AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 LIAM ▬ consume.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liam Parrish
❛❛ Sniper Echo ❜❜

avatar

Date d'inscription : 28/01/2017
Messages : 12

MessageSujet: LIAM ▬ consume.   Sam 28 Jan - 23:28

Liam Parrish

▸ Nom : Parrish. Le nom d'un père que tu n'as jamais vu, jamais connu ni même reconnu en tant que tel mais dont ta mère aura fait l'apologie jusqu'à son dernier souffle. ▸ PRÉNOM : Liam. C'est simple. C'est court. Rapide. Facile à retenir et à prononcer. C'est tout. C'est juste un prénom. ▸ SURNOMS : Aucun en particulier, libre aux autres de t'en choisir un .. à condition de ne pas tomber dans le ridicule. ▸ Age : Trente & un ans. Le temps passe, les jours s’enchaînent et la vie sur toi se déchaîne. ▸ RACE : Humain. Tout ce qu'il y a de plus banal, de plus normal. ▸ Situation familiale : Tu n'as jamais connu ton père. Tu ne sais pas s'il est mort, ou s'il est simplement parti. Tu as vécu une grande partie de ta vie aux côtés de ta mère, avec ton jeune frère ... aujourd'hui, elle est morte et ton frangin est tout ce qui reste de ta famille. ▸ Orientation : Hétéro. Les mecs et autres bestioles de la galaxie, c'pas ton truc. ▸ Métier / Grade : Soldat, tireur d'élite. C'est tout con, c'est tout simple. Une fourmi dans une fourmilière. ▸ Vaisseau : L'Endurance. Un transporteur, forcément. Là où tu avais le plus de chances d’atterrir, sans doute. ▸ Depuis : 2 ans. Seulement, oui. Disons que tu n'aurais jamais penser être soldat un jour ... une vie simple, en gardant les pieds collés au sol t'aurais parfaitement convenu, mais le destin en a décider autrement. ▸ Avatar : Sebastian Stan.

↪️ Caractère.

Impulsif : Tu as tendance à très peu réfléchir avant d'agir, c'est un de tes plus grands défaut, comme l'une de tes plus grandes qualités d'ailleurs. Tu ne perds tout simplement pas de temps ... et certaines situations, plus précisément quand elles touchent ta famille ou des personnes qui te sont chères te poussent à être très sanguin de nature. Secret : Tu parles très peu de toi, de ton passé, de ta famille. Sur l'Endurance, et même au sein de ton équipe, personne ne peut affirmer réellement te connaître. Concentré : Rarement distrait. Tu sais garder en vue un objectif et c'est, tu le sais, un atout à ton poste de tireur d'élite. Tenace : C'est que pour te décourager, et venir à bout de ta personnalité ; il faut y aller fort. Tu es ce qu'on appel un coriace, qui d'ailleurs crains très peu la douleur. Suiveur : Tout le contraire d'un meneur, tu n'es pas taillé pour diriger, mais pour obéir, suivre les ordres. Ta place est celle qui te conviens le mieux. Tu n'aspires pas à prendre du grade, ou même de l'importance. Loyal : Bon d'accord, ce n'est pas entièrement vrai. Disons, que tu es loyal envers ta famille, ton frère plus précisément. Tu es quelqu'un de fidèle. Mais tu es près à trahir certaines personnes, si cela te permet d'en protéger d'autres. C'est ce que tu fais à bord de cette flotte, pour ton petit frère. Réservé : Tu n'es pas très bavard, pas très éloquent, tu passes le plus clair de ton temps à l'écart des autres, tu discutes peu, tu ne parles jamais pour ne rien dire.

Et aussi ... Tu es quelqu'un de courageux qui sait aller aux devants du danger. + Tu es têtu, buté, en clair lorsque tu as quelque chose en tête ; rien ne t'arrêtes. + Tu as en horreur les gens pour qui tu travailles, malheureusement, tu te forces à continuer pour préserver la vie de ton frère. + Si un jour tu t'en sors ... tu sais bien que jamais tu ne retourneras sur ta planète. + Tu te fiches des conflits de la Galaxie. Tu n'es pour personne, tout ce que tu veux c'est protéger ta vie et celle de Joshua, ton frère. + Tu es .. un peu brusque, parfois. Loin d'être diplomate. +

↪️ Histoire.

« Si ton père était là ... » Blablabla. A partir de là, tu as tout simplement cesser de l'écouter. Tu ne bouges pas, tu restes assis là, à table en face de Joshua mais c'est comme si tu avais mis tes oreilles sur pause. Elles ne captent plus la voix de ta mère. A quoi bon ? L'entendre parler d'un père que tu ne connais même pas. Ça te sers à rien. C'est d'un inconnu qu'elle parle. Tu étais bien trop jeune, quand il a disparu … comme ça, du jour au lendemain. Tu ne te rappelles ni sa voix, ni son visage. C'est comme s'il n'avait jamais existé. Et pourtant, elle ne fait qu'en parler. Au moins une fois par jour. Peu importe qu'il soit mort, ou qu'il soit parti ; elle se met des œillères, elle parle de lui comme si c'était toujours son héros, l'homme de la maison. Alors que ça, maintenant, c'est toi. C'est toi, qui te fais une loi de la protéger, de la préserver et d'en faire tout autant pour ton jeune frère. C'est toi, qui malgré ton jeune âge parcours les rues de la grande cité pour trouver du travail, un peu d'argent et de quoi manger tous les jours. Ta mère … elle est un peu dérangée, diront certains. Toi, tu préfères dire que c'est quelqu'un de fragile. En réalité, elle est tout bonnement cinglée, c'est ça la réalité. C'est bien pour ça que tu dois gérer. Elle est incapable de travailler, et si tu ne donnes pas du tiens, si tu ne travailles pas, si tu n'essaie pas de dénicher des jobs – parfois à la limite de légalité – pour payer les factures, les frais, et acheter à manger : c'est la rue qui vous attends. Et tu t'y refuses. Avant, vous aviez une maison. Rien de bien fou. Juste une maison de quartier qui ne payait pas de mine et qui en réalité, tombait en ruine, mais c'était déjà bien trop pour vous trois. On vous en avait jeter. Ou plutôt, un homme était venu un beau matin. Il avait agiter un chèque, une somme dérisoire mais qui t'avais paru mirobolante à l'époque, pour acheter la maison. Tu avais accepter, et maintenant vous étiez tous les trois entassés dans ce petit appartement, presque tout en haut de ce building dépassé. La maison ? Elle avait été démolie dés le lendemain de la vente et aujourd'hui, c'était un immeuble plein de bureaux qui trônaient là où tu étais né. « Je vais travailler. » Un soupire, un sourire. Tu embrasses le front de ta mère, tu lances un regard à ton frère … lui, il n'a qu'a veiller sur elle. Tu ne lui demandes rien. Tu te débrouilles, après tout …


« Mais t'étais où, enfin ? » Tu hausses le ton. Et pourtant, rarement tu l'as fais pour t'adresser à Joshua. Pratiquement jamais, en fait. Mais là … là, c'est grave. Tu ne lui demandais pourtant pas grand chose. Tu t'arranges pour qu'il suive ses études un minimum, il étudie, il n'a que ça à faire. Ça, et garder un œil sur votre chère mère, à la maison. Et même ça, il n'est visiblement pas fichu de le faire. Tu es rentré plus tôt, et il n'était même pas là. Tu as fouiller toute la maison, et tout ce que tu as trouver … c'est votre vieille mère, à l'agonie dans son lit. Trop de médicaments. Sans doute. C'était son vice. Elle en abusait, ou alors, elle n'avait simplement plus conscience des doses à prendre, et de celles qu'il ne fallait surtout pas dépasser. Elle t'avait sourit, avant de s'éteindre, et ton frère était rentré deux plus tard. « Tu devais la surveiller. » Le ton des reproches, maintenant. Bon sang, c'est vrai à la fin ! Tu ne peux pas être partout. Tu ne peux pas veiller sur eux, rester à la maison et les faire vivre. Tu ne peux pas te couper en deux, Liam. Tout ça, c'est trop pour toi. Tu avais besoin qu'il t'aide un peu, et tu pensais qu'il le savait. « Je suis juste sorti faire un tour ... » Un tour. De deux heures, sinon bien plus. Une journée entière, en fait. Tu n'étais pas dupe. Alors tu te lèves, et tu t'approches. Et subitement, tu le pousses. Elle est morte. C'est pas rien. « Tu devais … rester ici ! C'est pas compliqué, Josh ... » Bien moins que de courir après le boulot, en tout cas. « Oh monsieur Liam, le parfait … t'es jamais là, tu t'en fou. Tu sais pas l'horreur que c'est de rester enfermé tous les jours avec elle ! » Voilà qu'il hurle. Et tu lis la colère dans son regard. La rage. « L'entendre se plaindre, de parler de son mari, se lamenter et puis subitement, exploser et lancer son repas à travers la pièce … tu sais pas Liam ! Tu vois pas ! Tu fuis comme un lâche ! » … C'est vrai. Bien sur que c'est vrai. Tu trimes, tu bosses mais au final, tu ne vois rien du malheur qui agite ton propre foyer et c'est mieux comme ça. Tu laisses cette charge à un autre, à ton frère et visiblement, il n'a jamais eu les épaules assez solide pour porter ce fardeau. Alors tu souffles. Tu soupires. Tu approches encore et tu viens le serrer contre toi. « Y'a plus que nous deux maintenant … c'est fini, Josh. Y'a plus que nous deux. »


« Dans quoi est-ce que tu trempes, Josh ? » Tu t'inquiètes. Maintenant que votre mère n'est plus là, ton jeune frère ne se sent plus obligé de rester à la maison. Tu sors. Il sort. Tu ne sais pas où il va, après tout vous n'avez qu'un an d'écart environ, il est aussi majeur et normalement aussi responsable que toi, alors tu ne questionnes pas. Du moins, tu ne le faisais pas jusqu'à maintenant. C'est qu'il revient tard, parfois maintenant. Parfois, il ne rentre pas du tout d'ailleurs. D'autres fois, il rentre, mais il rentre amoché. Alors, des questions tu t'en poses. Tu t'en poses beaucoup. Parce que ton frère c'est tout ce qu'il te reste. Il est ta seule famille, et tu y tiens. « Je bosse. Je ramène de l'argent. Point. » Ah. Ouais. C'est comme ça alors … Tu souffles. Tu soupires lourdement. Bosser, ouais. Mais dans quoi ? Avec qui ? « Et tu fais quoi exactement ? » Un sourire s'étire sur ses lèvres alors qu'il se laisse tomber sur le vieux fauteuil du salon. Tu es bien curieux, tout à coup, et tu en as bien conscience. Mais tu sais qu'il merde. Tu t'en doutes. Et tu veux l'empêcher de risquer sa peau pour quelques billets de plus. « Quoi, tu veux me faire la morale ? » Ah. C'était peut-être un peu prévu au programme, en effet. « Oublie. Toi non plus tu choisis pas toujours des boulots très clean ... » C'est vrai. Mais rien de bien dangereux. Tu ne risques pas grand chose, du moins, tu ne risques pas ta vie. Toi. « Si c'est dangereux arrêtes toi, Josh, ça en vaut pas la peine. » Il ricane. Ton frère à bien changer depuis quelques temps. Tu le vois. Tu le sens. Il se lève. Il avale une gorgée de la bouteille d'alcool qui traîne sur la table. « C'est pas tes affaires. » lance t-il simplement. Et voilà qu'il s'éloigne maintenant. Il sort de l'appartement en prenant bien soin de claquer violemment la porte, faisant céder le vieux cadre accroché au mur. Ce dernier glisse sur le sol, il éclate en morceaux. A l'image de ta famille, tiens. Et naïvement tu hurles, tu appelles. « Josh ! Joshua ! »



« J'ai pas été assez clair, peut-être ? » D'un revers de la main, tu viens maladroitement essuyer le sang qui s'écoule de ton nez. Depuis combien de temps ils sont là ? Des heures ? Non. En fait, ça fait à peine quinze minutes. Mais c'est un quart d'heure qu'ils viennent de passer à cogner sur le coin de ta tronche. Poings. Pieds. Dans le nez, les côtes. Ton corps est un hématome géant. « Tu vas obéir. » Tu ne les connais même pas ces gars là. T'as jamais rien eu à faire avec eu, mais tu as bien vite compris d'où venait ces ennuis là … Voilà plusieurs semaines que ton frère n'est pas rentré. Tu l'as chercher partout. Tu as l'impression d'avoir parcouru toute cette foutue planète, sans succès. « Ton frère à des ennuis, et si tu ne veux pas qu'il finisse en pièces détachées … tu vas bosser pour nous. » Bosser pour eux … tu ne sais pas en quoi consiste leur fameux boulot. Mais c'est de Josh qu'il s'agit. Et pour Josh, tu ferais quasiment n'importe quoi. Même si c'est un crétin. « Ok ok … ça va j'ai saisis … qu'est-ce que je dois faire ? »



Des semaines. Des jours. Tu n'en voyais pas le bout. On ne t'avait même pas donner de nouvelles de ton frère. Ces gens … ils s'étaient contenter de faire de toi une machine. Ou presque. Des entraînements, tous les jours. Des entraînements militaires. Corps à corps. Tir. Parcours. Tests de résistance. On t'avait évalué, on t'avait jaugé. Et bizarrement, il ressortait que tu étais plutôt bon tireur. Alors on t'avait perfectionné, et on avait fait de toi un bon tireur. Capable de tirs de précisions. Un sniper. Un tireur d'élite. En un temps record. A la dur. « On t'envoie en mission, Parrish. Sois sage. » C'est tout ce qu'on t'avait balancer, avant de te jeter dans une navette. Et puis, tu avais rejoins cette flotte, ce vaisseau. Tu étais passer devant pas mal de monde, avant d’atterrir devant ce gars là. Au beau milieu de l'Alliance, c'était un Rahirien pur et dur. Un traître pour tous les gens qu'il côtoyait au quotidien, mais bien sur, il cachait bien son jeu. « Maintenant tu bosses pour moi. Tu fais ton job, et quand je te le demande, tu me racontes tout. Quand j'ordonne, tu obéis. C'est moi, ton boss ici. Et si tu refuses, tu finis dans l'espace … et ton frangin avec. Vu ? » Voilà, comment tout avait commencé. Voilà, comment tu en étais arrivé là. Voilà comment tu étais devenu soldat. Comment tu t'étais retrouvé à la place du traître, dans une unité de soldat … bossant pour l'Alliance, mais pas tout à fait.

↪️ IN REAL LIFE.

▸ Pseudo : Ka'. ▸ Ici grâce à : Andal, toujours. ▸ Mon avis sur le forum : ... *soupire* ▸ Le mot de la fin :  :stp:


_________________
I have kissed honey lips, Felt the healing finger tips. It burn like a fire, This burning desire. I have spoke with tongue of angels, I have held the hand of the devil. It was warm in the night, I was cold as a stone. But I still haven't found what I'm looking for.


Dernière édition par Liam Parrish le Dim 26 Fév - 16:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garviel Vector
❛❛ Cobalt Leader ; Damoclès ❜❜

avatar

Date d'inscription : 10/01/2017
Messages : 112

MessageSujet: Re: LIAM ▬ consume.   Lun 30 Jan - 20:12

Félicitations !

Voilà j'ai vu, j'ai lu, j'ai validu. Tchao.
Bon, en gros. GG à toi, ta fiche est désormais validée, tu peux te lancer dans l'aventure ! Mais ... Parce qu'il y a un "mais", avant ça, tu as encore quelques formalités à accomplir et pour t'aider à en venir à bout, voici quelques liens qui te seront bien utiles. Encore bienvenue à toi, amuses toi parmi nous.

Bottin ! & oui. Si tu as un avatar réel c'est , pour le semi-réel c'est ici !
Fiche de liens. Toujours utile et importante cette fiche ! Tu peux créer la tienne dans ce coin.
Scénarios. Si l'envie te viens de créer un ou plusieurs scénarios ; c'est là.
Flood ! Uniquement pour le flood. C'est !
▬ Et puis n'oublie pas la CB. :stp:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
LIAM ▬ consume.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liam L. Gibbs [ Terminé ! ]
» Liam comme dans...Liam !
» (M/LIBRE) LIAM PAYNE.
» Ultimatum [PV Noëliam ; Nessa]
» LIAM SHARP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
》Pioneer's Legacy. :: 
Registres de la FEA
 :: ↪ Fiches du personnel :: Fiches validees
-
Sauter vers: