âge ? Elle est comment ?” Eobard soupire d'amusement. Il en a presque oublié à quel point sa petite Ash ne se laisse jamais démonter et ne lâche aucune miette de pain que l'on lui jette. Elle grignotte la moindre information en lançant des centaines de questions jusqu'à épuisement de son interlocuteur. Même lui doit parfois s'avouer vaincu et lui demander de se taire cinq minutes. Mais contrairement aux autres, lui est son père, elle l'écoute. « Et bien, elle est arrivée il y a a peu près un an. Tout juste un peu plus vieille que toi. Vous devriez bien vous entendre. Elle est assez explosive tu verras. Pas pour rien qu'elle est notre experte en tout ce qui fait boum ! » Oui plus il y pense, plus il se dit que les deux devraient bien s'entendre. Eobard espère que ce sera bien le cas, parfois certaines personnes faites pour s'entendre se détestent. Mais si sa fille peut se faire une amie rapidement, il n'est pas du tout contre. Il espère même qu'elle se trouvera un petit ami ! Même s'il se réserve un droit de regard dessus, parce que voilà quoi. Faut pas déconner non plus. Il en profite d'ailleurs pour lancer une pique à sa fille. « Y a pas mal de jeunes gars aussi ici, tu auras de quoi te trouver un petit ami. Mais faudra me le présenter hein ! »

MADE BY KA
Revenir en haut Aller en bas
Eobard Tallart
❛❛ Lieutenant ; Escouade Tallart ; Damoclès ❜❜
avatar
ici depuis le : 19/02/2018
Messages : 62
Lun 12 Mar - 22:48
Ashlynn & Eobard

père et fille

Rapidement, tu te mets à te tortiller dans tous les sens à ta place, tout en écoutant bien évidemment ton père qui réponds à tes très nombreuses questions. Tu passes du coq, à l’âne, tu t’en rends parfaitement compte. D’abord l’escouade de ton père, puis les gens que tu rencontres … en l'occurrence, pour cette fois, c’est le Pilote qui attire ton attention, ou plutôt son nom en particulier. Tu étais surprise, oui. Forcément. Tu avais un peu de mal à imaginer une personne aussi riche, venir en quelques sortes perdre son temps à venir risquer sa peau pour l’Alliance. “Il a préféré balancer la cuillère en argent tendue par ses parents pour se consacrer à ce qu’il avait vraiment envie de faire, piloter.” C’était courageux. Et honorable. Et très respectable, aussi. Ah, et puis c’était relativement loin de tous les clichés sur les plus riches de cette Galaxie. Fallait pas se le cacher, au sein de l’Alliance, certains profitaient bien des autres pour se faire un max de fric quand d’autres étaient obligés de trimer toute une vie pour moins d’un centième de tout ça. D’ailleurs, c’était le cas de ta mère. Des années pour récolter un petit paquet de crédits qu’elle avait mis de côté, et ça avait à peine suffit pour qu’elle se déniche un logement pour y élever sa fille. Après ça ? Il avait fallu qu’elle se casse le dos pour te nourrir et te faire vivre. “D’ailleurs, heureusement qu’il a pris cette décision, sinon on serait privé de notre meilleur élément dans ce domaine ! Crois moi, tu vas vite adorer le savoir lui et son escadron à veiller sur nous.” Tu n’en doutais pas vraiment, déjà parce que c’était ton père qui le disais, et qu’ensuite, tu savais bien que si ton paternel consentait à continuer de bosser avec ces gens, c’est qu’ils étaient bons. Y’avait qu’à voir la manière dont il avait parler du chef de l’escouade que tu aurais dû normalement intégré sur l’autre vaisseau. Il était exigeant. Pour lui, et pour ses hommes. Ça devait être normal. En plus, tu étais certaine de n’avoir aucun mal à te fier à Vector, pour ne rien gâcher, il était d’ailleurs plutôt pas mal dans son genre. Un peu vieux, peut-être … mais mignon.

Tu changes rapidement de nouveau de sujet pour en revenir à ce qui finalement, est le plus important, et après Henry, c’est à la toute dernière recrue de ton père que tu t’intéresses. Encore une fois, tu poses une question, pour finalement en enchaîner plusieurs. Heureusement que ton père avait l’habitude, tu étais certaine que n’importe qui d’autre t’aurais sans doute envoyer chier depuis bien longtemps. Et bien sûr, tu l’aurais mal pris. “Et bien, elle est arrivée il y a à peu près un an. Tout juste un peu plus vieille que toi. Vous devriez bien vous entendre. Elle est assez explosive tu verras. Pas pour rien qu’elle est notre experte en tout ce qui fait boom.” Experte en explosif. Elle te plaisait déjà cette nana. Avec un peu de chance, en effet, tu parviendrais peut-être à t’en faire une copine … peut-être ouais. Tu doutais toujours un peu de pouvoir t’entendre avec les autres. Tu n’étais pas méchante, non, mais très exubérante. Tu parlais beaucoup. Beaucoup trop. Tu étais curieuse. Et surtout, tu avais la critique facile … encore une fois, ça n’était pas méchant, mais évidemment, selon les personnes, c’était parfois bien mal interprété. Pour ne rien arranger, il est vrai que tu étais assez susceptible et que tu montais facilement dans les tours. Une vraie nerveuse, capable de tout casser sur un coup de sang. Du coup, tu verrais sans doute en temps voulu comment les choses allaient se dérouler.

“Y’a pas mal de jeunes gars ici, tu auras de quoi te trouver un petit ami. Mais faudra me le présenter hein !” Cette fois, tu te mets à rire. Il était comme ça, ton père, il abordait très facilement certains sujets que certains parents avaient tendance à tourner au malaise. Pour le coup, il n’avait pas tellement l’air d’être réticent à ce que tu fréquentes quelqu’un un jour, ce qui n’était pas plus mal. C’est vrai que vous n’aviez jamais eu ce genre de discussion, et tu avouais que tu n’avais jamais su à quoi t’attendre à ce niveau avec ton père, s’il était plus du genre exigeant, ou pas. Visiblement, ça n’était pas le cas. Comme tous les papas, il semblait vouloir conserver un droit de regard sur son futur beau fils… mais c’était tout. “▬ Je suis pas là pour ça, papa.” Clairement pas, et puis, comme ta maman l’avais bien trop souvent souligner à ton goût, tu n’avais que dix huit ans, et tu avais tout ton temps. Ta mère ne s’était d’ailleurs pas privée d’aborder ce sujet avant ton départ. Elle avait été claire : pas de soldat, c’était des emmerdeurs, et ils n’étaient jamais fiables. Forcément, tu savais qu’elle avait tendance à mettre tout le monde dans le même panier par rapport à ton père, alors tu étais loin d’en tenir compte. En plus, tu n’avais jamais été le genre de fille qui se la joue princesse qui attends son prince charmant et qui ne pense qu’à l’amour. Oh que non. Pour être honnête, le premier et dernier garçon qui t’avais embrassée avait fini avec le nez cassé et les bijoux de famille en mauvais état. “▬ Mais je te promets que si ça arrive, un jour, lointain, sans doute, tu seras le premier au courant.” Tu détournes alors le regard. Tu allais sans doute finir seule, comme ta mère tiens, mais elle au moins, elle avait au moins eu une histoire d’amour, et elle avait même eu un enfant. Toi ? Avoir des enfants un jour ? Tu aurais pu en rire, là maintenant tiens. C’était pas du tout ton style. “▬ Et toi alors, puisque tu veux parler de ça. T’as pas de nouvelle madame en vue ?” Venant de ton père, ça aurait été étonnant. Mais bon, c’était aussi une façon de le taquiner, plus que de vraiment le questionner, en vérité.

_________________
hypnose

Nous savons au moins déja une chose, c'est que l'homme est merveilleux, et que les hommes sont pitoyables. (la nuit des temps ; barjavel)
Revenir en haut Aller en bas
Ashlynn Tallart
❛❛ Éclaireur ; Escouade Tallart ❜❜
avatar
ici depuis le : 19/02/2018
Messages : 63
Mer 14 Mar - 19:21
père et fille
ft. Ashlynn
Il s’attendait bien à ce que le sujet ne déstabilise en rien sa fille. Il en faut bien plus pour prendre un Tallart au dépourvu. De toute manière, ce n'est pas le but recherché lorsqu'il lui dit qu'elle se trouvera sûrement un compagnon d'ici peu. Quand bien même Eobard ne soit pas le genre de père qui surprotège sa fille, il est bien content de pouvoir être dans le coin pour surveiller tout ça. Car il est fort probable que Ash ait quelques peines de cœur. Ça arrive c'est normal. Et il sera là pour la consoler et, bien entendu, aller péter la gueule du malotru. Et tant pis si l’intéressé se sera déjà fait éclater par sa fille juste avant. Il ne l'avouera d'ailleurs à personne, mais jouer au papa poule, un minimum du moins,  lui fait plaisir. Il a presque hâte de se mettre au travail d'ailleurs. “▬ Je suis pas là pour ça, papa.” Eobard ricane gentiment avant de lui donner une petite tape sur l'épaule. Bien entendu qu'elle n'est pas là pour ça. Mais il n'est pas idiot non plus, ça arrivera. « Je m'en doute Ash, mais ça viendra, tu verras ahah ! » Il part alors d'un rire bon enfant, car au fond, il a aussi envie de savoir sa fille heureuse dans une vie de couple. La vie de soldat, c'est toute sa vie à lui, mais il ne souhaite pas spécialement qu'il en soit de même pour elle. Parfois, Eobard regrette même de ne pas avoir écouté son ex femme. Mais n'étant pas du genre à ressasser le passé, il balaie bien rapidement ces mauvaises pensées qui n'apportent rien de bien. “▬ Mais je te promets que si ça arrive, un jour, lointain, sans doute, tu seras le premier au courant.” Oh ça il n'en doute pas. Il sera même au courant avant elle que ça ne le surprendrai pas. Son sourire ne disparaît toujours pas en revanche. Entendre sa fille dire qu'elle devra sans doute attendre des années, beaucoup apparemment, pour trouver quelqu'un, l'amuse. « Ah ma petite Ash, ne sois pas si sûr de toi. Je suis près à parier que d'ici moins de deux ans tu me présenteras quelqu'un ! »

Mais sa fille n'a pas dit son dernier mot. Elle riposte, et pas qu'un peu. Il aurait du le voir venir en réalité, mais il se laisse finalement surprendre. “▬ Et toi alors, puisque tu veux parler de ça. T’as pas de nouvelle madame en vue ?” Oh elle semble se douter de la réponse. Probable qu'elle le taquine plus qu'autre chose au final. Depuis qu'il a rejoint la FEA et divorcé de sa femme, seul compte son travaild e soldat et la petite famille qu'est son escouade. Bien entendu, à une exception près. Ash est toujours restée la première chose à laquelle il tient. Ce n'est pas pour rien que l'avoir ici avec lui le met sur un petit nuage. « Oh tu me connais. Ton vieux père n'est plus fait pour ça. Sans compter que je n'ai plus le même visage charmeur d'autrefois ! » Sa voix n'exprime aucun regret sur le sujet. Il a déjà connu l'amour, et il en découle cette magnifique fille à laquelle il tient tant. Son seul rôle maintenant est de la maintenir en vie. Il décide d'ailleurs d'aborder un sujet un peu plus délicat la connaissant. « J'ai vu les enregistrement de tes examens. C'est pas mal, mais tu ne pousses pas tout tes avantages au maximum. On va revoir tout ça. De toute façon la plupart des entraîneurs de recrutement sont pas terribles. » Il doit lui faire comprendre qu'elle a du travail pour progresser. Eobard se doit aussi d'être celui qui lui annonce que les bons résultats qu'elle a obtenu aux examens ne valent pas grand chose en réalité une fois dans la flotte. « Mais t'en fais pas, on fera de toi la meilleure de tous ! Je demanderai peut être à Atréides. Ce type a été formé par Adamantine, tu sais la meilleure soldat de l'Union ! J'ai déjà échangé quelques coups avec lui, il est peut être plus fort que moi. »

MADE BY KA
Revenir en haut Aller en bas
Eobard Tallart
❛❛ Lieutenant ; Escouade Tallart ; Damoclès ❜❜
avatar
ici depuis le : 19/02/2018
Messages : 62
Mer 14 Mar - 22:59
Ashlynn & Eobard

père et fille

Tu l’avoues, tu vois mal, très mal ton père être du genre à draguer à droite, à gauche. C’était pas son style … d’ailleurs, tu savais par ta mère qu’il n’avait même pas eu besoin de la draguer à l’époque, pour qu’elle tombe amoureuse. C’était juste son genre d’homme, elle l’avait trouvé à son goût, point. Leur histoire n’avait rien de bien mielleux, ou romantique de toute façon, bien pour ça qu’elle ne t’en avais jamais rien dit de plus, sans doute. Du coup, ta question n’est en rien sérieuse, et il le sait. La réponse sera sans surprise pour toi, tu ne t’attends pas à ce qu’il t’annonce quoi que ce soit d’important et finalement … c’était tant mieux. Manquerait plus qu’il t’impose une belle-mère, tiens. Dans les histoires, les belles mères, c’était toujours des sales garces. T’en voulais clairement pas. “Oh tu me connais. Ton vieux père n’est plus fait pour ça. Sans compter que je n’ai plus le même visage charmeur d’autrefois !” Tu ne peux pas t’empêcher de te mettre à rire à cette remarque. Sérieusement, qui s’en souciait ? Le pire avec ton père, c’était pas son physique, c’était son caractère. Un peu comme toi, d’ailleurs, tu plaignais sérieusement l’homme qui aurait un jour la lourde tâche de te supporter tiens … “▬ T’es toujours le plus beau des papas.”

Le sujet dévie cela dit très rapidement. Ton père semble un peu songeur, un court instant, d’ailleurs, avant d’ouvrir de nouveau la bouche. “J’ai vu les enregistrements de tes examens.” Ah. Là, pas de doutes, tu avais perdu ton sourire. On ne pouvait pas dire que tu étais particulièrement fière des sessions d’entrainement de l’Alliance qui avaient fait apparaître beaucoup de tes lacunes. Tu avais pu en corriger certaines. La plupart, en fait, mais c’était loin d’être suffisant. “C’est pas mal, mais tu ne pousses pas tous tes avantages au maximum. On va revoir tout ça. De toute façon, la plupart des entraîneurs de recrutement sont pas terribles !” Tu fronces les sourcils, pas irritée, non, mais contrariée, il faut l’avouer. Evidemment, tu savais bien que tu aurais encore de nombreuses choses à apprendre … tu ne t’attendais cependant pas à ce que ça arrive sur le tapis aussi rapidement, et surtout pas avec ton père, en fait. Le fait que ce soit lui, en face de toi et non un autre Lieutenant fait effet électrochoc. Après tout, c’était ton père que tu prenais systématiquement comme exemple, comme modèle, c’est lui que tu voulais dépasser à tout prix, alors le fait qu’il t’annonce une telle chose te donne presque envie d’aller te remettre à l’entraînement illico pour progresser encore et encore. C’était pas mal, c’était ce qu’il avait dit. Mais “pas mal” ce n’était pas parfait, loin de là. D’ailleurs, est-ce que ça pourrait l’être un jour, en réalité ? Pas sûre. “Mais t’en fais pas, on fera de toi la meilleure de tous !” Oh, tu avais confiance, et puis tu savais que le simple fait d’être sous les ordres de ton père était bon signe, et que tu allais forcément progresser et apprendre énormément à son contact régulier. “Je demanderais peut-être à Atréides. Ce type a été formé par Adamantine, tu sais la meilleure soldat de l’Union ! J’ai déjà échangé quelques coups avec lui, il est peut-être plus fort que moi !” … Alors ça. Entendre ton père admettre qu’il y avait meilleur que lui, c’était bizarre pour toi. Tu l’avais toujours vu comme le meilleur de tous les meilleurs du monde des meilleurs, alors forcément … Un type formé par Adamantine. Ce dernier nom, tu le connaissais parce qu’encore une fois, ton père t’en avais parlé une fois, ta mère aussi d’ailleurs. Paraît qu’elle était sacrément douée, d’ailleurs, elle avait une sacrée réputation. L’un de ses élèves, ça devait être quelque chose, effectivement. “▬ Atréki t’as dis ? C’est qui ce type ? Il fait quoi exactement, il sort d’où ?” Et voilà, encore une fois, il avait capté ton attention, et attirer les questions en série. De toute façon, tu te fichais bien de la personne … si quelqu’un pouvait t’apprendre des choses utiles, et surtout, t’aider à devenir meilleure, tu ne refuserais pas. Loin de là.

_________________
hypnose

Nous savons au moins déja une chose, c'est que l'homme est merveilleux, et que les hommes sont pitoyables. (la nuit des temps ; barjavel)
Revenir en haut Aller en bas
Ashlynn Tallart
❛❛ Éclaireur ; Escouade Tallart ❜❜
avatar
ici depuis le : 19/02/2018
Messages : 63
Jeu 15 Mar - 19:43
père et fille
ft. Ashlynn
“▬ Atréki t’as dis ? C’est qui ce type ? Il fait quoi exactement, il sort d’où ?” Comme il s'en doutait, le voir admettre qu'il considère une autre personne comme meilleur que lui intéresse énormément sa fille. Même si sa mémoire des noms lui fait encore défaut alors qu'il vient à peine de dire le mot. Eobard soupire avec un rictus d'amusement. « Atréides. C'est un explorateur, un des nôtres d'ailleurs. » Quand à la dernière partie de la question, Eobard n'en sait pas beaucoup sur Varian en réalité. Mais le peu qu'il sait, ce n'est pas à lui d'en raconter autant. Il laisse le soin à sa fille d'aller à la pêche aux informations. Comme si elle allait s'en priver de toute manière une fois qu'elle lui aura mis la main dessus. « Tout ce que que je peux te dire c'est qu'il est fort, très fort. Au point que j'aimerai bien l'avoir dans mon escouade. Pour le reste, je te fais confiance pour aller demander par toi même. » Le père sourit tout en dévisageant sa fille. Ils échangent alors un petit regard complice, sachant très bien que le pauvre Varian aura fort à faire pour se débarrasser d'Ash tant qu'elle n'aura pas ses réponses. La navette semble tout à coup bouger, annonçant que le décollage est en cours. La voix d'Arkan se fait entendre, confirmant sa déduction. Faisant fi des règles de sécurité voulant que l'on doive rester assis, Eobard se lève et fais signe à sa fille de faire de même.

Il se dirige alors de nouveau vers la cabine de pilotage où il avise les pilotes. « Dites les gars, on peut squatter un instant. Histoire que ma fille contemple un peu la flotte ? » Les pilotes s'échangent un regard avant que Garviel ne lui fasse un signe positif de la tête. Vector n'a jamais été un gars difficile, aimant rendre des petits services dans ce style. Sans compter qu'Eobard lui fait confiance question sécurité. « Tiens Ash regarde, voilà l'Alizé ! Juste derrière il y a l'Endurance et en dessous l'Hyperion. On a tendance a faire équipe avec les gars de ces deux vaisseaux. » Le soldat s'écarte légèrement afin de laisser sa fille prendre place et admirer la vue. Dans ces moments là, Eobard regrette presque de ne pas être pilote. Pouvoir contempler l’immensité de l'espace, la multitudes d'étoiles ou encore les vaisseaux majestueux et impressionnants. Il ne tarde pas à partager sa pensée avec Ashlynn. « Parfois j'envie les pilotes. Tu verras qu'au final, les planètes finissent par toutes se ressembler. Mais l'espace offre toujours de nouveaux spectacles. » Les deux pilotes ne retiennent pas un petit rire amical tout en leur jetant des coups d'oeils. C'est finalement Arkan qui exprime la raison. « Il faut juste faire abstraction des courbatures après des heures coincé dans un cockpit à une demi place. » Le soldat ricane à son tour avant de lâcher une petite réplique à son tour. « Vous avez qu'à moins vous goinfrer aux repas, ça rentrera tout seul après. »

Après quelques rires, la phase d'approche de l'Alizé commence, et Garviel les enjoint à reprendre leurs places. Ils retournent donc s’asseoir à l'arrière. « Prête à découvrir ta nouvelle maison ? Je vais sûrement devoir te laisser une fois arrivé, j'ai un briefing qui m'attends. Je vais juste demander à ce que quelqu'un vienne te chercher et te fasse visiter. Charlie tient puisqu'on parlait de lui. » Sans attendre plus longtemps, et comme ils sont désormais à portée de communication, Eobard utilise le système de radio intégré à la navette pour prévenir l’intéressé, qui ne devrait pas tarder à accourir. La navette se pose peu après et il ne leur reste plus qu'à profiter des quelques minutes restante. « Surtout n'hésites pas à passer me voir ce soir à ma cabine, j'ai tellement de temps à rattraper avec toi ma puce. Ton vieux père va devenir gâteux d'ici peu ça va jaser. »

MADE BY KA
Revenir en haut Aller en bas
Eobard Tallart
❛❛ Lieutenant ; Escouade Tallart ; Damoclès ❜❜
avatar
ici depuis le : 19/02/2018
Messages : 62
Jeu 15 Mar - 22:48
Ashlynn & Eobard

père et fille

Atréides … Atréides. Ce nom là ne te dis absolument rien, mais en réalité, c’est loin d’être réellement étonnant étant donné que les noms et toi … bref, à force, c’était bien connu. “C’est un explorateur, un des nôtres d’ailleurs.” Même pas un soldat, un explorateur. Et qui serait plus fort que ton père ? Bizarrement, ça sonnait comme étant peu probable dit comme ça, et pourtant, oui, c’était bel et bien ton père qui venait de le dire. On ne pouvait pas dire qu’Eobard Tallart était du genre à raconter des bobards, ou à dire des choses comme ça en l’air … S’il disait que ce type était doué, qu’il était fort, alors c’est que c’était le cas. S’il disait haut et fort qu’il l’était plus que lui, alors, c’était la vérité, rien que la vérité, même si pour toi, c’était forcément difficile à concevoir. “Tout ce que je peux te dire c’est qu’il est fort, très fort. Au point que j’aimerais bien l’avoir dans mon escouade. Pour le reste, je te fais confiance pour aller lui demander par toi-même.” Forcément, en te disant tout ça, en te donnant son nom et en te disant que cet homme était explorateur, ton père était quasiment certain que maintenant, tu allais chercher à dénicher cet Atréides, et ce même s’il te fallait parcourir le vaisseau de long en large. De toute façon, au delà de chercher à obtenir quoi que ce soit de cet homme que tu ne connaissais pas encore, tu avais tout simplement envie de voir à quoi il ressemblait. “▬ Je n’y manquerais pas.”

La navette se met à bouger, légèrement, tu ressens quelques légères secousses et c’est à ce moment que ton père se lève. Tu l’observes quelques secondes, te demandant ce qu’il peut bien fabriquer étant donné que dans la dernière navette que tu avais prise, un type t’avais quasiment hurler dans les oreilles qu’il fallait à tout prix que tu restes assise, mesure de sécurité, blablabla. Là, non seulement il se lève, mais en plus, il t’invite à faire de même, du coup, tu t’éxecutes pour de nouveau le suivre jusqu’à l’avant de la navette. “Dites les gars, on peut squatter un instant. Histoire que ma fille contemple un peu la flotte ?” C’est une chose à laquelle tu n’avais pas pensé, effectivement. Tu avais toujours vécu à terre, et tu n’avais que rarement vu l’espace, depuis que tu avais quitter ta mère, et la maison. “Tiens Ash regarde voilà l’Alizé !” Ton père se décale légèrement pour te laisser la vue sur l’espace, droit devant, et plus particulièrement sur la flotte, droit devant. Tu poses les yeux sur le vaisseau qu’il te désigne, avant d’observer les autres avant intérêt. “Juste derrière, il y a l’Endurance et en dessous, l’Hypérion. On a tendance à faire équipe avec les gars de ces deux vaisseaux.” Tu hoches légèrement la tête, tout en contemplant le spectacle offert. Tu ne pouvais pas le nier, et tu n’aurais jamais cru le penser un jour … mais c’est vrai, c’était particulièrement magnifique. “Parfois, j’envie les pilotes. Tu verras qu’au final, les planètes finissent par toutes se ressembler. Mais l’espace offre toujours de nouveaux spectacles.” Tu gardes les yeux fixés sur la partie de la flotte que tu peux voir d’ici, contemplant avec grand intérêt l’Alizé, en particulier, qui peu à peu se rapproche, grandit tandis que l’un des pilotes échange avec ton père. Tu souris, tout de même en écoutant en partie leur conversation, avant de reculer en remerciant les pilotes du regard. D’ailleurs, le leader ne tarde pas à demander à ce que toi et ton père retourniez vous asseoir et tu t’exécutes sans un mot. “Prête à découvrir ta nouvelle maison ? Je vais surement devoir te laisser une fois arrivé, j’ai un briefing qui m’attends. Je vais juste demander à ce que quelqu’un vienne te chercher et te fasses visiter. Charlie tiens, puisqu’on parlait de lui.”  Tu étais prête, oui. Un peu anxieuse, certes, d’ailleurs, ça ne te ressemblait pas tellement ça, mais tu supposais que la peur de l’inconnu était normale, même pour toi. Après tout, tu n’avais toujours fais que vivre à terre, avec ta maman, sur une planète calme, sans conflits et tu passais aujourd’hui à un vaisseau, dans l’espace, en tant que soldat. Sans compter que vu que tu quittais la maison, c’était comme prendre ton indépendance et commencer ta vie d’adulte. Même si du coup, au final, ton père allait être relativement présent. “▬ Aussi prête qu’on peut l'être !” Bien sur, tu ne pouvais pas t’empêcher d'être un peu déçue à l'idée que ton père te laisses déjà seule avec un autre soldat … cela dit tu ne dis rien a ce sujet, bien consciente qu’en tant que Lieutenant ton papa avait ses responsabilités. “▬ Henry ça me va !” Bon oui, cette fois tu l’avais fait exprès. D’ailleurs, ton sourire malicieux était là pour le prouver. “▬ Ça me permettra de commencer à faire connaissance.”

“Surtout n’hésites pas a venir me voir ce soir a ma cabine, j’ai tellement de temps. rattraper avec toi ma puce. Ton vieux père va devenir gâteux d’ici peu ça va jaser.”
Tu ricanes à sa dernière remarque. Il ne manquerait plus que ça … quoi que, tu l’en savais capable, un peu. Tu étais très consciente de toute l’affection que ton père pouvait te porter. Il t'aimait oui. Très fort même et il ne s'était jamais privé de te dire a quel point tu lui manquais. “▬ Je viendrais te voir alors ! Je suis contente tu sais … d’être avec toi ici. Et de passer du temps avec toi.”

_________________
hypnose

Nous savons au moins déja une chose, c'est que l'homme est merveilleux, et que les hommes sont pitoyables. (la nuit des temps ; barjavel)
Revenir en haut Aller en bas
Ashlynn Tallart
❛❛ Éclaireur ; Escouade Tallart ❜❜
avatar
ici depuis le : 19/02/2018
Messages : 63
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Sauter vers :