AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Falling Skies - (Ft Jahel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Garviel Vector
❛❛ Cobalt Leader ; Damoclès ❜❜

avatar

Date d'inscription : 10/01/2017
Messages : 112

MessageSujet: Falling Skies - (Ft Jahel)   Mar 21 Mar - 20:40

Falling Skies

"Ici groupe de reconnaissance deux, rien à signaler, l'escorte peut repartir !" Je jette un dernier coup vers les hommes de l'exploration en dessous de moi avant de confirmer par un simple clic dans la radio. Après un coup d’œil à mon plan de vol, je prend al direction de la fin de ma ronde. Depuis trois jours l'Hyperion et l'Alizée sont en orbite autour d'une planète remplie de forêts, montagnes et étendues d'eaux, et la FEA espère y trouver des ressources abondantes. Les premiers rapports ont même indiqués l'absence de vie intelligente et peu de bestioles dangereuses, bref un paradis pour l'Alliance. Mon escadron a donc été déployé pour apporter un soutien aérien aux explorateurs et soldats au sol. Mais tout mon être ne peut s'enlever l'idée qu'il y a une couille dans le pâté. Déjà rien que d'être envoyé en solo au lieu des duos habituels ne me plait que très peu. Sans parler de la solitude, c'est surtout le sentiment de vulnérabilité qui me gêne terriblement. Mais voilà, la planète étant jugée sûre la FEA a décidé de faire des économies de carburant en ne déployant que la moitié du soutien aérien recommandé. Dans un énième soupir je me dirige vers le flanc d'une énorme montagne vers laquelle se dirige normalement un groupe de l'exploration de l'Alizée. En gros je dois juste faire un passage pour m'assurer qu'il n'y a rien de trop dangereux et repartir. "Ici Cobalt Leader, j'entame mon dernier passage avant la relève, retour prévu dans une heure et demi environ." L'officier des communications accuse réception, et me voilà parti pour près de deux heures en solitaire.

Il me faut une bonne demi heure pour atteindre la montagne, j'entame ensuite de la contourner ce qui est censé me prendre encore trente minutes. Mon affichage tactique m'indique la présence de l'escouade d'exploration de l'Alizée à environ vingt minutes de là, tout va bien donc. Je vais pouvoir aller me vautrer dans mon lit dès mon retour sur l'Hyperion. Un éclair lumineux ?! On aurait dit un miroir, où est-ce un effet d'optique? On ne sait jamais à quoi s'en tenir sur ces mondes étrangers. J'effectue un nouveau passage de contrôle à plus basse altitude pour vérifier. Et c'est là que mon sang se glace. Dépassant à peine de la roche, une sorte de batterie anti-aérienne. Elle m'a en pleine ligne de mire, si elle ouvre le feu je suis très ... Je vois la fumée sortir de l'arme avant même de sentir l'impact. L'instant d'après mon appareil part en vrille, fumant et en flamme. Seul mon réflexe de virer en catastrophe m'a permis d'éviter d'être désintégré sur le champ. Cependant ma survie n’est pas garantie. Je malmène les commandes pour arrêter la vrille sans pouvoir toutefois réussir à redresser, je vais me crasher, je ne peut rien y faire, à part amortir l'impact. Mon CS dévale le flanc de la montagne à toute allure et les arbres de la vallée se rapprochent dangereusement. Je tire de toute mes forces sur le levier tout en tentant quelques manœuvres désespérées alors que le sol se rapproche inévitablement. Je parcours encore quelques kilomètres avant de me crasher dans un grand fracas, et tout devient noir.

L'odeur de brûlé et la toux me font sortir de l'inconscience. Ma tête me fait mal, je sens un liquide gluant sur mon visage et mon côté gauche me fait atrocement souffrir, mais je suis vivant. C'est déjà un bon point. L'espoir revient même en voyant que ma radio fonctionne encore. A ceci près qu'après plusieurs tentatives, impossible de contacter qui que ce soit. Je me tord tant bien que mal, j'ignore combien de temps je suis resté inconscient, la moitié de mon appareil est dévoré par les flammes, et le réservoir sera bientôt touché, et la .. BOUM ! Ma tentative de m'extraire du cockpit s'avère malheureusement innutile, mes jambes sont bloquées par l'avant de l'appareil qui s'est plié vers l'intérieur, et mon cri de douleur indique clairement que j'ai quelque chose de cassé ou autre chose d'aussi peu encourageant. Bref, c'est vraiment la merde.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jahel Jeager
❛❛ Oméga ❜❜

avatar

Date d'inscription : 13/01/2017
Messages : 51

MessageSujet: Re: Falling Skies - (Ft Jahel)   Mar 21 Mar - 21:48



"falling skies"

Garviel & Jahel



« Goûte moi c'machin. » Ton équipière te lance un drôle de regard, puis, elle prend entre ses mains l'étrange fruit … légume … baie (?) que tu lui tends pour l'examiner sous toutes les coutures. Affreusement peu engageant, et ça tu le sais. Pourtant, toi, ça ne t'as jamais effrayé et forcément, ça fait déjà deux que tu croques et ce malgré la couleur brunâtre, et l'aspect un peu visqueux de la peau … à croire que ces choses sont pourries, et pourtant. « C'est bon, hin. » Encore un regard dubitatif, et voilà qu'elle balance ton fruit à travers la forêt. « Tu vas encore être malade. » Meh. Non, d'abord. Il a bon goût malgré sa tronche. T'es presque certaine que celui là était réellement comestible. Presque, oui. Du coup, tu soupires en cueillant un nouveau truc au passage. Rouge cette fois, nettement plus joli que l'autre. « Jeager, arrête de bouffer ! » Té. Cette fois, c'est l'Oméga que ton escouade qui te cause. Tu l'aimes bien le vieux, mais faut avouer que tu le trouves un peu rabat joie sur les bords. Faut bien que tu t'occupes, toi, tu aimes l'action. Si tu es là, c'est pour courir à travers une jungle, une forêt, échapper à des bestioles effrayantes, et finir par les traquer, les tuer, et les bouffer. Marcher tranquillement sur un sentier en attendant que ça passe … c'est pas tellement ton truc alors forcément, tu causes un peu trop, tu manges aussi, tu t'agites. Tu peux même pas spammer les communications pour ne rien dire, toute ton équipe est là progressant en file indienne jusqu'à cette fichue montagne histoire de vérifier qu'il n'y a rien … Bien sur qu'il n'y a rien ! Cette fichue planète est vide. Désespérément vide de toute intelligence, civilisation et monstres. Rien d'autres que des rats et des écureuils. Des bouffeurs de fruits secs. Comme toi.

Énième soupire. Énième regard noir de la part de tes équipiers. Tu souris, un peu moqueuse en réajustant ta radio pour écouter ce qui se dit. Y'a pas grand monde aujourd'hui. La planète est sûre, parait-il. Aucunement besoin de déployer toute une armée. Alors tu n'entends pas grand chose non plus. Rien que l'officier des communications qui vient rappeler votre objectif, encore, et qui annonce que pour le moment, tout est sécurisé. La poisse. Toujours pas d'action. Rien qui bouge. « Bon sang, ça fait des heures qu'on traîne dans le coin, c'est quand qu'on rentre ? » Ouais, parce que si c'est pour ne rien faire d'intéressant, autant se rentrer sur l'Alizé pour se poser et boire un coup, en face d'une bonne assiette. « On rentrera quand on aura fi-- » Ah. Voilà qu'il stoppe net dans son élan le vieux. Tu le fixes, attendant la suite en croisant les bras sur ta poitrine alors que lui regarde le ciel. « Bah quoi chef, y'a un piaf qui vous fait de l'ombre ? » Alors à ton tour, tu lèves les yeux … et maintenant que tu le vois, tu l'entends aussi. Cet appareil qui vole à basse altitude, et qui semble aller plus lentement qu'a la normale. Tu plisses les yeux, observant quelques secondes son manège … avant cette détonation. Tu sursautes sur le coup. Et puis tu restes figée, en voyant le chasseur partir en vrille, en flammes. « Il était de chez nous celui là, non ? » Bien sûr que oui, Jahel enfin. Il est censé n'y avoir que vous ici … et pourtant. « Visiblement, c'est pas si sûr que ça dans le coin ... » Et ta remarque, semble enfin faire réagir ton Oméga, ce dernier s'agite. Semble essayer de retrouver un visuel sur le chasseur abattu, en vain. Tout ce qui est visible maintenant depuis votre position, c'est cette colonne de fumée noire. Il n'est pas bien loin, mais quand même. « J'vais prévenir l'Alizé, va falloir aller voir … mais on peut pas -- » Et cette fois, c'est toi qui lui coupe la parole, et attrapant ton arc. « Vous fatiguez pas, j'vais voir. On reste en contact. » Bien sûr personne ne va te retenir. Non seulement parce qu'ils sont tous sans doute trop heureux d'avoir les oreilles au repos, mais aussi et surtout parce qu'il faut bien le faire et que dans cette escouade, la tête brûlée c'est toi et pas un autre. Tu agites la radio, tout en éloignant, pour signifier que tu gardes le contact quoi qu'il arrive, et puis tu te mets en route rapidement. Forcément, tu progresses vite malgré le terrain. Par habitude. La forêt ne t'effraie pas et tu as de l'endurance, si bien qu'il ne te faut qu'une dizaine de minutes pour atteindre le site du crash. Tu remontes ton cache poussière sur ton visage, avant de t'approcher de la carcasse en feu. Le CS est dans un triste état, et tu doutes de la survie du pilote … avant d'entendre un cri. Ah. Bah finalement. Tu cours alors pour rejoindre ce qui reste du cockpit et tu t'agenouilles pour y jeter un œil. Et effectivement, il est vivant. Le crâne en sang. Le regard mi-absent, mi-paniqué … mais vivant. « Salut. » lances-tu. « Ça va là dedans ? » Bon ok, il ne va visiblement pas bien mais autant essayer de détendre l’atmosphère, surtout qu'en observant bien la situation, tu sens que ça ne va sûrement pas aller en s'améliorant. « Tu parles d'une journée de merde, hin. » T'es familière, en plus. Comme toujours tiens. « Bon … tu peux bouger de là ? » Tu te penches un peu en avant … et visiblement … « Non … bon. » Mh. Tu te faufiles légèrement dans ce qui reste de cockpit. C'est étriqué ces machins, bon sang. T'as jamais compris comment on pouvait passer des heures dans ces boîtes de conserve d'ailleurs. « Désolée, tu me feras bien un peu de place ... » Pas le choix, t'façon. Tu te glisses jusqu'au siège, dans un triste état et déjà à demi détaché du reste de l'appareil, sous le choc et puis, tu fouines un peu dans l'une de tes poches pour y trouver un couteau avec lequel tu entreprends de bricoler, pour déboulonner l'ensemble. Tu luttes un peu dans un premier temps, un peu occupé aussi à surveiller le carburant qui s'écoule un peu partout. « Bon … une fois que j'aurais virer ça … va falloir faire vite. Vu ? » Faire vite, Jahel ? Sa jambe est écrabouillée. Et tu lui demandes de faire vite. Mh. Tu t'acharnes sur le dernier boulon … et aussitôt qu'il cède, tu recules. « Désolée mon grand, mais c'est pas terrible chez toi. » Tu lui tends alors une main, sur laquelle tu tires de toutes tes forces pour l'extirper du chasseur prêt à exploser.

Code by Sleepy

_________________
savage
It’s all fairytales… Don’t go down this road, you know where it leads. It’s the only thing that makes sense to me now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garviel Vector
❛❛ Cobalt Leader ; Damoclès ❜❜

avatar

Date d'inscription : 10/01/2017
Messages : 112

MessageSujet: Re: Falling Skies - (Ft Jahel)   Mer 22 Mar - 17:21

Falling Skies

« Salut. » Mon cœur manque un battement de surprise. Quelqu'un ici ? « Ça va la dedans ? » Aussi bien que quelqu'un qui viens de se crasher … Mais je suis encore trop sonné pour prendre le temps ne serais-ce que d'ouvrir la bouche. Le temps de me remettre de mes émotions et de constater que le jeune femme qui se tiens devant moi fait parti de la FEA, me voilà un peu soulagé. « Tu parles d'une journée de merde hin. » J'arrive à esquisser un sourire, mais elle ne me laisse pas le temps de répondre quoique ce soit, un vrai moulin à parole. J'ai à peine le temps de formuler une pensée qu'elle enchaîne déjà. « Bon … Tu peux bouger de là ? ». Encore une question à la réponse évidente, mais n'allons pas froisser mon sauveteur, un coup à ce qu'elle me plante là, c'est déjà assez étonnant qu'on soit venu me chercher aussi vite. « Non, je suis coincé ». « Non … bon. » C'est à peine si elle a entendu ma réponse, mais ça me fait sourire, et ça fait mal quand je souris, je dois avoir une lèvre fendue. Du coup je réfléchi à comment me sortir de ce merdier alors qu'elle s'affale à moitié contre moi en entrant dans le cockpit, enfin ce qu'il en reste, c'est à dire encore moins de place qu'en temps normal. Le mouvement me fait me tordre un peu et relance ma douleur à la jambe. « Désolée tu me feras bien un peu de place ... » Ben tiens de toute façon j'ai pas vraiment le choix. Je prend mon mal en patience, et bon sang ce que ma jambe fait mal. J'arrive néanmoins à rétorquer sur un ton charmeur, ou du moins ce qui s'en approche vu la tronche que je tire. « Une secouriste aussi mignonne que toi est toujours la bienvenue dans mon cockpit ! J'ai la proximité qu'on y trouve.» C'est ça, parfait, chercher à se prendre une baffe en plus du reste aidera, superbe stratégie. Quoiqu'il en soit elle a rapidement trouvé la bonne méthode pour m'extirper de là, même si elle ne me réjouie guère. Déboulonner le siège annonce forcement une chute, et j'en ai eu ma dose. L'odeur de brûlé semble aussi s'accentuer, n'augurant rien de bon, et les paroles de ma sauveuses ne vont pas pour me rassurer. « Bon … une fois que j'aurais viré ça … va falloir faire vite. Vu ? » En gros, magne toi le cul ça va péter. Je la dévisage et fait un signe de tête pour lui annoncer que je suis prêt. J'ignore dans quel état est vraiment ma jambe, mais je n'ai plus tellement le choix, il va falloir faire avec. « Désolé mon grand mais c'est pas terrible chez toi. ». J'attrape la main qu'elle me tend, en évitant de me rétamer au sol lorsque le siège bascule et m'extirpe enfin de ma prison. « Bah, faut voir ça quand c'est mieux rangé, ça claque beaucoup plus ! »

Au moment de sortir j'attrape par précaution mon fusil léger dans le compartiment secret puis nous courons le plus loin possible, par chance ma jambe n'est pas cassée mais une entaille longue d'une bonne douzaine de centimètre la parcoure sur la longueur. La combinaison étant assez étroite, elle a permis d'éviter que je ne perde trop de sang aussi. Je boitille, aidée par la jeune femme, encore sur quelques mètres avant que nous soyons soufflés au sol par l'explosion du réservoir, et de mon appareil. C'est douloureux, mon corps est déjà courbaturé et meurtri de partout, et on est loin, très loin des secours. Je suis tout de même debout le premier, et aide tant bien que mal ma camarade à se révéler. Je pose une main sur son épaule pour lui parler. « Je te dois la vie il semblerait. Merci, vraiment, sans toi je serais cuit à point ». En plus je déteste la viande trop cuite. « Je suppose que tu fais partie du groupe d'exploration de la zone ? J'étais censé vous avertir s'il avait des anomalies … bon bah y en a une grosse. » Ouais, une très grosse, une putin de batterie anti aérienne assez puissante pour dézinguer mes bouclier d'un tir. Sans compter les artilleurs qui semblent bien formés.  Me revient en tête le brouillage des communications. « Au fait, mes communications étaient brouillés une fois au sol, les tiennes fonctionnent ? Ou alors on va devoir se démerder pour rentrer au camp ? » Mon esprit fonctionne déjà à toute allure pour élaborer un plan au cas ou mes craintes soient avérées. C'est seulement à ce moment là que les civilités d'usages me reviennent. « Ha, et heu je m’appelle Garviel, Leader de l'escadron Cobalt ! Et toi ? ». Si on est amené à passer plusieurs heures voir jours ensemble à fuir des chasseurs, autant le faire avec quelqu'un qu'on connaît non ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jahel Jeager
❛❛ Oméga ❜❜

avatar

Date d'inscription : 13/01/2017
Messages : 51

MessageSujet: Re: Falling Skies - (Ft Jahel)   Mer 22 Mar - 18:04



"falling skies"

Garviel & Jahel



L'odeur de la fumée vient chatouiller tes narines, provoquant chez toi une immense envie d'éternuer que tu réprimes pour te concentrer sur ta tâche. Étonnement, les boulons pourtant solides de cet oiseau en ferraille cèdent plutôt vite et tu te dégages rapidement du cockpit pour aider le blessé à s'en sortir à son tour. Bien entendu, ce n'est pas terminé. Hors de question de trainer à côté de la carcasse. Tout va exploser, et ça tu le sais. Lui aussi d'ailleurs, puisque malgré son évidente blessure à la jambe, il court aussi vite qu'il le peut avant d'être projeté au sol, tout comme toi par l'explosion. Tu atterris lourdement, très lourdement sur le sol rocailleux, écorchant ta peau par-ci, par-là. Tu souffles, et ouvres les yeux lentement pour t’apercevoir que l'homme est debout avant toi, et qu'il te tend une main que tu saisis avec précaution pour te relever. Alors. Oui. C'était moins une. Et tu soupires lourdement en fixant ce qui reste du CS .. totalement détruit. Tu grognes, avant de poser les yeux sur le pilote. « Ça va la tête ? » Oui, parce que c'est pas parce que t'as pas répondu, que t'as pas entendu son petit numéro de drague à deux crédits hin. Faut être cinglé pour penser à ça, alors que t'es à moitié coupé en deux et sur le point de frire. Enfin. Peu importe. Il se tourne dans ta direction, déposant sa lourde main sur son épaule écorchée … « Je te dois la vie il semblerait. Merci, vraiment, sans toi je serais cuit à point. » Sans doute, oui. Disons qu'il n'aurait pas fallu que tu prennes ton temps pour rallier sa position quoi … Mh. Tu hausses les épaules. « Bah au pire, j'aurais eu de quoi bouffer pour le dîner. » Ah bah bravo. Maintenant, tu vas passer pour une sauvage pas civilisée. Quoi que, ça change pas tellement de d'habitude ça. Faut l'avouer. « Mais de rien ! » Et tu ponctues ces quelques mots d'un sourire, histoire d'effacer ou du moins d'estomper cette histoire de cannibalisme un peu flippante. « Je suppose que tu fais partie du groupe d'exploration de la zone ? » Bingo. Si t'avais une image et une sucette, tu lui aurais sûrement offert. Juste l'image. Pas la sucette. Tu l'aurais manger. « J'étais censé vous avertir s'il y avait des anomalies … bon bah y'en a une grosse. » Ça alors. Tu ne l'aurais pas deviner toute seule. « Ouais j'imagine que c'pas une fiente de mouette qu'est responsable de c'carnage. » Forcément. C'est qu'il doit y avoir un bel armement là haut … et ça, ça veut dire que toi et lui, ainsi que le reste de ton équipe d'ailleurs s'ils ne se sont pas encore éloignés, êtes tous en potentiel danger de mort. Parfait ! « Au fait, mes communications étaient brouillées une fois au sol, les tiennes fonctionnent ? Ou alors on va devoir se démerder pour rentrer au camp ? » Mh. Les tiennes fonctionnent. Tu en es certaine. Tu écoutais encore cet idiot de responsable communications y'a pas vingt minutes alors … « Relax, ta radio doit être pétée. Regarde. » Tu montres la tienne. Intacte. Et tu en profites pour faire une démonstration de ton talent de squatteuse de canal. « Hé chef, ici JJ, j'ai récupérer le pilote … il est en un seul morceau. Fin. Presque. »Shhrt. Ah. Tu fronces les sourcils, tournant le dos au pilote pour cacher ta surprise. « Hé ho, vous m'entendez ? »Shhrt. Bon. « Bon, bah on va se démerder. » Lances-tu finalement en te tournant de nouveau. Des problèmes. Plein de problèmes qui vous tombent sur le coin de la tronche. Comme c'est plaisant. Ça vient casser l'ennui de la journée, tiens. Il va falloir redescendre de cette montagne. A pied. Et traverser cette grande forêt, pour aller plus vite. Celle que vous avez éviter en venant, faisant de ce fait un gros détour rien que pour avoir plus de visibilité. Par-fait. Là, au moins, tu seras dans ton élément. « Ha, et euh, je m'appelle Garviel, Leader de l'Escadron Cobalt ! Et toi ? » Ah oui, tiens. T'avais presque oublié le détail des présentations dans l'euphorie du moment. « JJ » dis-tu simplement, avant de te rendre compte que c'est assez … peu. « Jahel. Mais on m'appelle JJ. » Et puis toi, t'as pas de rang super badass. T'es juste une exploratrice parmi tant d'autres alors … pas la peine d'en rajouter.

Ton regard se tourne maintenant vers le bas. La forêt, et le chemin – si on peut appeler ça un chemin – à emprunter pour rentrer parmi les votre. C'est la meilleure des choses à faire de toute façon. Ton escouade à sans doute été rappelée, surtout si le vieux à réussi à transmettre l'info du crash. « Bon … Garviel, Leader de l'Escadron Cobalt, tu peux marcher ? » Ouais, faut que tu le saches avant de te lancer à travers la forêt. Faudrait pas que tu le perdes en route, ce serait dommage. « Faudrait peut-être … regarder cette jambe. » Ouais, sauf que t'es pas médecin. T'as des notions, hin. Mais pas des notions de la FEA. Style … t'as des notions de Katashan quoi. Un truc à base de plante et de violence. Quoi que t'as peut-être un bandage qui traîne. « Je dis ça parce que faut pas traîner … je sais pas pour toi, mais moi peu importe qui se planque là-haut ; je descendrais voir si le pilote, donc toi, est bien mort. Et on est bien d'accord, s'ils descendent ici, et qu'ils ne trouvent rien, ils vont envoyer des gens pour te chercher … et c'est pas bon. Tu piges ? Parfait. » dis-tu en lui balançant un fruit chelou, le même que celui que tu avais tenter de faire avaler à ton équipière. « Mange. »

Code by Sleepy

_________________
savage
It’s all fairytales… Don’t go down this road, you know where it leads. It’s the only thing that makes sense to me now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garviel Vector
❛❛ Cobalt Leader ; Damoclès ❜❜

avatar

Date d'inscription : 10/01/2017
Messages : 112

MessageSujet: Re: Falling Skies - (Ft Jahel)   Ven 24 Mar - 18:10

Falling Skies

« Oui j'imagine que c'pas une fiente de mouette qu'est responsable de c'carnage. » C'est qu'elle a pas la langue dans sa poche cette gente demoiselle, et un bon sens de la répartie. En revanche elle est loin de s'imaginer à quel point une fiente d'oiseau peut faire des dégâts, surtout quand ce machin à plume est encore plus gros que votre chasseur. Quand ça vous lâche sa merde en plein sur le pare brise, bah non seulement le choc risque de faire perdre la maîtrise de l'appareil, mais en plus on y voit plus rien. Ouais … j'ai un mauvais souvenir de ces saloperies sur une planète il y a quelques années. Enfin bref, c'est pas le moment d'en débattre alors je ne partage pas mon expérience, peut être plus tard autour d'un verre. « Relax, ta radio est pétée. Regarde. » Mouais, pas convaincu, même si j'aimerai me gourer. Ils ont obligatoirement brouillé la zone, c'est ce que j'aurai fait du moins. Je la regarde tenter, en vain, de contacter son escouade. « Bon, bah on va se démerder. » C'est bien ce que je craignais, pourquoi je me suis levé ce matin moi ? « On a pas trop le choix en effet, on ferai bien de pas trop traîner, déjà que je vais aller à deux à l'heure avec ma jambe et mes côtes passées au concasseur. » Après avoir tâter un peu, je me suis rendu compte que sans être cassées, mes côtes avaient du subir une grosse pression, tout les muscles de la zone sont endoloris. « JJ » Hein ? C'est un nom ça ? « Jahel, mais on m’appelle JJ » Ah oui c'est mieux en effet, ça claque déjà plus que JiJi, on aurait dit un nom de princesse là, comme le vieux dessin animé pour les gosses. Sérieux, j'ai vraiment ris uns ale coup sur la tête pour penser à ça alors qu'on risque de crever sous peu. Les présentations sont faites alors on va pouvoir avancer maintenant.

« Bon … Garviel, Leader de l'Escadron Cobalt, tu peux marcher ? » Elle se foutrait pas un peu de ma gueule là ? Passons, est-ce que je suis capable de marcher ? Il faudra bien, et puis la mécanique semble encore fonctionnelle, ça aurait pu être bien pire. « Je n'ai pas vraiment le choix de toute manière on va bien devoir bouger. Mais ça devrait aller, en boitillant un peu, le soucis c'est que je vais laisser des traces visible même pour le plus débile des bleus. Si on nous piste on va sûrement être rattrapés. » C'est surtout ce point qui m'embête en fait. Une fois qu'ils auront trouvé la piste ce sera une partie de plaisir pour nous tomber dessus. Sans compter que je pisse pas mal le sang, j'espère qu'il y a pas trop de prédateur dans le coin. « Faudrait peut être … regarder cette jambe. » Hum ? Pas faux, mais forcement, là où j'ai pensé à prendre mon arme, j'ai oublié la trousse de secours. « Je dis ça parce que faut pas traîner … je sais pas pour toi, mais moi peu importe qui se planque là-haut ; je descendrais voir si le pilote, donc toi, est bien mort. Et on est bien d'accord, s'ils descendent ici, et qu'ils ne trouvent rien, ils vont envoyer des gens pour te chercher … et c'est pas bon. Tu piges ? Parfait. » Oh je suis bien de son avis, et je n'ai pas envie de trop traîner. Son ton très familier me fait un peu grincer à la longue, sans doute à cause du choc et de la fatigue, mais elle est loin d'avoir tort. « Je pense pas qu'il y ait quelque chose de cassé, c'est juste l'entaille qui est large et profonde. Ma combinaison a pas mal empêché le sang de trop couler. J'ai oublié ma trousse de secours dans l'appareil par contre, ce serait le top si t'avais un Réparateur et un Scellement sur toi pour les premiers soin. Sinon bah on a plus qu'à se dépêcher encore plus de rejoindre des alliés. »

« Mange » J'attrape au vol l'aliment qu'elle m'envoie. Je n'ai pas très faim, et l'apparence du truc n'est pas très rassurante. Mais elle doit sûrement savoir ce qu'elle fait. Sans compter que j'ai besoin de reprendre des forces. Alors je croque dedans, et c'est pas si mauvais au final. Je laisse Jahel s'occuper de ma jambe tandis que je termine mon repas improvisé. Je saurais qui blâmer si j'ai des crampes d'estomac au pire. Quelques minutes plus tard, je me relève, prêt à partir. « J'imagine qu'on doit descendre non ? Je te laisse nous diriger, j'ai pas eu le détail du déploiement de ce côté là. » C'est aussi depuis notre abri relatif qu'est la forêt que je remarque un petit nuage de poussière et des éclats brillants. Ouais, cette fois c'est sûr, ils arrivent. Je me tourne vers ma camarade qui est plutôt concentrée vers notre trajet. « Ils arrivent, on doit avoir quinze, peut être vingt minutes d'avance sur eux en partant maintenant. On devrait gagner dix minutes peut être le temps qu'ils étudient l'épave. On a pas une grande marge, il va falloir faire vite. » La dessus, nous nous engageons dans la descente.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jahel Jeager
❛❛ Oméga ❜❜

avatar

Date d'inscription : 13/01/2017
Messages : 51

MessageSujet: Re: Falling Skies - (Ft Jahel)   Lun 3 Avr - 11:51



"falling skies"

Garviel & Jahel



Au moins, il ne fait pas la fine bouche. Bonne nouvelle. Bon point pour lui, aussi. Il croque dans le fruit sans même s'en plaindre et tu pourrais presque souffler de soulagement. Parce que clairement, tu as autre chose à faire que d'insister encore et encore. Il a perdu du sang. Donc des forces, et de l'énergie. Il faut qu'il mange pour en reprendre un peu, sinon, il n'arrivera jamais en bas et encore moins au camps, c'est une certitude. Bon. Un Réparateur et un Scellement … T'as jamais compris. Il s'était pas trop cassé la tête le type qui avait donner les noms aux dispositifs médicaux de la FEA. Franchement. Tu fouines dans l'une des pochettes de ton sac, normalement, tu as ce qui faut. C'est obligatoire, c'est comme ça même si toi tu ne fais jamais rien comme tout le monde, tu ne sers jamais de ce matériel que tu trouves tout simplement bizarre. Tu finis par venir t'agenouiller près du blesser, pour s'occuper de sa jambe aussi bien que tu puisses le faire et surtout, avec autant de délicatesse que tu puisses offrir ; c'est à dire pas beaucoup. Surtout que tu essaies de te dépêcher. « J'imagine qu'on doit descendre, non ? Je te laisse nous diriger, j'ai pas eu le détail du déploiement de ce côté là. » Té. De toute façon, t'es la plus apte pour ça. Le ciel et les mouettes, c'pas la même chose que le plancher et les vaches. C'est facile de survoler une forêt, beaucoup moins de la traverser à pieds au milieu des créatures hostiles. Du coup, tu ne fais qu'agiter la tête pour signifier que tu es ok avec ça. T'es même pas certaine de pouvoir réussir à le ramener avant qu'il ne s'écroule raide, mort, et vide de sang. « Bon … ça devrait tenir. » Un peu, du moins. Pas sûre. Au moins ça ne saigne plus, il évitera très certainement de dessiner une jolie piste bien claire pour vos poursuivants … quoi que. Il n'est sans doute pas aussi discret que toi. Il n'a sans doute pas non plus le pas aussi léger que le tien. Tu n'arriveras pas à t'en débarrasser si facilement, il va simplement falloir être plus rapide. C'est tout. « Il arrivent. » Tu lèves les yeux. Effectivement, le sol semble remuer pas loin. Et alors qu'il continue de causer, toi, tu ne l'écoutes déjà plus. Tu ramasses tes affaires, efface du pied quelques unes de vos traces de pas histoire de brouiller un peu les pistes et de ralentir leurs recherches, et puis tu t'engages dans la fameuse descente, te laissant glisser dans un premier temps sur le sol poussiéreux du flanc de cette petite montagne, avant de reprendre un peu d'aplomb et de te lancer à travers les arbres.

Forcément, vous êtes lents. Et ça traîne. Tu n'es pas aussi rapide que d'habitude, tout d'abord parce que tu n'es pas seule, mais aussi et surtout parce que derrière toi, tu traînes un blessé, autrement dit ; un boulet. Régulièrement, tu jettes un œil derrière, histoire de voir si rien, ni personne n'a entrepris de vous suivre de trop près. Puis, tu testes ta radio aussi. Plusieurs fois, avant d'abandonner. Le brouillage semble s'étendre, sans doute pour vous. Ils vous veulent. Vivants ou morts ? Tu n'en sais rien, mais tu paris sur la première option … quoi que. Ils avaient tout de même tenter de descendre ce pauvre type. « Franchement ... » Et voilà, tu commences à marmonner maintenant. T'aimes bien être sous pression, et dans le feu de l'action mais tout de même ! « Tu parles d'une mission tranquille. » Ouais, bon de toute façon t'aimes pas ça les missions trop tranquille. Alors un chasseur qui s'écrase et un pilote avec une jambe écrasée et quelques bleus, c'est plutôt cool, non ? Pas certaine que le Leader de l'escadron machin chouette soit tout à fait du même avis que toi, m'enfin. « Fais gaffe aux Tikmosh. » Balances-tu finalement. Alors ça, c'est autant pour le faire flipper que pour le mettre en garde en réalité. Ces bestioles, y'en a dans absolument toutes les forêts, sur toutes les planètes. Ça dort, là haut dans les arbres et puis … BLAM. Ça te tombe dessus, comme ça, d'un coup. « J'sais pas si t'as déjà vu un de ces machins à l’œuvre mais … bwuuh. » Ouais, bwuuh. C'est le mot. T'as raison. C'est pas beau à voir, et là … c'est pas avec un Réparateur que tu pourras … bah le réparer tiens.

Code by Sleepy

_________________
savage
It’s all fairytales… Don’t go down this road, you know where it leads. It’s the only thing that makes sense to me now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garviel Vector
❛❛ Cobalt Leader ; Damoclès ❜❜

avatar

Date d'inscription : 10/01/2017
Messages : 112

MessageSujet: Re: Falling Skies - (Ft Jahel)   Lun 3 Avr - 20:04

Falling Skies

Tandis que je termine le … fruit, elle sort de son sac le matériel de premier secours. C’est avec un grand soulagement que je vois le sang arrêter de couler et la plaie fermée. Sans compter la douleur qui semble s’être atténuée légèrement, la rendant suffisamment supportable pour me permettre de forcer le pas, pas beaucoup mais c’est déjà bon à prendre vu notre situation. Elle ne contredit pas l’arrivée de nos adversaires, et semble même se presser encore plus, peut être que mon estimation est trop généreuse. Je me relève et profite des quelques secondes qu’elle prend pour ranger son sac, je vérifie mes propres possessions. Un fusil léger avec trois chargeurs pleins, un système COM inutile à cause du brouillage et un fumigène jaune. Ce dernier pourra nous être utile lorsque nous approcheront du camp, en alertant les soldats en faction –qui reconnaitront le signal de détresse de la FEA- qui viendront forcément à notre rencontre, mais nos ennemis aussi du coup. A n’utiliser qu’en dernier recours donc.

Une fois partis, et quelques traces brouillées par ma camarade d’infortune, nous avançons aussi vite que possible. Autrement dit, je boitille derrière elle, qui marmonne son insatisfaction d’aller aussi lentement. Mais accélérer le pas reviendrait à m’épuiser plus rapidement et aussi risquer de rouvrir ma plaie. Je tente aussi de ne pas trop laisser de marques de mon passage, mais au final c’est une perte de temps, j’ai bien remarqué l’œil critique de Jahel qui me dit que je suis aussi discret qu’un CS-102 venant de se crasher. Nous marchons encore quelques minutes avant qu’elle ne reprenne la parole, une mise en garde. « Fais gaffe aux Tikmosh. » Ouais, tu m’en diras tant, j’ai déjà eu affaire à ces saloperies. C’est dans ces moments-là que je me trouve bien plus à l’abri dans mon cockpit. Sauf quand on se fait descendre évidement. « Je sais pas si t’as déjà vu un de ses machins à l’œuvre mais … bwuuh. » « Malheureusement j’ai déjà vu ce que ces saloperies font oui, j’en suis pas à mon premier crash, elles ont eu un type de l’équipe de secours sur le retour. » Ce n’était vraiment pas beau à voir. Je me suis longtemps senti coupable de cette mort, s’ils n’étaient pas venus, il serait vivant. « Vivement qu’on trouve un bon pesticide pour nous en débarrasser une bonne fois pour toute. »

Je manque de trébucher sur une branche, me réceptionnant sur la jambe blessée. Une belle trace toute belle pour nos poursuivants, au moins ais-je évité de crier de douleur et de m’écrouler. Bien que je ne sois pas de nature pessimiste, j’ai bien peur qu’on ne puisse pas arriver à temps en zone alliée. Je suis trop lent et on a trop peu d’avance. « A cette allure, on est à combien de temps de la zone sécurisée ? On risque d’avoir du mal à les garder à distance avec toutes les traces que je laisse. » Quelle diplomatie, lui rappeler que je suis un vrai boulet à son pied, bonne idée rien à redire. Mais bon, si on n’y arrivera pas, autant qu’elle me laisse sur place, autant sauver une personne et les informations qu’on a récupérées à nos dépends, surtout les miens d’ailleurs. Enfin on n’en est pas encore là, mais ça ne coûte rien de se préparer au pire et d’avoir un plan de secours. Tout va dépendre de la distance à parcourir et de notre avance, qui s’avère malheureusement compliquée à évaluer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jahel Jeager
❛❛ Oméga ❜❜

avatar

Date d'inscription : 13/01/2017
Messages : 51

MessageSujet: Re: Falling Skies - (Ft Jahel)   Ven 21 Avr - 11:27



"falling skies"

Garviel & Jahel



« Vivement qu'on trouve un bon pesticide pour s'en débarrasser une bonne fois pour toute. » Tout en continuant d'avancer, rapidement, mais en gardant un rythme que ton nouvel ami le blesse peu suivre, tu hausses les épaules. Tu as ces choses en horreur, mais tu n'es pas persuadée qu'il faille vraiment s'en débarrasser totalement. Après tout, elles gênent probablement l'humain, mais leur existence n'est sans doute pas anodine. C'est ce que t'avais toujours répéter ton père, lorsque tu maudissais les Sagyar de ta planète pour le mal qu'ils pouvaient faire au bétail, aux récoltes, ou même à certains village. Pour lui, tout avait un sens et chaque créature avait obligatoirement sa place dans l'univers. C'est comme ça qu'on t'avait élevée. Un peu à la rude. Mais … dans le plus grand respect de la nature et de ses créatures. Tu ne tuais jamais par plaisir, d'ailleurs. Juste pour ta survie. Ou par véritable nécessité.

Tu te stoppes, et puis soupire légèrement lorsque tu l'entends trébucher. Tu ne peux pas te permettre de perdre du temps en effaçant les traces. Il est lent, tu ne l'aurais pas cru si lent en vérité. Tu pensais que ce serait plus simple, mais à l'évidence tu as commis une erreur. Tu n'es pas certaine d'y arriver. Enfin. Toi oui. Lui ? C'est une autre histoire. « A cette allure, on est à combien de temps de la zone sécurisée ? » Tu gonfles les joues, avant d'analyser le terrain, la situation. T'en sais trop rien en fait. Tu étais persuadée de pouvoir le faire en largement moins de deux heures, mais maintenant. Maintenant ta conviction s'est un peu, beaucoup, carrément envolée. « Avec un peu de chance ? Le reste de la journée. » Et puis tu hausses les épaules. Nah, t'exagères en vrai. Mais trop longtemps à ton goût. Et puis. Ils peuvent vous suivre à la trace. Branches écrasées, sol piétiné, feuilles et brindilles malmenées. C'est une piste claire. Aussi claire qu'une croix rouge sur une carte. Au final, tu ne sais plus trop quoi faire. A cette allure, vous prenez le risque de vous faire prendre avant même d'avoir aperçu la zone de sécurité. D'un autre côté, qu'est-ce que tu peux faire de plus ? Tu t'es pas casser la tête à le sortir de la carcasse de son coucou en ferraille pour le laisser, et le planté là au beau milieu d'un buisson. Et puis. Tu ne pourrais pas te le pardonner si tu le faisais. Tu ne le connais pas, certes, mais vous êtes dans le même camp et tu te refuses à le laisser derrière pour sauver ta peau. « De toute façon, on a pas le choix. Soit on tente, soit on se fait prendre tous les deux. » Ouais alors franchement autant tenter. « Dépêche. » lâches-tu finalement. « J'ai la dalle, en plus. »

Code by Sleepy

_________________
savage
It’s all fairytales… Don’t go down this road, you know where it leads. It’s the only thing that makes sense to me now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Falling Skies - (Ft Jahel)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Falling Skies - (Ft Jahel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Falling skies feat. Vasilisa Hope
» Demande Partenariat → One Piece Falling Skies
» ▬ La mythologie de Falling Angels
» MUSE
» 02. Catch me, I’m falling.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
》Pioneer's Legacy. :: 
Les Missions
 :: ↪ Flashbacks
-
Sauter vers: