Lun 19 Mar - 17:27
La partie perdue
Lind & Klayne


La nuit, une notion abstraite quand on était à bord d'un vaisseau en plein milieu de la galaxie, du coup, tout le monde avait son propre rythme. Ça ne dérangeait pas vraiment, puisqu' en tant que soldat, il nous fallait juste garder la forme et être opérationnels en cas de besoin. Cependant, Eobard avait imposé une sorte d'homogénéité au sein de son escouade. Ainsi, pour la Tallart, les dortoirs se  trouvaient occupés entre 20h et 8h. Le reste du temps, il était rare d'y croiser un soldat roupillant.

Ce soir là, fatiguée de la récente petite fête organisée en l'honneur de l'anniversaire d'un de nos équipiers, je ne m'étais pas faite priée pour m'endormir tôt, et pourtant ma nuit fut bien plus courte que je ne l'aurais souhaité. Une sensation oppressante m'avait faite me réveiller en sursaut vers les 23h. Incapable de me rendormir, je décidais, comme d'habitude lorsque ça m'arrivait, de me diriger vers la salle d'entrainement histoire de me défouler, pour m'épuiser et me débarrasser des mauvais esprits qui m'empêchaient de trouver le sommeil.
Mais j'étais étrangement déjà vide d'énergie. Hésitant un moment, je partis en direction de la salle de repos de l'Alizée. Il y aurait forcément de l'animation de par là bas et de quoi m'occuper l'esprit.

En rentrant, je m'aperçue rapidement qu'il y régnait une agitation inhabituelle. Un attroupement d'une vingtaine de personnes c'était fait autour d'une table au fond de la salle. Voulant en savoir un peu plus sur les raisons de cette tohu-bohu, je me rapprochais.  

Deux hommes jouaient à un jeu de stratégie en temps réel, bien connu et apprécié du plus grand nombre sur ce vaisseau, et pourtant il ne causait pas autant de troubles habituellement. C'était intriguant. Je me trouvais alors une place, et m'assis ,plusieurs parties se déroulant sous mes yeux sans que je bouge . Aucune partie ne se ressemblait, les stratégies et les engins utilisés étaient variés et pourtant, elles avaient toutes la même finalité : l'un des joueurs, un homme blond blagueur et pourtant concentré, enchaînait les victoires et les adversaires. Sa tête me disais quelque chose, je me souvins alors de l' avoir brièvement croisé dans les couloirs parlant avec Garviel un peu plus tôt dans l'après midi. C'est qu'il se débrouillait pas mal.

Voulant en apprendre un peu plus  sur l'homme en question, je me mis à interroger la spectatrice assise à côté de moi. «  Qui  ? Le beau gosse là ? C'est le nouveau des Cobalt. Klayne Libux, Cobalt Onze. Aussi doué dans les airs, qu'en stratège apparemment, ça fait 3h que personne n'a encore réussi à le battre ».
N'ayant rien de mieux à faire et plus personne ne voulant tenter sa chance, j'acceptais le challenge et pris place en face de lui. Il n'allait pas avoir une adversaire facile en face de lui, je jouais à ce jeu depuis toujours, et je ne comptais pas me laisser faire.

J'engageais le combat, ne prenant pas en compte ses diverses provocations et réussi à gagner le premier round. Le second fut plus compliqué, et il fini par l'emporter, ce qu'il ne s'empêcha pas de faire remarquer à tout le monde autour de lui. Le dernier round de cette partie s'avéra plus long et complexe que jamais. L'on se rendait coup pour coup aussi bien qu'après une bonne heure de lutte acharnée, aucun de nous deux ne pu véritablement parler de victoire. Aussi improbable que cela pouvait être, nous n'avions plus d'unités. Etant en incapacité de poursuivre, un match nul fut déclaré.

Je le sentis agacé. Bien que non satisfaite j'étais tout de même un peu fière de moi de lui avoir clos son caquet et lui affichait mon plus grand sourire.
Il voulait une autre partie. C'était prévisible. Je n'étais pas prête à en démordre non plus, et accepta de relancer. Mais jusqu'où cela nous mènerait il?
❛❛ Ingénieur en explosif ; Escouade Tallart ❜❜
avatar
ici depuis le : 04/01/2018
Messages : 40
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 19 Mar - 20:57
La partie perdue
Klayne & Lind


Etre dans l'Alizé est un nouveau style de vie pour moi mais une chose ne changera jamais, tous les soirs je ne dors quasiment pas. Ça m'a toujours laissé du temps pour réfléchir, me cultiver, ou encore jouer à des jeux de stratégie. N'ayant pas envie de lire je décide de d'aller faire un tour dans le vaisseau. Etant arrivé récemment, je n'ai pas eu le temps de rencontrer beaucoup de personnes. Il est tard, je décide de marcher jusque la salle de repos que l'on m'avais vivement conseillé pour sa bonne ambiance.

Je salue et me présente aux personnes présentes dans la salle. Deux personnes m'intriguent. Ils jouent à un jeu que je connais bien, et pour lequel je suis plutôt doué, je n'ai perdu qu'une seule fois dans un bar de fortune un soir d'été. Les regarder jouer me rappela le nombre impressionnant de véhicules et d'unités disponibles. La partie se termine, je m'empresse alors de prendre la perdant. Première étape : charrier un peu l'adversaire pour qu'il ait la rage de me battre. Deuxième étape : lui faire croire qu'il a l'avantage. Troisième étape, celle que je préfère :sortir ma carte secrète, une unité camouflée qui peut stomp une game à elle toute seule. Dernière étape : vanner l'adversaire et gagner un peu en égo au passage. Autrement dit, voilà comment battre cinq débutants avec des techniques de base.

Je commence à m'ennuyer mais le regard de fascination porté par quelques femmes autour de moi me poussent à continuer le spectacle, ne serait ce que pour les faire rêver encore un peu.
-"Quelqu'un veut se mesurer à moi? Personne ? Sérieusement ?"
C'est alors que s'élève la voix d'une jeune femme : "J'accepte le combat" .
Un sourire en coin elle engage les festivités.

Cela devrait être facile. Faisons la même stratégie que pour les précédents. Je lance quelques provocations. Si elle continue comme ça, je vais l'avoir. Mais d'un seul coup, je me rends compte qu'elle me la faite à l'envers. Fin du premier round : perdu. Intéressant enfin un adversaire qui semble être à ma taille.. Début du deuxième round, rajoutons un peu de piment, oublions les provocations qui ne semblent pas l'atteindre. Je vais lui montrer de quoi je suis capable avec mes unités aériennes. Le commencement s'avère difficile, elle me détruit la moitié de mes unités au sol, mais ce n'est pas suffisant, mes unités aériennes l'achève. -"Yes ! C'était assez facile au final, passé la surprise tu n'es pas meilleure que les autres. Une victoire de plus pour Klayne l'invincible !"Étonnamment, elle reste assez sereine, j'ai vu peu de personnes garder leur sang froid dans ce genre de situation, mais elle a raison, j'ai gagné ce round, mais la partie n'est pas finie. Pour ce dernier round, ma stratégie consiste à jouer sur plusieurs fronts avec des unités différentes. Ce changement de stratégie devrait la déstabiliser.
Et ça a l'air de fonctionner ! En effet je la domine dès le début, pourtant ses forces ne semblent pas s'épuiser. Elle se défend bien au final, plus que bien même. Elle fini même par prendre l'avantage. Je jette un coup d'œil rapide au chrono, cela faisait déjà 45 minutes que nous étions en jeu. Je n'en reviens pas jamais un match n'a été aussi long. C'est alors que je me rends compte que ni elle ni moi avons d'unité encore en vie. Egalité? Impossible. Je n'avais jamais vu ça, et pourtant c'était bel et bien arrivé.

Je commence à m'y plaire dans cet endroit, j'ai trouvé du divertissement mais aussi une adversaire redoutable. Ne pouvant m'arrêter sur une égalité, je lui propose une nouvelle partie. J'espère qu'elle vas accepter, moi je pourrais faire ça toute la nuit tant que le challenge est présent. "D'accord. Mais cette fois crois moi tu n'en sortiras pas" , " C'est ça, prépare toi à manger la poussière plutôt" Première partie, encore une égalité . Deuxième partie : victoire. Troisième partie : défaite. Quatrième partie: Victoire. Cinquième: défaite.
Nous nous arrêtions là, c'est alors que je lui demande:"Qui est ce qui t'as appris à jouer aussi bien?", " J'ai appris toute seule. Et je ne suis pas peu fière de mes performances de ce soir, malgré le fait que je sois quelque peu rouillée, je suis la seule qui semble avoir réussi à te mettre en échec", "C'est exact, je dois le reconnaître, tu as un bon niveau, et le challenge en n'est que plus grand. Dis moi, ça ne te dirais pas de remettre ça demain. Même heure. Même endroit?" Avec le sourire que j'arbore et mon clin d'œil impossible qu'elle refuse , elle succombent toutes. -"Pourquoi pas, mais prépare toi à ressentir le gout amer de la défaite". Elle part, et je fais de même, j'en ai eu assez pour ce soir. Demain, je lui apprendrais que le boss, c'est moi. En attendant, je retourne lire dans mon dortoir pour me détendre.  
❛❛ Cobalt Onze ❜❜
avatar
ici depuis le : 18/03/2018
Messages : 5
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 11 Avr - 16:02
La partie perdue
Lindsay & Klayne



Le lendemain, la journée avait été plutôt agitée pour toute l'escouade. Dès 8h nous avions eu le droit à un briefing général. Rapport complet des dernières missions et de la situation actuelle. Missions prochaines envisagées, vérifications de nos armures et de nos armes. Après midi, entrainement collectif sous la surveillance de notre très cher chef bien aimé : au programme exercice de communication en pleine action, réactivité,  combat. Chacun devant aider les autres à s'améliorer afin que chacun d'entre nous ait des compétences solides dans un maximum de domaines. Autant dire qu'après ça, tout le monde était totalement épuisé. Mais j'aimais bien ce genre d'exercice, même si ça avait le don nous laisser totalement lessivé, c'était un moment de cohésion plutôt agréable, et puis les petites retrouvailles autour d'un verre juste après se faisait dans une ambiance plutôt amicale bien que railleuse.  

Le soir venu, on m'avait demandé de prêter main forte à quelques autres soldats près des hangars, ce n'était pas les missions les plus passionnantes mais elles avaient quand même du bon, ça occupait en quelque sorte. Une fois finie je retournais dans le dortoir des filles où Ash et Cassie dormaient déjà à poings fermés. Je cru même distinguer quelques ronflements provenant de la couchette de notre responsable en communication. Avec un sourire en coin, je me faufilais sous les couettes, et Morphée n'attendit guère longtemps pour m'emporter. Le jour suivant alors même que je commençais tout doucement ma routine : habillage, salutations amicales et direction le réfectoire pour le petit déjeuner. Un élément vint perturber ma matinée.

Tandis que je croquais dans ma pomme en discutant flingues et groupes de musique avec Arthur et Charlie, Klayne se pointa et se posa pile en face de moi, en claquant son plateau contre la table. C'est en apercevant son visage contrarié que je percutais. J'avais totalement oublié notre rendez vous de la veille, le plantant surement seule pendant un bon moment. D'un côté, je n'aimais pas trop ne pas honorer ma parole, dans un autre, ce pilote avait l'air plutôt du genre chieur de base. Je n'avais pas spécialement envie de traîner avec lui , d'accord jouer contre lui un soir ça avait été sympa, mais pour moi ça s'arrêtait là.

Après lui avoir demandé ce qu'il me voulait, j'eus évidemment la réponse tant attendue, il voulait sa revanche et ne me lâcherait pas tant qu'il ne l'aurait pas. Je l'envoyais voir ailleurs si j'y suis mais il ne semblait pas vouloir partir, c'est alors que mes deux amis soldats sont intervenus et qu'il s'en est allé. Après leur avoir expliqué d'où je connaissais ce phénomène, Charlie décida de se renseigner auprès de Garviel, et Arthur viendrait m'en débarrasser si j'en avais besoin.

Et malheureusement pour moi, Klayne s'avéra être pire qu'une sangsue. Toute la journée il n'avait pas arrêté de m'espionner et de revenir à la charge dès que je me retrouvais seule. Ça en devenait à la limite du supportable. Je me retrouvais donc à être constamment sur mes gardes, à l’affût de son prochain assaut. Alors que je pensais être enfin tranquille en début de soirée, je pris la direction des douches afin de souffler quelque peu.

Je commençais à me déshabiller, retirant mon haut lorsque une main attrapa mon bras. Je me retournais sur la défensive lorsque je le vis. Encore LUI. N'en tenant plus je me défoulais : «  Nan mais t'es sérieux là ? T'en viens jusqu'à t'introduire dans les douches des filles juste pour un stupide jeu ? J'en ai connu des coriaces mais toi, t'es proche de l'idiotie mon gars. Alors quoi ? T'as flashé sur moi ? T'as mal pris que je te pose un lapin ? J'avais pas que ça à faire moi je te signale. Y en a qui bossent ici ! Ou qui tente du moins. Tu veux vraiment une game ? Je te bats ne serait ce qu'une seule fois et je te promets que tu me lâches la grappe si tu veux pas qu'apparaisse des plaintes pour harcèlement sur ton dossier »

Je me tournais, et mis mes mains sur mon visage pour me calmer. Ma tirade semblait lui avoir cloué le bec., je fis volte face pour entendre ce qu'il avait à me dire, mais son air malicieux de beau parleur sur de lui avait fait place à une réelle stupeur qui failli lui décrocher la mâchoire et ce qui sorti de sa bouche fut tout sauf ce à quoi je m'attendais : « Malia ? J'y crois pas. C'est vraiment toi ? Après tant d'années, c'est comme ça que je te retrouve. J'y crois pas. Malia ? Tu ne me reconnais pas ?» . ça y est, le pilote avait clairement disjoncté.

Je ne comprenais pas le moindre mot de ce qu'il me racontait, il paraissait pourtant tellement sincère que j'en eus presque pitié. Tandis que je reculais contre le mur, il se mit à s'emballer parlant de mon tatouage, de sa petite sœur que ses parents avaient adoptée qui avait disparue, de sa quête pour la retrouver, et il était persuadé que c'était moi. Il était dingue. C'était la seule explication logique. S'en était vraiment trop pour moi, alors plus gentiment que précédemment, je lui demandais : « Ecoute, je ne sais vraiment pas de quoi tu me parles, j'ai aucun souvenir d'avant mes dix ans, et là j'ai clairement besoin d'être tranquille. Alors laisse moi prendre ma douche, et on se reverra plus tard ». Il sembla hésiter mais fini par s'en aller, certainement bien décidé à revenir à la charge dès qu'il le pourrait, avec peut être même plus de preuves et d'arguments sur ce qu'il avançait. Ne sachant pas quoi penser de tout ça, je me contentais pour le moment de prendre ma douche, j'ouvris la valve, et le jets d'eau chaude me détendirent presque instantanément.
❛❛ Ingénieur en explosif ; Escouade Tallart ❜❜
avatar
ici depuis le : 04/01/2018
Messages : 40
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 15 Avr - 12:33
Après les parties de la veille quelque chose m'avais interpelais, cette fille me rappelais quelqu'un... Malia? Sont caractère , je ne sais pas mais quelque chose ne m'avais pas laissais indifférent, après avoir passais ma journée ou je n'ai pas arrêtais de réfléchir cette fille me tourmentais , je devais en avoir le cœur nette dans tout les cas je devais la voir ce soir dans la salle de repos, ponctuelle comme d'habitude je décidais donc d'y allais , quand je rentra dans la salle personne a pars les personnes de la dernière fois je décidais donc de jouer avec les autres mais bon peine perdue.. Les heures passait trépassais, mais toujours aucun signe d'elle. Contrairement à mes habitudes je retournais dans ma chambre assez tôt.

Je retournais le problème dans tout les sens je devais être fous sa ne pouvais pas être elle impossible pas ici. Je devais savoir coûte que coûte je ne lui lâcherais pas la grappe, mais bon si je me trompais si se n'était pas elle.. J'étais perdue . J'établissais toute la nuit un plan pour le savoir, je me rappelais le passé pour savoir comment la reconnaître , je l'attendrais demain au réfectoire personne ne m'empêcheras de savoir, je devais en avoir le cœur nette, je prendrais comme prétexte mon esprit de compétiteur et prétextant la revanche pour le jeux. Néanmoins une interlocution voguais en moi, "pourquoi n'était t'elle pas venue hier soir?" Surement le boulot je présumais.

"Enfin le matin!" C'est bon je vais pouvoir enfin répondre à mes question je m'habille en deux deux ,je fonce au réfectoire prend mon plateau et enfin je la vois, je m'empresse d'allez devant elle, je prend un aires énerver elle avais quand même oublier ou du moins louper le render vous d'hier soir. J'arrive à sa table deux nimbus sont à coter d'elle, se ne sont pas eux qu'y vont m'empêcher de la voir! Je claque mon plateau sur la table et la regarde d'un airs furieux. D'un airs désolé elle me regarde et me demande ce du pourquoi je suis là. "Tu devais pas me retrouver hier soir dans la salle de repos pour prendre la revanche, je vois que madame tient ses paroles !" 
Elle me fait comprendre que je dois la laisser tranquille , l'adrenaline monte en moi, je ne la lâcherais pas. Malheureusement pour moi les deux nabot me font partir. Sa ne fait pas longtemps que je suis dans l'alizée, il ne faut pas que je fasse mauvaise figure malgré tout, j'avale donc ma fierté et je pars.

Mon plan sangsue peut commencer, je la traquerai jusqu'au bout de la galaxie si il le faut ! Des que ma cible est isolée je lui demanderais des question et c'est comme sa que toute la journée je la traqua, cela me fis faire une petite visite de l'alizée en même temps. Je deviens un fardeau pour elle.
Le soir s'approche à grand pas je dois savoir si c'est bien elle. La quittant pas des yeux je vois qu'elle vas dans la salles des douches, elle à un tatouage dans le dos, normalement si je vois au moins sont dos j'aurais surement m'as réponse. Je pris mon courage à deux mains, après tout ce que j'avais fais je ne peut pas m'arrêter la.

Je rentre dans la salles discrètement,elle commence à ce déshabiller, elle elle .. elle à le tatouage, J'attrape sont bras et ne pensa pas aux conséquences, elle se retourna et me hurle à ma figure, puis elle met ses mains sur sont visage. Je peut enfin parler je suis subjugue c'est elle c'est obligé.  « Malia ? J'y crois pas. C'est vraiment toi ? Après tant d'années, c'est comme ça que je te retrouve. J'y crois pas. Malia ? Tu ne me reconnais pas ?». Elle recule contre le mur et me dit calmement qu'elle n'avais plus de souvenir de sont passé et que c'est seul souvenir commence à c'est dix ans.. normale qu'elle ne se souvienne pas de moi.. Je décide donc de partir et de la laisser tranquille je retourne dans ma chambre.

"Comment lui faire expliqué, voudra t'elle me croire je dois trouver un solution, elle dois savoir, elle dois connaître sont passé". Ce fut une longue journée assez éprouvante mais au moins j'ai eu ma réponse. Maintenant le plus dur reste à venir.
❛❛ Cobalt Onze ❜❜
avatar
ici depuis le : 18/03/2018
Messages : 5
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
》Pioneer's Legacy. :: × la flotte × :: ↪ L'Alize :: Salle de repos-