Où est Charlie ? - FT Swann

 :: × Zone RP × :: ↪ L'Alize Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 6 Mai - 19:07
Où est Charlie ?
ft. Swann
Quelques jours se sont écoulés depuis son entrevue avec Charlie, et leur alliance un peu … bancale dira t-on. Bien qu'elle se soit gardée de dire quoique ce soit durant cet échange, Valéria ne s'était pas faite prier pour étaler le fond de sa pensée après coup. Bien entendu, elle ne fait pas confiance au soldat, jugeant que tout les morceaux de cette histoire semblent se coller les uns aux autres un peu trop facilement. Garviel a bien été obligé de lui accorder ce point, mais sans toutefois remettre en question sa parole donnée. Le pilote est bien trop conscient du fait de nager en plein brouillard. Il sait qu'il a besoin d'aide, et à d'ailleurs commencé par aller toucher deux mots à Eobard, le chef d'escouade de Charlie. Là, il avait bien été forcé de lui expliqué leur entretien. Le lieutenant Tallart fait parti du rare cercle de personnes bénéficiant d'une grande confiance de la part de Garviel. Il est donc au courant de toute l'histoire et avait promis au pilote d'avoir une discussion avec son soldat et de le garder à l'oeil si besoin. Il semblait même un peu en colère, ou déçu. Sans doute blessé de ne pas avoir été sollicité par Charlie pour l'aider dans sa tâche. Toujours est-il que Valéria ne semble toujours pas convaincue, c'est pour cette raison que Garviel s'est mis en tête de partir à la recherche de la mystérieuse source d'information de Charlie. Après avoir discuté l'autre fois avec le soldat, il avait réussi à lui tirer quelques vers du nez, par déduction et non dits en réalité. Bien que cela lui en coûte de l'avouer, il est forcé de remercier une partie de l'enseignement de ses parents pour cette quête aux informations.

Le voilà donc en quête de l'agent de liaison ayant aidé Charlie à rassembler toutes ces données, et surtout, à l'avoir amené jusqu'à lui et l'escadron Cobalt. Ses deux premières tentatives n'ont rien donné de concluant. La tâche est de toute manière ardue. Bien entendu que le coupable, façon de parler, ne va pas se mouiller à la première question. Garviel doit ainsi se montrer habile et observateur des réactions, et manies et des choix de mots de ses interlocuteurs. Il n'est d'ailleurs pas à l'abri que ces derniers soient assez malins pour ne pas se trahir, et donc soit l'envoyer sur une mauvaise piste, soit ne lui en donner aucunes. Peut être même s'est-il trompé dans ses déductions initiales. Après avoir tenté sa chance avec Grae et Klarke, il se dit alors qu'aucun des deux ne semble être mouillé. Bien qu'il compte quand même aller le voir, Ravis est clairement en bas de sa liste de soupçon, arrivé trop récemment. Garviel a tout de même pris quelques précautions, demandant à ses quelques rares alliés de surveiller chacun des agents de liaisons, au cas où. Finalement, c'est Eobard qui lui donne la clef ouvrant toutes les portes, lorsqu'il lui annonce avoir vu l'agent Dixon passer non loin du dortoir du soldat. Rien d'alarmant en vérité, si ce n'est que pour Garviel, la coïncidence n'en est pas une. C'est pour cette raison qu'il se rend maintenant voir cette Swann Dixon, et tenter alors d'ajouter une pièce au puzzle. Il admet même ne pas trop savoir ce qu'il cherche à obtenir, sans doute une confirmation que Charlie n'est pas un ennemi et qu'il peut lui faire confiance. Mais aussi assez de preuves pour faire tomber tout son petit groupe si jamais ce n'est pas le cas.

Une fois devant la porte du bureau de Dixon, Garviel frappe deux coups secs, et entre après avoir entendu une voix lui répondre. Préférant éviter de ne trop brusquer sa cible, et aussi d'éviter les gaffes, Valéria reste près de la porte dans le couloir et attendra donc la fin de l'entrevue. Le pilote s'approche donc du bureau d'un pas assuré et prend alors place sur la chaise qui lui est indiqué. Rien ne semble trahir quoique ce soit sur le visage de la femme qui se trouve devant lui. Peut être ne le connaît-elle pas tout simplement. Ou simplement de nom. C'est donc là qu'il décide de se présenter et de tenter une manœuvre … risquée. « Agent Dixon, je suis Garviel Vector, leader de l'escadron Cobalt. » Un instant de silence afin de l'observer attentivement, guettant une réaction. Ou au moins pour lui laisser le temps de se poser tout un tas de question. « Je crois que nous avons un … ami en commun. Un soldat. » Encore une fois, il laisse un petit silence avant de reprendre. « Auriez-vous donc un instant à m'accorder sur ce sujet quelque peu épineux ? »
❛❛ Cobalt Leader ; Damoclès ❜❜
avatar
ici depuis le : 10/01/2017
Messages : 326
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
'cause in a sky full of stars
Revenir en haut Aller en bas
Dim 6 Mai - 19:52
où est charlie ?
swann & garviel
Tu avais décidé de lâcher du leste, au moins pour une journée. Travailler normalement, calmement et sans crainte était une chose qui avait tendance à te manquer ces derniers temps, simplement parce que tu passais désormais la majeur partie de ton temps à enquêter sur telle ou telle personne, prenant au final de plus en plus de risques pour obtenir le fin mot de l’histoire du Prométhée, mais aussi de tout le reste. Jamais tu n’aurais pensé être un jour embarquée dans ce genre de … de complot. Lorsqu’il était présent, Charlie parvenait tout de même à te rassurer, du coup, tu te mettais un bon coup de fouet pour te remettre à fouiner de plus belle, mais ce regain d’énergie ne durait jamais bien longtemps, et la peur d’être prise à ton propre jeu revenait alors s’installer au creux de ton estomac, te faisant te méfier à outrance et te retourner plusieurs fois lorsque tu quittais ton bureau pour rejoindre tes quartiers.

Pour toutes ses raisons, pour une seule et unique journée, tu étais décidée à rester bien à l’écart de tout ça. Hors de question d’aborder le sujet, d’y penser, ou encore de fouiner dans le moindre dossier. De toute façon, la liste de noms que tu possédais était déjà bien assez conséquente et tu savais que Charlie avait déjà fort à faire avec ce que lui avait transmis. Aussi, peu après le déjeuner, tu avais simplement entrepris de rattraper ton travail en retard. Tu avais toute une pile de dossiers qui n’attendaient que toi, tout ceux du nouveau personnel. De plus, il y avait aussi un certain nombre de dossier qu’il te fallait tout simplement mettre de côté, puisque l’Alizé avait vraisemblablement subi pas mal de perte. Normalement, trier tout ça était du ressort d’une toute autre administration, mais toi, tu aimais avoir de l’ordre dans ton poste de travail, ça te permettais de t’y retrouver plus facilement, et d’accéder plus rapidement aux informations que tu pourrais entreprendre de chercher plus tard. Cela dit, après moins de deux heures de travail seulement, des coups avaient été donnés contre ta porte, t’arrachant ainsi toute ta concentration. “▬ Entrez, c’est ouvert.” Tout en disant ces mots, tu repousses sur le côté ce que tu avais sous les yeux pour concentrer ton regard sur l’homme qui venait de pénétrer dans ton bureau, refermant soigneusement la porte derrière lui. Son visage ne t’étais pas inconnu, loin de là, et lorsqu’il prit place face à toi, sur un siège que tu venais de lui indiquer de la main, tu devais avouer que tu n’en menais absolument pas large, même si tu n’en montrais rien. “Agent Dixon, je suis Garviel Vector, leader de l’escadron Cobalt.” Tout dans cette simple phrase te ramenait brutalement à ce que tu avais juré d’éviter aujourd’hui. Tu savais qui était cet homme. Charlie t’avais parler de lui, et de son entretien avec lui, du coup, forcément, tu avais consulté son dossier, par réflexe.

Tu soupires, tout en te redressant un peu sur ton siège. Tu ne savais pas du tout ce qui l’amenait ici, mais tu étais pratiquement certaine que Charlie ne lui avait pas parler de toi, et encore moins donner ton nom si facilement. Il savait comme ta position était délicate. Cela dit, la présence de ce Vector dans ton bureau ne pouvait pas être une simple coïncidence. “Je crois que nous avons un ... ami en commun. Un soldat.” Forcément, tu sais parfaitement qu’il parle de Charlie … seulement, hors de question pour toi d’avouer quoi que ce soit, ou d’entreprendre la moindre discussion au sujet du soldat, et de tout ce qui l’entoure d’ailleurs, avec un personnage que tu ne connaissais absolument pas. Quand bien même tu savais que Charlie lui faisait entièrement confiance … “▬ Un ami ? Je ne me rappelle pas m’être fait un “ami” parmi les soldats de ce vaisseau, Monsieur Vector.” Toi qui faisais tout pour donner l’impression que rien, absolument rien, mis à part un lien professionnel avec le soldat … “Auriez-vous un instant à m’accorder sur ce sujet quelque peu épineux ?” Comme si tu avais le choix ? Le renvoyer de ton bureau aurait été un aveux bien trop évident. Non. Il te fallait jouer le jeu. Discuter. L’écouter, et surtout, tenter de t’en débarrasser rapidement sans révéler quoi que ce soit. “▬ Je vous écoute. Vous me parliez d’un soldat ? Rappelez moi son nom.”
❛❛ Agent de Liaison ❜❜
avatar
ici depuis le : 28/12/2017
Messages : 35
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
》Pioneer's Legacy. :: × Zone RP × :: ↪ L'Alize-