[AN 586] Chasseur sachant chasser - FT Val/Eobard/Charlie

 :: × Zone RP × :: ↪ Le Nexus :: Zone de Detente Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 6 Mai - 19:57
Chasseur sachant chasser
ft. Val/Eobard/Charlie
Le temps passe vite, tandis que l'enquête semble toutefois piétiner légèrement. En réalité, ce n'est pas chose aisée de ne pas éveiller les soupçons, et de laisser des messages aux différents alliés l'aidant dans cette traque à l'homme. Mais au final, tout le monde semble réussir à se débrouiller tant bien que mal. Le pilote reste quand même étonné de voir que l'ARA semble toujours aussi absente de cette histoire. Pourtant Grims est connu pour être un des meilleurs limiers dans ce domaine. Une part de Garviel n'a donc de cesse de se dire qu'ils sont en réalité sous surveillance, et que l'ARA suit l'évolution de cette enquête avec attention, sans doute appréciant de ne pas avoir à s'en mêler, attendant juste le bon moment pour débarquer. Mais aujourd'hui, une avancée significative pourrait avoir lieue, alors qu'un contact de longue date sur le Nexus a laissé échappé, au cours d'une conversation censée être anodine mais menée d'une main de maître par le pilote, qu'il y avait des irrégularités sur les plans de vols du Nexus en ce moment. Rien d'interdit, mais des arrivées non planifiées de dernière minute ou des départs. C'est comme ça qu'il avait appris qu'un vaisseau à l'aspect étrange, loin des standards de l'Alliance, était arrivé sur le Nexus. Apparemment, il s'agirait d'un contrebandier en détresse, attendant la fin des réparations pour repartir. Mais d'après son contact, le vaisseau ne semblait pas vraiment en mauvais état, sans doute une panne électronique d'après lui. Sauf si, comme le pense Garviel, il ne s'agisse que de gagner un peu de temps, afin de récupérer quelqu'un et le faire partir.

Pourtant, la situation de ce vaisseau est tout à fait plausible. Mais le pilote ne peut s'empêcher de penser qu'il puisse s'agir d'un moyen pour faire s'enfuir Farnis. Il avait donc décidé d'en avoir le cœur net, quitte à devoir s'infiltrer dans le vaisseau et tout vérifier lui même. Conscient néanmoins des risques, Garviel a décidé d'appeler quelques renforts, qui prennent ici la forme de deux soldats, Charlie et Eobard. Afin de brouiller les pistes, il est prévu que les pilotes arrivent séparément des soldats. Le plan est simple, se regrouper et se rendre en premier lieu à un bar que semble fréquenter le contrebandier en attendant les réparations. Ainsi, les soldats le garderaient à l’œil tandis que Garviel se rendra au vaisseau pour l'inspecter. Si le type décide d'aller à son vaisseau, ils auront alors tout le temps pour réagir et éffacer le passage de Garviel. Si le type à un rendez-vous avec Farnis, il sera alors immédiatement interpellé par les soldats, et Garviel et Valéria n'auront plus qu'à les rejoindre. Sur la papier donc le plan semble plutôt bon. Le pilote, toujours accompagné de sa belle Valéria, descend de la navette, passant le relais. « Bon, j'espère que le plan se passera bien. J'ai presque envie d'avoir raison et de coincer Farnis ... »

Profitant tout de même de leur proximité … renforcée depuis une certaine nuit, Garviel se laisse aller et prend la main de sa garde du corps avant de la traîner à travers le Nexus comme un bon petit couple. Bien qu'il en ait très envie, il n'ose cependant pas encore tenter de faire plus que ça en public. Il leur faut pas mal de temps pour approcher du lieu de rendez-vous. Une fois sur place, ils devront alors attendre les soldats, qui ne feront leur apparition qu'avec la prochaine navette en provenance de l'Alizé. Garviel et Val doivent donc faire profil bas en attendant. C'est donc dans une zone un peu isolée du Nexus, avec peu de passage, que les deux se retrouve à attendre. Le pilote tourne donc la tête vers sa camarade et viens lui dérober un baiser alors que personne ne se trouve dans les environs, souhaitant détendre un peu Valéria, qui est sur ses gardes et particulièrement sur les nerfs. « Notre premier baiser dans un lieu publique, quelle folie ! Autant en profiter en attendant non ? » Il lui adresse alors son sourire habituel tout en s'adossant au mur. « On a quinze minutes devant nous. Te stresse pas, ça a pas encore commencé ! »
❛❛ Cobalt Leader ; Damoclès ❜❜
avatar
ici depuis le : 10/01/2017
Messages : 326
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
'cause in a sky full of stars
Revenir en haut Aller en bas
Mar 15 Mai - 17:11



chasseur sachant chasser

garviel & charlie & eobard

Et ça te met en rogne, en rage, et ce davantage chaque jour, en réalité. Toute cette histoire, cette affaire, comme a tendance à l’appeler Garviel, ça te mets sur les nerfs plus que toute autre chose, tout simplement parce que non ; ça n’avance pas d’un pouce. Le pire, c’est que si ça ne tenait qu’à toi, tu aurais sans doute pris les devants pour régler cette histoire à ta manière … tu n’étais clairement pas du genre patiente lorsqu’il s’agissait de la sécurité de ton protégé, et d’autant plus ces derniers temps. Aussi, tu avais un mal de chien à accepter toutes ces personnes qui selon toi n’étaient qu’annexes mais qui semblaient tout de même vouloir mettre leur nez dans cette histoire, peu importe les raisons. Autant de monde au courant, ça n’était pas bon pour toi, et surtout, ça réduisait considérablement ton champ d’action. Concrètement, tu étais simplement cantonnée au rôle que tu avais habituellement à savoir suivre Garviel de près et garder les yeux ouverts, juste au cas où. D’autant qu’autour, certains semblaient continuer de se méfier de toi, s’arrangeant régulièrement pour tenter de t’éloigner des discussions ce qui avait tendance à te rendre encore plus irritable.

Evidemment, depuis qu’il se savait en danger, et surtout, oui surtout depuis que ce soldat, Turner, était venu lui parler de Farnis, Garviel lui avait la bougeotte. C’était dans son caractère, tu le savais, il avait horreur de rester passif et de laisser les autres faire à sa place … seulement, son comportement était réellement inquiétant et nécessitait que tu sois plus que jamais sur le qui vive. Très récemment, il avait entendu parler de quelques affaires louches sur le Nexus, un vaisseau qui serait arrivé d’on ne sait où et qui se trouvait actuellement sur le Nexus … ça aurait pu être tout à fait anodin, oui. Sauf que visiblement, pour Garviel, ça n’était pas le cas. Il craignait que Farnis ne prenne la fuite, qu’il lui échappe, en somme et pour ces raisons, il avait pris contact avec Turner et Tallart, carrément prêt à s’infiltrer sur le dit vaisseau pour en avoir le cœur net ce qui encore une fois te déplaisait fortement. Cela dit, tu avais tout de même décidé de suivre le plan établi - de toute façon, avais-tu réellement le choix ? - en accompagnant Garviel jusqu’à ce fameux bar dont il t’avais déjà parlé, celui là même que le fameux contrebandier, propriétaire du vaisseau suspect, semblait fréquenter depuis ses premières heures à bord du Nexus. “Bon, j’espère que le plan se passera bien. J’ai presque envie d’avoir raison et de coincer Farnis …” C’était souhaitable en effet, mais concrètement, il n’y avait aucune preuve que ce vaisseau ne soit simplement pas là pour une panne, comme c’était censé être le cas … En clair, ce fameux plan était possiblement totalement inutile, et ça, c’était une chose que tu devais garder en tête, et Garviel aussi d’ailleurs. Cela dit, tu décides à garder le silence pour le moment, et tu laisses le pilote te prendre la main pour parcourir la plus ou moins courte distance qui sépare le hangar d’arrivée du lieu de rendez-vous prévu avec les deux soldats.

C’est dans un coin, un peu isolé, à l’écart que vous débutez ensemble cette attente, qui normalement, ne devait pas être particulièrement longue. Tu soupires légèrement, alors que Garviel lui, profite de ce moment de calme pour venir te voler un baiser rapidement, t’arrachant un léger sourire tout de même. “Notre premier baiser dans un lieu public, quelle folie ! Autant en profiter en attendant non ?” Il te sourit, appuyant son dos contre le mur et de nouveau, tu soupires. Il prenait les choses tellement légèrement … En un sens, tu enviais un peu cette capacité qu’il avait à relativiser. Toi, tu n’y parvenais absolument pas. D’ailleurs, c’était probablement visible sur ton visage pour lui qui te connaissais si bien. “On a quinze minutes devant nous. Te stresse pas, ça a pas encore commencé !” Oui, bah justement, ça te laissais encore quinze minutes pour te préparer mentalement à peu près toutes les éventualités. “▬ Tu devrais pas prendre ça à la légère …” Le pire, c’est que tu n’étais même pas certaine que coincer ce Farnis puisse résoudre les soucis de chasseurs de prime définitivement. “▬ Ça pourrait dégénérer très rapidement … et ce au moindre faux pas.” Et c’était ce que tu craignais le plus, en réalité.
(c) DΛNDELION
❛❛ Cobalt Cinq ❜❜
avatar
ici depuis le : 24/12/2017
Messages : 112
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

target is a target

It's not a question of can or can't. There's some things in life you just do.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 16 Mai - 19:34
CHASSEUR SACHANT CHASSER
FT Garviel/Val/Charlie
Eobard a donné sa parole à Garviel qu’il allait l’aider à se sortir de son pétrin, et c’est pour tenir parole qu’il a rendez-vous aujourd’hui sur le Nexus afin de surveiller un potentiel chasseur de prime. Le plan est relativement simple, au point que lui-même n’avait pas eu grand-chose à y redire. D’autant plus qu’il dispose aussi d’un soutien si les choses tournent mal. A savoir Charlie. Les récentes révélations le concernant avaient jeté un certain froid, mais avaient surtout entachés la confiance que le Lieutenant avait envers son soldat. Même si au fond, il comprend très bien les raisons qui ont poussés le soldat à mentir sur ses origines. Le problème c’est qu’en faisant cela, il s’est foutu dans un sacré pétrin. Si ça se découvre, il est peu probable qu’il fasse long feu au sein de la FEA. C’est d’autant plus dommage que celle-ci tente souvent de donner leur chances aux fugitifs, rebelles ou traitres des autres puissances de cette galaxie. Et comme Eobard n’est pas non plus du genre à vendre un de ses hommes, il se met lui aussi dans la même situation. Il espère tout de même arranger les choses en tirant sur les bonnes ficelles parmi ses contacts. Grims sera en revanche compliqué à amadouer. Mais le Lieutenant est tout de même prêt à faire confiance à Charlie, au moins sur cette mission. Assis dans la navette en direction du Nexus, il essaie de mémoriser au mieux chacun des visages concernant leur opération. A savoir celui de Farnis, et du type qu’ils vont devoir surveiller. Il se tourne ensuite vers Charlie, juste à côté de lui. « Ton fameux contact, il a pu avoir des infos sur Farnis. Plus récentes que celles de Garviel ? » Autant  Eobard avait une certaine idée des compétences du chasseur de primes, autant Farnis était une inconnue dans l’équation. Et il n’aime pas les inconnues dans ce genre.

Après avoir écouté la réponse de son soldat, Eobard débarque de la navette, désormais dans le hangar. Par chance, et grâce à quelques contacts, Charlie et lui ont pu s’équiper d’un équipement léger, au cas où les choses dégénèrent. Il faut bien ça pour affronter un chasseur de prime suréquipé et très bien entrainé. Se frayant un passage à travers la foule, ils gagnent rapidement le lieu de rendez-vous, où les attendent les deux pilotes. « Bon, on est tous là. On commence ? » Autant ne pas perdre de temps, plus vite c’est terminé, plus vite ils vont pouvoir respirer. Sans compter qu’Eobard se sent tout de même pris par cette chasse à l’homme, et compte bien mettre la main sur ce Farnis et ses complices. En particulier car ça l’aidera à plaider la cause de Charlie. Garviel donne son accord et, geste qui surprend un peu le lieutenant bourru, prend Valéria par la main pour l’emmener avec lui. Esquissant un sourire, il adresse un clin d’œil complice à Charlie. « Quelque chose me dit que ces deux-là on enfin franchit un cap. Allez on va se mettre en position ! » Il conduit l’autre soldat jusqu’à l’endroit indiqué par les sources du pilote, et commence alors à balayer la zone du regard, cherchant leur cible. Après un regard vers Charlie, qui ne semble pas plus avancé. « Bon, t’es moins remarquable que moi, va poser quelques questions à l’accueil, savoir où il se terre. » La discrétion est de mise sur cette mission, et ce n’est pas du tout le point fort d’Eobard. Rien que son physique et son bras font qu’il est bien trop visible. Charlie aura l’avantage d’être plus difficilement décrit si leur cible demande des informations sur lui et tente de les envoyer à Farnis. Il contacte aussi Garviel, afin qu’il ne lance pas son exploration de vaisseau trop vite. Il ne reste plus qu’à espérer que le soldat reviendra avec quelques informations. Au pire, ils pourront tenter d’aller visiter un peu sa chambre s’il est absent.

MADE BY KA
❛❛ Lieutenant ; Escouade Tallart ; Damoclès ❜❜
avatar
ici depuis le : 19/02/2018
Messages : 60
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 22 Mai - 15:17
Chasseur sachant chasser
Ft Garviel, Valéria, Eobard






Les choses sont devenues plus compliquées ces derniers temps. La bonne nouvelle vient d'elle même, je suis toujours là, et non pas en cellule, ou hors de la Flotte. Vivant, dans une position certes plus délicate qu'avant, mais toujours apte à continuer la traque. Eobard est là, et nous n'avons quasiment échangé aucune parole depuis que le plan de Garviel à été mis en place. Je le trouve trop indirect d'ailleurs, ce déroulement d'opération et je ronge mon frein à regarder les gens naviguer dans le hangar pendant que les deux pilotes partiront, main dans la main visiblement, fouiller la navette. Ça ne manque pas d'ingéniosité, mais qu'est ce que c'est long... Le chef finalement brise la glace « Ton fameux contact, il a pu avoir des infos sur Farnis. Plus récentes que celles de Garviel ? ». Je garde tout d'abord le silence, les yeux fixés sur les gens venus ici chercher un peu de réconfort, ou absorbés par leur travail. Je n'aimais pas parler de Swann, moins elle était citée, plus elle était en sécurité. "J'ai une femme, que je recherche, qui a eut un différend avec Farnis. Ses propos nous mènent à penser qu'elle a travaillé avec lui sur quelque chose de pas très clair. Il y a également l'officier qui a permis la réaffectation de Farnis que l'on compte rencontrer à mon retour." Je restais plutôt vague mais c'était des informations importantes. Pourtant, je savais pouvoir les lui confier sans risquer plus que ce qu'il savait déjà sur moi désormais.

« Bon, t’es moins remarquable que moi, va poser quelques questions à l’accueil, savoir où il se terre. » Ca, c'est sûr, la plupart des gens ici étaient moins remarquables qu'Eobard. La réputation de l'homme n'était plus à faire, et quand le leader venait poser des questions, ce n'était jamais par hasard. Il valait mieux qu'un visage inconnu sur le Nexus se prête au jeu. Je n'avais pas beaucoup de chance avec les gens de l'accueil, le dernier j'avais bien failli lui faire avaler son ordinateur alors il faudrait y aller avec des pincettes, en trouvant un mensonge suffisamment convaincant.

Je m'approche de la femme qui tient le comptoir. Elle a l'air accueillante, c'est un bon début. Je décide de mettre toutes les chances de mon côté et arbore un sourire au moins aussi convaincant que le sien. Je vais la jouer homme pressé un peu perdu.

"Bonjour, en quoi puis-je vous aider?" Sourire, yeux pétillants, soit elle aime beaucoup son travail, soit elle aime bien le client. L'un dans l'autre, la situation m'arrange. "Bonjour, Je fais partie de l'équipe chargée de vérifier la navette qui a été enregistrée hier pour réparation. L'ennui c'est que nous devons procéder au contrôle avec la présence du pilote. Est-il passé s'enregistrer par ici? Un demi-mensonge. La procédure concernant le contrôle des navettes à l'arrivée et au départ se faisait habituellement en présence du pilote (ou du technicien) de la navette. La femme prit un air désolé avant de répondre. "Le pilote ne s'est pas encore enregistré ici, il n'est venu que rapidement confirmer sa présence avant de repartir." Évidemment. En faisant cela, il s'assurait ne pas risquer de poursuites, ayant eut "L'amabilité" de faire la moitié du job, à savoir se faire connaître à l'accueil. La même stratégie que moi de l'homme pressé de faire son boulot sans déranger. "Vous ne sauriez pas ou je peux le trouver, il n'a pas dit où il allait se reposer?" "La plupart des hommes en escale vont au Planet, c'est un bar qui longe le quai... j'y vais après mon service, si vous vous perdez." Je rougis avant de répondre. "Je vous remercie, si je me perds, je saurais où me renseigner." Je pars sans demander mon reste et indique le bar à Eobard. Deux soldats perdus la-bas, c'était déjà beaucoup plus naturel.

"On va avoir un problème, on va se rendre la-bas pour notre couverture mais je doute que notre cible est "oubliée" de s'enregistrer pour aller boire un verre."
. Il le savait comme moi, cela signifiait que Garviel et Valéria allaient se retrouver nez à nez avec notre homme. Il ne faudrait pas trainer là-bas, faire un tour, prendre la température, et rejoindre nos partenaires le plus vite possible. Avec un peu de chance, quelqu'un la-bas aurait quelques infos que nous n'avons pas sur l'identité du fameux pilote de navette.

❛❛ Intervention ; Escouade Tallart ❜❜
avatar
ici depuis le : 11/01/2017
Messages : 120
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
》Pioneer's Legacy. :: × Zone RP × :: ↪ Le Nexus :: Zone de Detente-